Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Divers › Funeral songs

Compilations - Divers › Funeral songs

14 titres - 69:16 min

  • 1/Raison D'Être-Procession
  • 2/Tertium Non Data-The end of hunger
  • 3/Amber Asylum-I saw you fall
  • 4/Agnivolok-Pannoczka
  • 5/C17H19NO3-Burning
  • 6/Shinjuku Thief-The procession of souls
  • 7/Raison D'Être-Forgotten mound
  • 8/Alio Die-Little pain
  • 9/Gruntsplatter-A day in august
  • 10/Dreams In Exile-My queen
  • 11/Nasopharyngeal-A funeral dirge for B.R.
  • 12/Chaos As Shelter-Night cortage
  • 13/House Of Low Culture-Edward
  • 14/27-Matera

enregistrement

Enregistré en divers lieux, 2000-2001

remarques

distribué par Relapse/Release Entertainment

chronique

Une thématique plutôt équivoque, une track-list des plus variées qui laisse soupçonner de nombreux inédits, voilà qui fait de 'Funeral songs' une compilation fascinante. L'artwork est de plus magnifique, réalisé par John Bergin qui collabore à l'activité de ce label peu connu, petit frère de la subdivision Release du cultissime Relapse. 'Funeral songs' a le grand mérite de proposer des groupes aux registres variés (bien que l'ambient prédomine) et surtout des inédits pour chacun d'eux. Un grand bonheur donc pour les fans de Raison D'Être qui exécute ici deux superbes perles dark-ambient dédiées à Salvador Dali et Carl Gustav Jung (père de la psychanalyse moderne pour fair court) et réminiscentes de l'album 'Within the depths...' sorti en 1995. John Bergin cité plus haut apparait donc avec ses deux projets phares, C17H19NO3 (très ambient industriel sur fond de violon grave) et Tertium Non Data (avec Brett Smith de Caul pour un mélange trip-hop indus mélodique et dissonant à la fois). On retrouve les désormais rares demoiselles de Amber Asylum (mené par Kris Force, violoniste de Neurosis) pour un moment heavenly mélancolique et intimiste, Quelques incursions dans l'ambient-indus bizarroïde avec l'isräelien d'Agnivolok ou l'américain Gruntsplatter (nappes saturées et drones sur fond de cornemuse trafiquée). Les maîtres de l'ambient spatiale ou ethnique (selon les albums) que sont Alio Die et Shinjuku Thief poursuivent dans un style qui leur est propre, tandis que l'inconnu Nasopharyngeal (fallait le trouver celui-là) s'en sort très honorablement dans une plage ambient classique mais agréable. Idem pour Chaos As Shelter, auteur de manifestes folk plutôt subversifs (et de plus compatriote d'Agnivolok) qui ici laisse la guitare et s'applique à créer une atmosphère de deuil vraiment très inquiétante. House Of Low Culture mélange ambient et accords de guitares tristes sans que l'on puisse vraiment définir le genre. Deux bémols cependant : si 27 est plutôt sympathique, il faut avouer que leur ballade pop mélancolique (très sympa cela dit) ne colle absolument pas au reste du disque et fait plutôt tâche ; quant à Dreams In Exile, leur abominable folk-pop arrive comme un cheveu sur la soupe, et je ne vous parle même pas du chant ! Malgré ces quelques fautes de parcours, une très bonne compilation où chacun rend hommage à des personnes célèbres ou des proches, donnant ainsi une couleur particulière à cette veillée funèbre.

note       Publiée le lundi 18 octobre 2004

partagez 'Funeral songs' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Funeral songs"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Funeral songs".

ajoutez une note sur : "Funeral songs"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Funeral songs".

ajoutez un commentaire sur : "Funeral songs"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Funeral songs".