Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeafdialogue › EP

Deafdialogue › EP

4 titres - 15:03 min

  • 1/ Triton
  • 2/ Megalomania by association
  • 3/ Contain and create
  • 4/ Night after night : the end of the world

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré live au Novanois, Bruxelles, Belgique, 5 septembre 2004. Enregistré, mixé et produit par Daniel Wang pour 5LMNZ Production. Post production par Domenico Solazzo

line up

Domenico Solazzo (batterie), Marja Supponen (voix); Ari Tintikakis (guitare); Manu Verplancke (Basse)

chronique

Styles
metal
rock

Voici un quart d'heure de grosses rythmiques qui tuent. Batterie et guitare Neuro-Albiniennes, riffs lourds et syncopés, basse puissante, un batteur qui frappe les peaux autant qu'il titille le bronze scintillant et aiguisé de ses cymbales, alternant coups francs et roulements éboulis, temps et contre-temps, subtil et primitif : le trio instrumentiste de Deaf Dialogue assène un sens du drive prenant et jouissif, balladant l'auditeur de headbang doom et marche mammouth en breaks post-apocalyptiques énergisants... un rock magmatique, hardcore et grungy... et la troublante Marja qui se promène là-dessus à l'improbable croisée de Giersbergen et M.J. Keenan. Deafdialogue est si défini et compact qu'il en devient difficile à décrire, Motorhead meeting Tool, un Solazzo souverain de justesse implacable, une grosse masse de riffs crades habitée par la voix séductrice et plaintive, matûre et monotone de Marja la prêtresse, qui semble improviser, abandonnée à ses brumes, et ses incantations désenchantées. Deaf Dialogue fait du rock, du rock tout simplement, et se sert avec science des outils que le genre lui propose: la saturation, les breaks nerveux, tous les fûts et cymbales conduits par une caisse claire éclatante, et le timbre étonnant d'une étrange vocaliste. C'est lourd et métallique, terre à terre et rêveur, ça vient autant des tripes que du cerveau et ça attaque les deux. Il émane de cette musique une véritable jubilation rythmique, une énergie violente et sciemment libérée qui interdit tout repos, entretenant constamment une transe sabbatique dans laquelle les méandres des complaintes de Marja ondulent comme la fumée. Ce contraste trop constant entre la vocaliste et les trois intruments constitue pour l'instant le bémol du quatuor; Deafdialogue, en outre, doit maintenant se surprendre. Mais "EP" est une très belle offrande, ourdie dans un gros son bien brut et en pleine cohérence avec la musique jouée, bon professeur de riff, nous présentant Marja et son jouissif batteur, durant comme je l'ai dit un quart d'heure vivifiant de grosses rythmiques qui tuent.

note       Publiée le dimanche 10 octobre 2004

partagez 'EP' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "EP"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "EP".

ajoutez une note sur : "EP"

Note moyenne :        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "EP".

ajoutez un commentaire sur : "EP"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "EP".

torquemada › mardi 18 août 2009 - 00:04  message privé !

J'ai décidé de me rebaptiser Progmaster pour l'occasion.

Dun23 › lundi 17 août 2009 - 22:16  message privé !

D'ailleurs, Torquemada, tu devrais demander des droits au batteur quant à son pseudo....

kama › lundi 17 août 2009 - 13:35  message privé !

oh le scoop!

heirophant › lundi 17 août 2009 - 13:06  message privé !

normal, c'est une reprise...

torquemada › lundi 17 août 2009 - 10:37  message privé !

Y a de bons riffs, surtout sur sur "Symptom Of The Universe !!!