Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPProject Pitchfork › Entities

Project Pitchfork › Entities

  • 1992 - Spv, SPV 084-96402 (1 cd)

cd | 16 titres

  • 1 Mirror part I
  • 2 Song of the winds
  • 3 Mirror part II
  • 4 Pan
  • 5 Mirror part III
  • 6 Entity
  • 7 Mirror part IV
  • 8 Ocean of whispers
  • 9 Mirror part V
  • 10 The refuge
  • 11 The abeyance
  • 12 Bell
  • 13 Mirror part VI
  • 14 Souls
  • 15 Mirror part VII
  • 16 A few years later

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

NBB Studios, Bamburg, Allemagne

line up

Peter Spilles (chant, machines), Dirk Sheuber (instruments)

remarques

Participation vocale de Patricia Migiani (Aurora)

chronique

Styles
gothique
electro
Styles personnels
dark electro / dark wave

Après 'Dhyani', les Allemands de Project Pitchfork s'en reviennent confirmer qu'il va dorénavant falloir compter avec eux dans la nouvelle scène dark allemande dont la tendance électronique se marque en ce début des 90's. Le groupe fait partie de ces formations avec lesquelles le terme 'dark electro' voulait encore dire quelque chose; nulles influences technoïdes ou pop, la musique de Project Pitchfork oeuvre à la croisée de l'EBM dont elle reprend le sens du rythme et une certaine énergie et du gothique dont elle utilise la noirceur. Ardents écologistes, férus d'extra-terrestres et autres entités paranormales, nos Teutons ont construit ce deuxième album sur une alternance de petites pièces instrumentales, assez ambient et de morceaux plus pêchus parmi lesquels quelques désormais classiques ('The Abeyance', 'Souls', 'Pan'). La base reste un rythme martelé, enrobé de séquences claires pour la mélodie ainsi que de nombreux samples, le tout passé à la moulinette des effets. La voix de Peter Spilles garde un côté rageur et sombre sans être pour autant criée ou trop agressive et c'est probablement ce qui explique le succès que rencontrera Project Pitchfork, ce mélange d'énergie sombre et de mélodie efficace. Pour l'heure, 'Entities' souffre de quelques défauts de jeunesse, notamment sa longeur en raison des nombreux petits interludes instrumentaux qui n'apportent au final pas grand chose. La production est correcte mais elle n'atteint pas la qualité des opus qui suivront. Rien à dire par contre au niveau de la composition, si le groupe n'a pas encore atteint son potentiel maximum, il démontre déjà de belle manière qu'il sait être original, créatif, direct, sans forcément sombrer dans une sauvagerie de mauvais aloi.

note       Publiée le mercredi 6 octobre 2004

partagez 'Entities' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Entities"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Entities".

ajoutez une note sur : "Entities"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Entities".

ajoutez un commentaire sur : "Entities"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Entities".

Eliphas › vendredi 15 octobre 2004 - 18:37  message privé !
J'aime bien project pitchfork, mais je trouve qu'il pourrait être un peu plus agressif par moment, un peu de sauvagerie ne peut qu'apporter jouissance!!!