Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSeth › Era-decay

Seth › Era-decay

9 titres - 42:25 min

  • 1/ Marchemergence (intro)
  • 2/ March of the consistory
  • 3/ Umbilical cutting
  • 4/ Co-existent species
  • 5/ Ascension (instrumental)
  • 6/ H-eradicate
  • 7/ X tasian ostix
  • 8/ A pallbearer's gloom
  • 9/ The blade upon mankind

enregistrement

Enregistré en décembre 2003 au studio Excess, Rotterdam.

line up

Heimoth (guitares et atmosphères); Alsvid (enthroned) (batterie); Black Messiah (vocaux); Helldryk (basse); Cyriex (guitares)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
thrash/black metal

Album après album Seth évolue, s'éloignant un peu plus du black de ses débuts vers un metal extrême plus large d'influences, perdant sa personnalité pour les uns, l'affirmant pour les autres. "Era Decay" a bien d'autres atouts que son titre hasardeux: il est riche, travaillé, inspiré, cohérent; Seth ne se moque pas du monde. Un peu aseptisé par un gros son de plus en plus répandu et impersonnel, ce quatrième album démontre tout de même un incontestable savoir faire : gestion rythmique intelligente et racée, arrangements complexes et équilibrés, un vrai sens mélodique. Riffs occultes et blasts black, puissance thrash, esprit death, Seth saupoudre par ailleurs son metal de textures electro-indus comme en témoigne l’instrumentale "Ascension", atmosphérique glauque puis plainte guitaristique... rien à dire : ça joue bien, et mieux encore : ça joue beau. Le groupe a des idées et sait les mettre en place. Les breaks sont typés, mélodiquement très efficaces, toujours bien placés, les vocaux sont bons, ni plus ni moins. Cette accumulation de qualités objectives a certes ses inconvénients: un côté "bon boulot" qui déforce une musique pourtant très noire et violente, mais à l'impact dérangeant largement dilué dans le bien foutu. Mais la grande classe des français, ce qui rend leur album puissant et durable, ce qui lui donne sa véritable beauté, c'est cette science remarquable avec laquelle Heimoth mèle claire et saturée et joue des harmonies. Les arpèges de l'une étoilant la course furieuse de l'autre, quelques claviers discrets, des leads aigüs et sombres, des ruptures soulignées de mélodies savantes : la musique de Seth se densifie et se sculpte sans tomber dans le piège de la démonstration. "Era Decay" est l'album d'un groupe qui ne se contente pas de l'évidence, et construit ses effets avec exigence. Un vocabulaire pluriel et maîtrisé, une inclination mélodique particulièrement séduisante, capable d'exprimer aussi bien la violence que la tristesse ou la folie, une musique sous contrôle parfaitement mise en place, qui peut donc subjuguer... tout comme laisser de marbre.

note       Publiée le dimanche 3 octobre 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Era-decay".

notes

Note moyenne        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Era-decay".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Era-decay".

:FAUCON-NOIR: › lundi 12 juin 2006 - 14:15  message privé !
Labum de bonne facture , sans dépassé le premier opus de Seth masi toutefois le groupe a su évoluer dans le bon sens , en apportant des influences death metal a leur black , qui sont parfaitement utilisé ! A écouter .
Note donnée au disque :       
akol › mardi 14 février 2006 - 11:47  message privé !
Un album qui sonne un nouveau départ de Seth. Divine X m'avait beaucoup decu, car je ne lui trouvais que 2 titres valables. Celui ci s'impose d'office et l'apport de Black Messiah est indéniable.
Note donnée au disque :       
Baalsaroth › lundi 4 juillet 2005 - 10:55  message privé !
j'ai decouvert le groupe avec divine-X, mais celui la depasse tout niveau technicité(mais je connais pas tout leurs titres). Alsvid se dechaine bien en tout cas.
Invok_Satha › jeudi 31 mars 2005 - 18:20  message privé !
Tiens, j'étais passé à côté de cette chronique! Elle décrit bien l'album d'ailleurs. Le groupe nous livre ici un très bon album de black moderne, avec des qualités mélodiques indéniables, et une utilisation des arpèges judicieuse. | Info : le groupe sera en concert le samedi 9 avril à Salon de Provence