Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAtomsmasher › S/T

Atomsmasher › S/T

cd | 11 titres

  • 1 Caught in Your Orbit
  • 2 Zanzibar
  • 3 Thunderspit
  • 4 Phantom Smasher
  • 5 Gilgamesh
  • 6 Skitchy
  • 7 Very Much Want Head Return
  • 8 Placebo
  • 9 Skull Shot
  • 10 Someone Is Trying to Kill Me
  • 11 Pokemon Gangbang

line up

James Plotkin (basse, guitare, synthétiseur, programmation), Dave Witte (batterie), DJ Speedranch (chant)

chronique

Styles
electro
indus
grindcore
ovni inclassable
Styles personnels
power noise

Atomsmasher, ou comment faire se rencontrer le grind et la noise pour un résultat surpuissant. Le line-up en dit long: David Witte (Burnt By The Sun, Melt Banana, East West Blast Test,...), James Plotkin (Khanate, Lotus Eaters, j'en passe et des meilleures). Rajoutez à cela un DJ Speedranch survolté et vous avez Atomsmasher. Ce qui frappe d'entrée, c'est la batterie : ahurissante. Witte blaste, syncope, fait des roulements à plus savoir quoi en foutre, passe du calme à l'extrême sans que vous n'ayez le temps de cligner des yeux. Sa batterie, passée sous une sorte de filtre sonore distordu, ressemble à s'y méprendre à une boîte à rythmes tirée d'un groupe de speedcore nihiliste défoncé à la coke. Vraiment impressionnant. Plotkin, quand à lui, s'amuse à créer des lignes de basses d'une lourdeur à faire pâlir James Plotkin de Khanate… hum… oui pardon… et quand il n'utilise pas sa guitare pour jouer des arpèges glauques et dissonants, l'ami nous vrille la tête avec ses nappes bruitistes presque insoutenables. DJ Speedranch, lui, hurle comme il peut, c'est-à-dire comme un taré. Vous imaginez bien que le résultat ne peut qu'être ultra violent. Et il l'est ! Malheureusement, il faut bien avouer que l'album est incroyablement linéaire. Malgré des titres de chansons parfois drôles ("Pokemon Gangbang"), les morceaux se ressemblent tellement qu'on ne connaît en général que la première moitié du disque, le reste on ne l'écoute pas, tellement c'est déjà vu et revu. Et donc très vite saoulant. Enfin, les amateurs de sensations fortes seront ravis puisque dans le genre manège de l'extrême jouissif, ce disque se pose là, sans véritable concurrent. Et s'ils veulent écouter le deuxième album de ce groupe, il va falloir se reporter à la chronique de notre ami Progmonster pour Phantomsmasher. Je vous rassure, le groupe a changé de nom, mais pas de musique. Alors un dernier petit conseil : attachez votre ceinture, on ne sait jamais.

note       Publiée le vendredi 1 octobre 2004

partagez 'S/T' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "S/T"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "S/T".

ajoutez une note sur : "S/T"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "S/T".

ajoutez un commentaire sur : "S/T"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "S/T".

eric burden › mardi 18 février 2014 - 18:24  message privé !

pas mal celui-ci aussi

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › vendredi 16 octobre 2009 - 10:29  message privé !

marrant surtout pour l'hybridation électroacoustique ; on dirait du breakcore en bois (?) éclaboussé d'huile et de sang puis frappé contre du carrelage atomique. Souple et rajeunissant

Note donnée au disque :       
saïmone › lundi 25 février 2008 - 14:05  message privé !
avatar
Moi j'lui colle 5/6, même
blub › lundi 25 février 2008 - 12:20  message privé !
Avec le temps je vais changer ma note de 5/6 et mettre un bon 6/6, ce skeud est une tuerie grind electro barrée!
Note donnée au disque :       
blub › lundi 26 mars 2007 - 21:46  message privé !
Fun au possible et bien bourrin. Dave Witte est hallucinant! Excellent mélange de grind et de techno pour moi. DJ Speedranch rapelle un peu Patton par moment.
Note donnée au disque :