Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMogwai › Young Team

Mogwai › Young Team

cd | 10 titres | 64:37 min

  • 1 Yes! I Am a Long Way from Home [5:58]
  • 2 Like Herod [11:44]
  • 3 Katrien [5:27]
  • 4 Radar Maker [1:38]
  • 5 Tracy [7:22]
  • 6 Summer [Priority Version] [3:31]
  • 7 With Portofolio [3:13]
  • 8 R U Still in 2 It ? [7:23]
  • 9 A Cheery Wave from Stranded Youngsters [2:21]
  • 10 Mogwai Fear Satan [16:18]

enregistrement

MCM Studios, Hamilton, Écosse, été 1997

line up

Dominic Aitchinson (guitare), Stuart Braithwaite (guitare, voix), Martin Bulloch (batterie), John Cummings (guitare), Brendan O'Hare (batterie)

Musiciens additionnels : Shona Brown (flûte), Aidan Moffat (chant),

chronique

Styles
rock
Styles personnels
rock alternatif > noise > post rock

Vous avez déjà été en Écosse ? A Glasgow ? Vous me direz ; qui a vraiment besoin de se rendre là-bas ? Une ville fort probablement terne et grise, comme des milliers d'autres au Royaume-Uni. A cela je vous répondrais : vous avez parfaitement raison ! D'autant plus qu'il suffit de pas grand chose aujourd'hui pour s'y rendre. Prenez le premier disque de Mogwai par exemple. Écoutez le. Eh bien, voilà ; vous y êtes ! Vous sentez cette odeur de pollution sortie tout droit des cheminées des usines alentours ? Et cette humidité dans l'air qui se plaque presqu'instantanément sur vos vêtements ? Un vent frais mais persistant vous accompagne et dessine ces larges plaines d'où n'émerge aucun relief si ce n'est l'amoncellement des détritus dans la décharge que l'on devine là-bas, au loin, sous cet essaim de mouettes frétillantes. C'est clair, on est loin de la pop primesautière de leurs camarades des Simple Minds. Quoi que... Sur ce "Young Team", Mogwai a précisement ce goût du désabusé, de l'échec post-industriel qui cimentait l'esthétique d'albums tels que "Reel to Real Cacophony" ou "Empires and Dance". Mais ce n'est plus de la pop. Pas du rock non plus. Mais du post rock. Voilà, le mot est lâché. Alors, au lieu de vous en référer aux inévitables troubadours canadiens qui ont fini par fatiguer tout le monde, songez plutôt ici aux groupes math rock américain comme les Slint ou June of 44 dans leurs aspects les plus dépressifs et ajoutez y un mur de guitares qui s'échoue dans le creu de vos oreilles dans un râle d'agonie épouvantable façon noisy à la Sonic Youth/My Bloody Valentine. Mis à part l'Arab Strap Aidan Moffat qui tente de sortir de sa léthargie en balbutiant quelque chose sur "R U Still in 2 it", les plages sont toutes instrumentales et d'une fatalité crasse, surtout quand le groupe décide d'en faire des batailles épiques, d'interminables descentes dans les tourbillons de la dépression, comme sur "Like Herod" ou le monstrueux "Mogwai Fear Satan", seize minutes d'abandon total, en quête de rédemption dans les méandres du chaos.

note       Publiée le vendredi 24 septembre 2004

partagez 'Young Team' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Young Team"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Young Team".

ajoutez une note sur : "Young Team"

Note moyenne :        20 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Young Team".

ajoutez un commentaire sur : "Young Team"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Young Team".

(N°6) › lundi 2 décembre 2019 - 12:37  message privé !  (N°6) est en ligne !
avatar

Y a des moments où ce qu'ils doivent à Sonic Youth (et Glenn Branca, par extension) est très palpable. Rétrospectivement, tout le post-metal instrumental leur dit merci aussi. Bon, c'est le grand Mogwai du début, grisâtre, tout autant déprimé qu'en colère, Glasgow ça a l'air bien chiant comme ville. Ce qui fait la différence (mais finalement est-ce que ça sera pas exactement ça, la formule de Mogwai ?), ce sont quatre grands morceaux autout desquels gravitent des choses plus courtes (ou moins consistantes), comme des satellites. Soit deux fabuleux moments de mélancolie monochrome que sont "Tracy" (au dialogue de fond assez anxiogène) et "R U Still In 2 It", chanté sous lexo par Aidan "slowcore" Moffat et les deux grosses branlées (™ Saïmone) de "Mogwai Fear Satan" (et sa flute qui sent le prog) et "Like Herod" avec sa dynamique stop-start féroce. Je me demande si y a des millenials qui pense que c'est de la vaporwave, vu la pochette, très post aussi du coup...

Note donnée au disque :       
M-Atom › samedi 21 mai 2016 - 15:27  message privé !

le seul album de post rock que j'arrive encore a écouter en entier ! la plupart du reste du genre me cassant royalement les couilles...

Note donnée au disque :       
saïmone › lundi 15 août 2011 - 15:10  message privé !
avatar

Mogwai fear Satan c'était quand même la grosse branlée.. voilà de quoi me réconcilier avec le post rock

Note donnée au disque :       
Fryer › dimanche 8 mai 2011 - 21:54  message privé !

tout à fait, j'ai écouté Young Team après les BBC sessions et Like Herod est effectivement plus fadasse. D'ailleurs ce live reste le meilleur Mogwai selon moi: que les tubes du groupes dans des versions parfois assez différentes (abrasive pour Like Herod donc).

AxEugene › dimanche 8 mai 2011 - 14:03  message privé !

Sur Young Team Like Herod parait presque fade après avoir écouté la version sur leur live Government Commissions !