Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDMiles Davis › Jazz at the Plaza Vol.1

Miles Davis › Jazz at the Plaza Vol.1

4 titres - 40:39 min

  • 1/ Straight, No Chaser (11:05)
  • 2/ My Funny Valentine (10:19)
  • 3/ If I Were a Bell (8:26)
  • 4/ Oleo (10:49)

enregistrement

The Plaza, New York City, USA, 9 septembre 1958

line up

Cannonball Adderley (saxophone alto), Paul Chambers (contrebasse), Jimmy Cobb (batterie), John Coltrane (saxophone ténor), Miles Davis (trompette), Bill Evans (piano)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
hard bop

Performance loin d'être inspirée, publication douteuse, manque total de soin apporté à l'enregistrement (pas de réel travail de mixage à vrai dire, ce qui nous apporte un souffle important dans les passages les plus calmes et une présence envahissante du public, raclement de gorge compris), il faut être méchamment atteint que pour vouloir acquérir ce genre de disque, quel qu'en soit le prix. Pas de quoi en tirer grande satisfaction pourtant, si ce n'est, l'éclair d'un instant, après l'avoir acheté, la sensation de le posséder, enfin. Maigre, très maigre consolation aux vues de ce qui nous est proposé ; nous sommes loin de l'ignominie de la double affiche avec Tadd Dameron, mais c'est hélas, pour l'heure, le seul point de repère valable (façon de parler) à notre disposition. Le Plaza est un endroit rarement visité par les musiciens jazz, et fin des années cinquante, Columbia décida d'y faire enregistrer certaines des étoiles de son catalogue (Duke Ellington, Billie Holiday, etc...). C'est dans ce contexte que le sextet de Miles s'y produira. Un Miles relativement en retrait tout au long de cette performance, avec même des ruptures de balance incompréhensibles (en particulier sur "If I Were a Bell" où Miles semble tantôt bouffer le micro au point d'occulter tout ce qui se passe alentours pour, l'instant d'après, avoir la sensation qu'il se retrouve à l'autre bout de la pièce). En fait, "Jazz at the Plaza" a tout du disque fantôme ; il n'aurait simplement jamais dû paraître. Coltrane n'y est pas dans son meilleur jour, et Bill Evans, sur les épaules duquel repose une grande part de la magie de cette formation, est quasi inexistant. Bref, à moins d'être, comme je le disais plus haut, un acharné, je vous déconseille ce disque. Pour info, il n'existe pas non plus de volume deux, une chance ; du moins, de volume deux consacré à Miles Davis... "Jazz at the Plaza Volume 2" existe pourtant bel et bien, mais il est en réalité dédié à Duke Ellington.

note       Publiée le mercredi 22 septembre 2004

partagez 'Jazz at the Plaza Vol.1' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Jazz at the Plaza Vol.1"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Jazz at the Plaza Vol.1".

ajoutez une note sur : "Jazz at the Plaza Vol.1"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Jazz at the Plaza Vol.1".

ajoutez un commentaire sur : "Jazz at the Plaza Vol.1"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Jazz at the Plaza Vol.1".