Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPercy Howard's Meridiem › A pleasant fiction

Percy Howard's Meridiem › A pleasant fiction

cd • 10 titres • 52:07 min

  • 1The Girl on the Back of the Motorcycle5:41
  • 2Melting4:47
  • 3Chase the Blues Away5:40
  • 4The East4:57
  • 5Brilliant Ending6:16
  • 6A Pleasant Fiction6:20
  • 7Can I Get a Witness?4:59
  • 8Carlotta6:12
  • 9Where You Stand3:30
  • 10Give Me Everything3:45

enregistrement

Orange Music Sound, West Orange, New Jersey, USA, 2003

line up

Charles Hayward (batterie), Buckethead (guitare), Kris Force (violon, chant), Jarboe (chant), Bill Laswell (basse), Vernon Reid (guitare), Robert Rich (programmation, synthétiseur), Percy Howard (chant), Haroun Serang (guitare), Eraldo Bernocchi (synthétiseur, programmation), Ricky Carter (percussions), Edo Castro (basse), Matt Donner (guitare), DK Dyson (chant, choeurs), John Ettinger (violon), Happy Rhodes (chant), Steve Sullivan (guitare), Jill Tracy (chant)

remarques

chronique

"A Pleasant Fiction" augure d'un nouveau départ. S'étant à présent émancipé de toute contrainte contractuelle, Howard peut gérer seul sa carrière derrière les traits de sa nouvelle structure indépendante, Necessary Angel. On trouve sur ce disque tout ce qui a toujours fait le charme de cette personnalité hélas encore trop ignorée du grand public. Le chapitre 2004 de la saga Meridiem reprend les choses où il les avait laissées à la publication de "Incidental Seductions". Une fois encore, le chanteur s'entoure d'une kyrielle de musiciens réputés pour leur intégrité et leurs valeurs artistiques. Hayward, Laswell et Reid rempilent pour notre plus grand plaisir, mais à leurs côtés, on retrouve également Haroun Serang, le fidèle Steve Sullivan, Jarboe ou l'imprévisible Buckethead. La production toujours plus soignée et atmosphérique pérénnise les timides tentatives de son précédent opus studio ; en fait, à deux exceptions près ("Chase The Blues Away", une surprenante et réussie adaptation de Tim Buckley, et l'agité "The East"), Howard devient le metteur en scène de sa propre musique puisqu'il délaisse même volontiers sa place de chanteur au profit de chanteuses, un parti pris étonnant puisque l'on sait que c'est là toute sa spécificité. Happy Rhodes pour le délicieusement délicat "Melting", mais surtout Jarboe avec laquelle il co-écrit "Carlotta" et pour laquelle, échange de bons procédés, il fera une apparition sur son prochain album. Dans les notes de pochette, on peut lire que l'auditeur est invité à écouter ce disque comme s'il assistait à un film. Bon, on n'y croit pas un instant, parce que ce n'est pas vraiment comme ça qu'on s'imagine une bande son, mais ce nouveau disque est une réussite en cela qu'il parvient à créer un univers homogène et prenant, où moments de tensions extrêmes ("The Girl on The Back of The Motorcycle", "A Pleasant Fiction" et "Give Me Everything") côtoient des moments plus apaisés de toute beauté sans en annihiler les effets. Du (très) bel ouvrage.

note       Publiée le mardi 14 septembre 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "A pleasant fiction".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A pleasant fiction".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A pleasant fiction".

julayss › samedi 9 décembre 2006 - 17:41  message privé !
Commandé depuis 1mois 1/2 . Mails sans réponses, pas très sérieux necessary angels...
Progmonster › vendredi 27 octobre 2006 - 17:40  message privé !
avatar
parce que tu n'as sans doute pas toqué à la bonne porte : http://www.percyhoward.com/
Note donnée au disque :       
julayss › vendredi 27 octobre 2006 - 17:34  message privé !
Pourquoi les albums de meridiem sont introuvables, ou du moins trouvable a 90€ ??
saïmone › mardi 14 septembre 2004 - 16:36  message privé !
avatar
Nom de dieu quel line-up !! Bill LAswell, Buckethead, Jarboe, Kris Force, Steve Sullivan,... ça donne envie ça aussi :o)