Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSol Invictus › The killing tide

Sol Invictus › The killing tide

cd • 9 titres

  • 1Like a sword
  • 2In a silent place
  • 3Let us prey
  • 4The killing tide
  • 5Figures on a beach
  • 6The man next door is very strange
  • 7Our Lady of the missing presumed dead
  • 8The wild hunt - something grim this way comes
  • 9A figure on a beach

informations

Morceaux 1-5 et 9, Von's studio, Londres, Angleterre, juillet-septembre 1991. Morceaux 6-8, IC Studios, York, Angleterre, septembre 1991

Les titres 6-8 figurent originalement sur 'Trees in winter', ils ont été rebaptisés et remixés.

line up

Karl Blake (basse), Sarah Bradshaw (violoncelle), David Mellor (instruments), Tony Wakeford (chant, guitare, claviers)

chronique

  • dark folk

'Killing tide' a la beauté d'un paysage d'hiver, une beauté froide et pure qui dissimule ses plus beaux atours sous un écrin de givre. Délaissant quelque peu la noirceur des précédents travaux, Sol Invictus opte pour une voie plus légère, aérienne où la mélancolie est reine. Guitares sèches, violoncelles, violons, flûtes et tambours tissent une trame résolument dark folk, exception faite d'une touche d'expérimentation synthétique ('Our lady of the missing presumed dead'). Les arrangements sont sobres, souvent minimaux ('Let us prey','The man next door is very strange'), tantôt un brin martiaux ('Killing tide'), tantôt médiévaux ('The man next door is very strange'), sans oublier une touche néoclassique ('Figures on a beach') et quelques basses lourdes. Si le ton est résolument pessimiste ('Save yourself, kill them all'), il se place en contraste avec la beauté de la musique qui, de par son aspect répétitif, charme et hypnotise de manière presque apaisante. En véritable magicien, Tony Wakeford sait tirer le meilleur de la simplicité des éléments,sans surcharge superflue, maintenant constamment l'équilibre parfait des émotions. Du coup, 'Killing tide' prend des allures de perle indispensable et précieuse.

note       Publiée le dimanche 12 septembre 2004

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The killing tide" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The killing tide".

notes

Note moyenne        14 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "The killing tide".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The killing tide".

Demonaz Vikernes Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Cette gratte qui traine sur Our Lady Of The Missing Presumed Dead... Et qui m'obsède depuis plusieurs jours avant qu je retrouve son origine. Bon point.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Curieuse compilation. Les titres réenregistrés ne sont pas déplaisants mais n'apportent pas non plus beaucoup plus que les originaux, je ne suis pas certain d'en comprendre la pertinence. Les nouveaux titres (les 4 premiers surtout) sont excellents... mais seront à mon sens sublimés sur le live qui va suivre. Les bonus sont en revanche parfaits : The World Turns est une pièce magnifique, la version de Somewhere In Europe (tirée d'un 7") est de loin ma version favorite, et j'aime beaucoup le live de 91 qui montre que le groupe continuait d'avoir un son bien brut en live.

Message édité le 27-02-2023 à 15:29 par Demonaz Vikernes

Note donnée au disque :       
zugal21 Envoyez un message privé àzugal21

Novy aime "The Hill of Crosses" le matin. Moi c'est celui-la. Y a des trucs, comme ça. En fait c'est l'impulsion particulière du premier titre qui me fait ça. Il est particulièrement dynamique. J'aime aussi le texte sur la mer de l'Histoire, celle dont la marée tue, dans le livret.

Note donnée au disque :       
ericbaisons Envoyez un message privé àericbaisons

Je veux bien de "Let us Prey" quand ma fin sera venue

Note donnée au disque :       
corbak Envoyez un message privé àcorbak
Ce Sol invictus est vraiment triste. Différent de la volupté d'un Garden green ou de la tristesse d'un King & queen celui-ci prend tout autant au trips mais ça fleure le désespoir et la nostalgie. Intense, sublime.
Note donnée au disque :