Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWerkraum › Unsere feuer brennen !

Werkraum › Unsere feuer brennen !

  • 2004 - Cold spring, CSR49CD - limitée à 1000 ex. (1 cd digipack)

11 titres - 50:07 min

  • 1/Nocturne
  • 2/Die letzte jagd
  • 3/Chanson de la plus haute tour
  • 4/Einsamer nie
  • 5/Legion
  • 6/Steh auf, nordwind !
  • 7/Dignitas Dei
  • 8/Ewigland
  • 9/Heilige krieg
  • 10/Hohezeit
  • 11/Civitas Dei

enregistrement

Enregistré, mixé et produit par Werkraum et Matthias Gregorschewski au E-Studio, Berlin, 2002-2003

line up

Axel Frank (tous instruments et chant) ; guests : Antje Hoppenrath (chant), Nick Nedzinsky (guitares, chant), Jason Thompkins (guitares)

remarques

Pochette cartonnée deux volets

chronique

Werkraum est surtout connu pour ses nombreuses participations à pléthore de compilations cds et vinyles, et il était temps qu'un album digne de ce nom voit le jour. Le label anglais Cold Spring, spécialisé dans l'indus rituel, le power electronics mais aussi le néofolk offre ainsi à l'allemand Axel Frank et ses invités l'opportunité d'exprimer tout leur talent. 'Unsere feuer brennen' est un excellent premier album, à la croisée de l'ambient orchestrale et martiale et de la folk païenne aux touches médiévales. 'Nocturne' et ses arrangements néoclassiques ne sont pas sans rappeler le style de Laibach (en moins travaillé toutefois), et l'on retrouve cette grandiloquence toute apocalyptique sur 'Einsamer nie' et 'Dignitas Dei' (ou un Raison D'Etre version psychédélique), Les ballades médiévales 'Chanson de la plus haute tour' (une adaptation d'un poème de Rimbaud, magnifique) et 'Hohezeit' sont soutenues par un chant féminin d'une rare beauté, tandis que la folk de 'Die letze jagd' (très Of The Wand And The Moon), du psyché 'Legion' et du 'bluesy' 'Ewigland' (avec la participation de Jason Thompkins d'Harvest Rain) offre des moments variés et originaux. Le chant en allemand, très brut et romantique compose une atmosphère à la fois onirique et 'fin-du-monde' dans un mélange surprenant qui attire l'oreille et il reste à espérer que ce premier album sera suivi par d'autres tout aussi inspirés. Voilà une bonne surprise qui devrait réconcilier les déçus de la néofolk, abasourdis par la multitude de clones et le manque de renouveau. Le seul défaut de 'Unsere...' est cependant son mixage tout en aigus et medium, ce qui peut agacer par moment. Toute remarque mise à part, Werkraum mérite votre attention et si vous ne savez pas quel album du genre acquérir ce mois-ci, celui-ci en vaut plus que la peine.

note       Publiée le vendredi 27 août 2004

partagez 'Unsere feuer brennen !' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Unsere feuer brennen !"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Unsere feuer brennen !".

ajoutez une note sur : "Unsere feuer brennen !"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Unsere feuer brennen !".

ajoutez un commentaire sur : "Unsere feuer brennen !"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Unsere feuer brennen !".

novy_9 › vendredi 20 décembre 2013 - 15:07  message privé !

Un disque qu'il me plait d'écouter de temps à autre pendant les longues soirées d'hiver, un must en Neo folk, je le classe dans mon Panthéon avec Orplid qui n'est pas chroniqué ici !

Note donnée au disque :