Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOf The Wand And The Moon › Nighttime Nightrhymes

Of The Wand And The Moon › Nighttime Nightrhymes

cd • 12 titres • 51:16 min

  • 1Gandr04:46 [intitulé décliné en caractères runiques]
  • 2I crave for you02:50
  • 3Lion serpent sun04:34
  • 4Sol ek sa04:11
  • 5In the colours of night03:37
  • 6The substance of simplicity02:30 [adapté de "Magick In Theory and Practice" par Aleister Crowley]
  • 7Raven chant03:49
  • 8She with whom compar'd the Alpes are vallies03:22 [adapté de "The Countesse of Pembrokes Arcadia" par Sir Philip Sidney (1598)]
  • 9Vargyld03:02
  • 10Wintry mantle04:04
  • 11Nighttime nightrhyme05:22
  • 12Mauna / Silence / Untitled13:05 [intitulé décliné en caractères runiques]

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Ecrit et enregistré par Kim Larsen, Danemark, 1999

line up

Kim Larsen (guitares, chant, percussions)

Musiciens additionnels : Anne Eltar (violon, arrangements cordes sur 4 et 9), Jesper Saltoft (percussions sur 9), Camilla Kirchoff (Violoncelle), Hansen (arrangements électroniques), Julie Thor Fryd (flûte), Lars Koldkjaer (percussions),

remarques

chronique

Styles
folk
Styles personnels
dark-folk

Bien que n'étant pas d'une très grande originalité, la folk de Of The Wand And The Moon devrait vous séduire. Bien évidemment, la première écoute vous fera penser à Death In June et consorts mais les suivantes, sans effacer l'impression, vous feront apprécier l'oeuvre du danois Kim Larsen (Saturnus, Unveiled) pour elle-même. Cela ne fait pas pour autant de 'Nighttime nightrhymes' un mauvais clone de 'But, what ends...' ou de 'Thunder perfect mind' et la mélodie de 'I crave for you', les arrangements de 'Lion Serpent Sun' ou la folk entraînante de l'excellent 'Raven chant' et sa clarinette sauront vous immerger dans un spleen ma foi loin d'être désagréable. La voix qui est plus un chuchotement qu'un chant véritable participe véritablement à cette ambiance spleenesque et onirique, frôlant les frontières du folklore celte ('Vargyld') et les atmosphères intimistes d'un Current 93 ('Nighttime nightrhymes'). Tous les titres ne sont pas marquants et il manque une inspiration cohérente sur l'ensemble pour que ce premier album soit excellent sur toute la ligne. Il est cependant de bon aloi de laisser aux artistes faire leurs preuves, d'autant que passer un bon moment en compagnie d'un très bon album est déjà un signe de qualité plus que louable. En ce qui concerne OTWATM, la confirmation viendra avec 'Emptiness emptiness emptiness', second effort de très loin supérieur à ce 'Nighttime...' et pour ma part le meilleur album du danois à ce jour.

note       Publiée le vendredi 27 août 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Nighttime Nightrhymes".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Nighttime Nightrhymes".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Nighttime Nightrhymes".

Potters field › vendredi 30 novembre 2007 - 16:31 Envoyez un message privé àPotters field
inegal surtout. she with whom ou sol ek sa sont de tres bons morceaux mais il y a du remplissage aussi.
Slugbait › vendredi 22 juillet 2005 - 12:23 Envoyez un message privé àSlugbait
la chanson "sol ek sa" est vraiment magnifique avec ses violons aux relents celtes, un régal. apres je trouve la voix n'est pas le point fort du groupe
Shelleyan › dimanche 29 août 2004 - 01:39 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar
je suis à 100% d'accord avec Marco, cet album est certes bon mais assez neutre émotionnellement. C'est vraiment 'Emptiness, emptiness, emptiness' qui fera de ce projet un bon projet dark folk crédible...
taliesin › vendredi 27 août 2004 - 10:27 Envoyez un message privé àtaliesin
Exactement comme le dit Marco, rien de bien original, mais fort sympathique. Et je préfère également Emptinessx3... Quant au petit dernier, je ne me le suis pas encore procuré, j'attends des avis ;-)
Note donnée au disque :