Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDown › NOLA

Down › NOLA

  • 1995 • Elektra 7559 61830-2 • 1 CD

13 titres - 56:39 min

  • 1/ Temptation's wings
  • 2/ Lifer
  • 3/ Pillars of eternity
  • 4/ Rehab
  • 5/ Hail the leaf
  • 6/ Underneath everything
  • 7/ Eyes of the south
  • 8/ Jail
  • 9/ Losing all
  • 10/ Stone the crow
  • 11/ Pray for the locust
  • 12/ Swan song
  • 13/ Bury me in smoke

enregistrement

Enregistré aux Ultrasonic Studios de la Nouvelle Orléans

line up

Phil Anselmo (chant), Jimmy Bower (batterie), Todd Strange (basse), Kirk Windstein (guitares), Pepper Keenan (guitares)

remarques

chronique

Styles
metal
heavy metal
stoner
Styles personnels
heavy metal sudiste

Down... Etrange comme nom de groupe... Pas le genre de truc tape à l'oeil, cliché et accrocheur. Et pourtant... Derrière ces 4 lettres se trouve un quintette plutôt du genre all-star band avec notamment au chant le célébrissime Phil Anselmo de Pantera. 1 an après que "Far beyond driven", au succès énormissime, soit sorti, le voilà déjà qui s'amuse avec un projet annexe. Enfin annexe... N'étant pas du tout fan de Pantera (mais alors absolument pas...), j'avais pas mal zappé Down. Ce n'est que récemment que j'ai réellement découvert ce groupe. Et putain, quelle claque ! Voilà du bon vieux heavy metal bien gras qui pète à la gueule avec des guitares tout bonnement jouissives ! Bienvenue dans les seventies auraient pu être un titre adéquat. Après, vous me direz, "NOLA" (New Orleans, Louisiana...), c'est du pareil au même ! Donc voilà, les 13 titres qui composent ce premier album sont un croisement très réussi entre Black Sabbath et Lynyrd Skynyrd, autant dire que le résultat ne peut qu'être excellent !!!! La production est très approprié au style, le son est massif, juste ce qu'il faut, donnant un feeling incroyable à l'labum. Et ces guitares... Je me répète, mais là, c'est justifié ! En fait, le seul truc qui me gêne ici, c'est Anselmo ! Enfin son chant plutôt ! Je suis désolé, mais ça ne passe pas. Je ne vais pas dire qu'il est pourri, mais quand il gueule, c'est tout simplement mauvais ! Il n'y a aucune puissance, aucune profondeur et ça ne convient pas du tout, mais alors absolument pas au style qui a plutôt besoin d'un chant moins aggressif. D'ailleurs, quand il prend sa voix moins forcée, plus cool, là, ça passe à la perfection. N'empêche, ça reste un album tout simplement excellent, avec des compos d'un niveau élevé et inspirés. Bref, si, comme moi, vous aimez le metal 70's, ce "NOLA" est pour vous !

note       Publiée le mardi 17 août 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "NOLA".

notes

Note moyenne        41 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "NOLA".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "NOLA".

Cinabre › vendredi 7 mai 2021 - 05:01 Envoyez un message privé àCinabre

Bah tiens! En réécoutant des extraits, je me rends compte que ça été une grosse influence sur Patton les vocaux d'Anselmo. Assez flagrant, la ressemblance sur le dernier Bungle. Faudrait que je me penche un peu plus sur sa carrière au lascar!

luapluap › jeudi 6 mai 2021 - 17:45 Envoyez un message privé àluapluap

Bon album mais Anselmo est pas top ici, quand tu compares à ses prestations de Far Beyond Driven ou The Great Southern Trendkill, on se demande si c'est le même gars.

Rikkit › jeudi 6 mai 2021 - 13:06 Envoyez un message privé àRikkit

Ressorti aujourd'hui, increvable ce skeud petard

Note donnée au disque :       
Rikkit › dimanche 1 mai 2016 - 03:01 Envoyez un message privé àRikkit

La cradosité du bail. Le tout meilleur du groupe et un des tous meilleurs des 90's. Un album qui fait disparaître la grisaille parisienne, qui sent la trans', la bière et l'effort, un peu comme le premier Skynyrd en somme.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › vendredi 15 avril 2016 - 10:37 Envoyez un message privé àKlarinetthor

Le titre d'ouverture claque bien aussi. Ils ont plus retrouvé ce mojo plus tard, malgré des bons disques (y compris les derniers EP)

Note donnée au disque :