Vous êtes ici › Les groupes / artistesMGrachan Moncur III › Aco dei de madrugada

Grachan Moncur III › Aco dei de madrugada

  • 1970 • Byg 529333 • 1 LP 33 tours

cd • 4 titres • 28:54 min

  • 1Aco dei de Madrugada7:05
  • 2Ponte Io6:49
  • 3Osmosis9:27
  • 4Tiny Temper5:33

enregistrement

Studios Davout, Paris, France, 1o septembre et 4 novembre 1969

line up

Beb Guerin (contrebasse), Grachan Moncur Iii (trombone), Fernando Martins (piano, chant), Nelson Serra de Castro (batterie)

remarques

chronique

Styles
jazz
musiques du monde
Styles personnels
post bop

Enregistré en deux fois à l'automne 1969, "Aco Dei de Madrugada", connu aussi sous le nom anglais de "One Morning I Woke Up Very Early", sera le dernier manifeste de Grachan Moncur III dans son rôle de leader avant un long hiatus de cinq longues années. Pour ce nouveau projet à paraître dans la série Actuel, Moncur a délibérement choisi de se frotter aux musiques sud américaines. On ne va pas remettre en question les choix de l'artiste, c'est son droit le plus strict. Mais alors, dans le même temps, il faut bien admettre qu'on s'éloigne ainsi drastiquement du trouble engendré d'habitude par les compositions si particulières du tromboniste. Avec un groupe tout entier voué à cette cause, le disque s'ouvre sur deux adaptations de traditionnels brésiliens, "Osmosis" et "Tiny Temper" étant au final les deux seules réelles nouvelles pièces originales du lot. A défaut d'ambiance vraiment prenante, on aura tout le loisir d'apprécier le jeu du tromboniste, que l'on a parfois trop souvent tendance à négliger. L'album est, de plus, particulièrement court. Ce qui est plutôt positif si l'on considère cet album comme un semi échec, rendant son écoute moins contraignante. On pourrait aussi voir les choses autrement en se disant que, de toute évidence, Moncur ne s'est pas accordé suffisamment de place pour démontrer tout ce dont il est capable, l'album échouant par l'absence d'un ou deux titres supplémentaires. De manière générale, mis à part "Osmosis" qui parvient presque à fusionner un semblant de musique latine dans un écrin de musique contemplative, les sessions de "Aco Dei De Madrugagda" se montrent malheureusement fort peu inspirée. Ou en tout cas pas assez pour déchaîner les passions, ni stimuler un quelconque intérêt. Vraiment dommage.

note       Publiée le mardi 17 août 2004

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • (N°6)
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Aco dei de madrugada" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Aco dei de madrugada".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Aco dei de madrugada".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Aco dei de madrugada".

(N°6) › mercredi 16 novembre 2016 - 22:09 Envoyez un message privé à(N°6)
avatar

Mais c'est bien beau tout ça. Faudrait voir a rééditer toute cette série BYG/Actuel, seuls quelques volumes (pas les plus dégueulasses) ayant eu ce privilège.

Note donnée au disque :       
SEN › samedi 27 février 2016 - 13:07 Envoyez un message privé àSEN

Faut reconnaître que cet album est beaucoup plus sage et léger que ses prédécesseurs, moins free, et qu'on a beaucoup plus de mal à y retrouver l'émotion d'un New Africa par exemple... ça reste un album tout à fait honnête !

Note donnée au disque :