Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRTodd Rundgren › A wizard a true star

Todd Rundgren › A wizard a true star

lp/cd • 19 titres • 55:56 min

  • 1International Feel2:50
  • 2Never Never Land1:34
  • 3Tic Tic Tic, It Wears Off1:14
  • 4You Need Your Head1:02
  • 5Rock & Roll Pussy1:08
  • 6Dogfight Giggle1:05
  • 7You Don't Have to Camp Around1:03
  • 8Flamingo2:34
  • 9Zen Archer5:35
  • 10Just Another Onionhead [Da Da Dali]2:23
  • 11When the Shit Hits the Fan [Sunset Blvd.]4:02
  • 12Le Feel Internacionale1:51
  • 13Sometimes I Don't Know What to Feel4:16
  • 14Does Anybody Love You?1:31
  • 15Medley : I'm So Proud / Ooh Baby Baby / La La Means I Love You / Cool Jerk10:34
  • 16Hungry for Love2:18
  • 17I Don't Want to Tie You Down1:56
  • 18Is It My Name?4:01
  • 19Just One Victory4:59

enregistrement

The Secret Sound Studio, USA, 1972

line up

Michael Brecker (trompette), Randy Brecker (trompette), Todd Rundgren (guitare, chant), David Sanborn (saxophone), Rick Derringer (guitare), Mark Klingman (claviers), M. Frog Labat (synthétiseur), Barry Rogers (trrombone), Ralph Schuckett (basse), John Siegler (basse, violoncelle), John Siomos (batterie)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Attention, génie ! J'insiste. Todd Rundgren est un grand bonhomme. Un tout grand. Un mec avec un talent fou, et d'une clairvoyance rare dans le business de la musique. Avec une carrière en dents de scie toujours guidée par l'impératif du moment, ce touche à tout surdoué a vraiment connu sa période de gloire au début des années soixante-dix. Il ne recollera plus jamais avec ce succès, et de toute façon, il n'y tient plus, partagé entre son rôle de producteur et d'expérimentateur en nouvelle téchnologie, ceci même s'il faut signaler que, pour la première fois depuis longtemps, il vient de publier un nouveau disque (pas fameux) au printemps 2004. Mais remontons le cours du temps un instant et revenons en 1973, année de parution de "A Wizard A True Star", un disque d'exception. Un monument de disque pop où Rundgren semble avoir atteint les limites de la sophistication en terme d'arrangements et de production studio. Dans son édition d'origine, la face A, bien que consituée d'une douzaine de titres, avait tout d'une longue suite, les morceaux enchaînés les uns aux autres, dans un esprit de délire constant. Tour à tour grivois, impulsif, émotif, cynique ou colérique, Todd passe par tous les états d'âmes du genre humain dans un parfait enchaînement de crise schizoïde qui pourrait servir d'étude à tout aspirant psychanalyste. Todd est un magicien. Mais Todd a du talent. Il veut, il peut être roi d'un monde aux mille couleurs où toutes les collisions les plus improbables se transforment en un feu d'artifice qui semble ne jamais pouvoir s'arrêter. Une étoile, oui, qui éclairera encore longtemps nos nuits. Aussi imaginatif et virtuose que Zappa ("Dogfight Giggle"), aussi mélodiquement imparable que la paire Lennon/McCartney ("I Don't Want to Tie You Down"), aussi puissant et convainquant que purent l'être les Who à la fin des années soixante ("Is It My Name ?), avec "A Wizard A True Star", Todd Rundgren réalise bien plus qu'un disque ; il concrétise un rêve. Un rêve éveillé. Un rêve de disque pop intelligent et sensible. Un chef d'oeuvre inégalé. Inégalable et éternel dont le "California" de Mr.Bungle convoite jalousement la place.

note       Publiée le dimanche 15 août 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "A wizard a true star".

notes

Note moyenne        42 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A wizard a true star".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A wizard a true star".

Aladdin_Sane › vendredi 24 août 2018 - 11:45  message privé !

Dans la lignée de TD, j'ai vu dernièrement à la Route du Rock un duo de p'tits jeunes qui s'appellent The Lemon Twigs et qui perpétuent cette musique bigarrée 70's. C'était assez bluffant sur scène. D'ailleurs, ils viennent de sortir leur deuxième album (Got to school), une comédie musicale sur la vie d'un chimpanzé élevé comme un humain avec un certain Todd Rundgren dans le rôle du père...

Note donnée au disque :       
Dun23 › mardi 24 octobre 2017 - 12:21  message privé !

Le medley a tendance à me gonfler mais le reste est assez whaou! C'est un feu d'artifice.
Ah et Just One Victory est un point final d'une classe folle.

Note donnée au disque :       
Aladdin_Sane › dimanche 2 avril 2017 - 17:44  message privé !

Dans la suite de la discographie de TR, il y a notamment "Healing" qui vaut également qu'on s'y attarde. Par contre, je ne suis pas du tout convaincu par ses derniers albums...

Note donnée au disque :       
zugal21 › samedi 8 août 2015 - 18:55  message privé !

A star is born

Note donnée au disque :       
Dioneo › samedi 8 août 2015 - 18:51  message privé !
avatar

Ouip, dans les Hautes Alpes, les trompes. Mais sinon... BRAVO !

Note donnée au disque :