Vous êtes ici › Les groupes / artistesDBetty Davis › Betty Davis

Betty Davis › Betty Davis

  • 2000 • Mpc ltd UFOXY2CD • 1 CD

cd • 8 titres • 30:22 min

  • 1If I'm in Luck I Might Get Picked Up5:00
  • 2Walkin up the Road4:31
  • 3Anti Love Song3:08
  • 4Your Man My Man5:12
  • 5Ooh Yeah2:55
  • 6Steppin in Her I. Miller Shoes3:39
  • 7Game Is My Middle Name3:14
  • 8In the Meantime2:43

enregistrement

Wally Heiders Studio, San Francisco, Californie, USA, 1972 - 1973

line up

Betty Davis (chant), Greg Errico (batterie), Larry Graham (basse), Richard Kermode (piano), Victor Pantoja (congas), Neal Schon (guitare), Hershall Kennedy (orgue, clavinet), Doug Rodrigues (guitare), Merl Saunders (piano électrique), Doug Rauch (basse), Pete Sears (piano), Greg Adams (trompette), Skip Mesquit (saxophone), Michael Gillette (trombone), Jules Broussard (saxophone baryton), Annie Sampson (choeurs), Pointer Sisters(choeurs), Kathi McDonald (choeurs), Patryce Banks (choeurs), Sylvester (choeurs), Harshall Kennedy (choeurs), Willy Sparks III (choeurs)

remarques

chronique

Styles
funk
rock
Styles personnels
funk-rock

Bon. Tout est question point de vue, bien entendu... Le fait que je sois ici, peut-être pas un des seuls, mais en tout cas, celui qui se concentre le plus sur l'ouverture à d'autres horizons peu ou pas connu, voire tout simplement considérés comme inappropriés, tout ça appelle forcement à la controverse. Aussi me suis-je dis après avoir abordé le rap que du bout des lèvres, pourquoi ne pas enfoncer le clou d'avantage, en allant chercher plus loin encore les racines d'une musique viscéralement attachée à ses aspects les plus obscurs, une musique qui se reconnaît entre mille par ses accointances sans laisser la moindre parcelle à toute forme de discrimination puérile ? J'ouvre donc le bal avec une petite série consacrée à la musique funk. J'avais déjà eu l'occasion de vous toucher un mot du formidable groupe Mandrill il y a quelques temps de ça. Mais contrairement à ce que l'on pourrait croire, les artistes et titres de grande envergure (par le talent) ne manquent pas dans ce genre. Par exemple ; prenez le cas de Betty Davis. En plus d'avoir l'assurance d'attiser la curiosité de nos lecteurs les plus perspicaces, la demoiselle doit être considérée comme la détentrice de la licence officielle du funk rock le plus salace et le plus couillu de toute la côte Ouest. Avec une voix qui transpire d'intensité, on serait tenté de lui coller une filiation avec d'autres grandes comme Tina Turner (période "River Deep Mountain High") ou encore Eartha Kitt. Sur ce premier disque, les titres coup de poings se suivent et vous lâchent des uppercuts en pleine poire sans vous poser de question : "If I'm in Luck, I Might Get Picked Up", "Ooh Yea", "Steppin in Her I. Miller Shoes", ou le plus sulfureux "Anti Love Song" et le samplable à merci "Game is My Middle Name". Avec un backing band aux allures de couture sur mesure (on retrouve les irremplaçables Pointer Sisters, mais aussi le bassiste de Sly Stone, Larry Graham), Betty Davis réalise un premier disque tout simplement bandant.

note       Publiée le jeudi 12 août 2004

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • (N°6)
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Betty Davis" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Betty Davis".

notes

Note moyenne        13 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Betty Davis".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Betty Davis".

Klarinetthor Envoyez un message privé àKlarinetthor

Je débarque dans le club en fin de soirée un peu embuée, mais qu'est ce que c'est quoi que cette vie? Une décennie devant les projecteurs (après avoir filé sa disco et les passwords du guts de l'époque à Miles), puis le retrait et son assomption 40 ans plus tard dans la même banlieue pourrie de Pittsburgh où elle a grandi. ca a l'air de souligner son tempérament bien affirmé.

Note donnée au disque :       
COLDSTAR Envoyez un message privé àCOLDSTAR

R.I.P. Betty

GrahamBondSwing Envoyez un message privé àGrahamBondSwing

Exceptionnel ! Je découvre après avoir vu le doc sur Betty Davies (en replay)... Un grand disque de funk torride avec une performance vocale démente. En ligne directe avec Tina Turner (cf. chronique ci-dessus), mais Betty emmène le truc beaucoup plus loin (complétement possédée sur Game Is My Middle Name, un titre qui est basé sur une jolie petite rythmique proche de certains morceaux des Doors). On peut dire que cette Nana, en 1973, reprenait à son compte les promesses qu'un Sly Stone, carbonisé, ne pouvait plus tenir.

Note donnée au disque :       
(N°6) Envoyez un message privé à(N°6)
avatar

Sexe oral. "Game Is My Middle Name" en boucle.

Note donnée au disque :       
Aiwass Envoyez un message privé àAiwass
"Parfait pour guérir ceux qui n'arrivent pas à baiser avec les lumières allumées et à voix haute" mouah ah ah !!!