Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDefunkt › Defunkt

Defunkt › Defunkt

cd • 8 titres

  • 1Make Them Dance7:57
  • 2Strangling Me With Your Love4:05
  • 3In the Good Times4:26
  • 4Blues3:03
  • 5Defunkt6:21
  • 6Thermonuclear Sweat3:43
  • 7Melvin's Tune2:37
  • 8We All Dance Together5:40

enregistrement

Big Apple Studios, New York City, USA, 1980

line up

Teddy Daniel (trompette), Melvin Gibbs (basse), Charles Bobo Shaw (percussions, chant), Martin Aubert (guitare), Kelvyn Bell (guitare), Byron Bowie (flûte, saxophone), Joseph Bowie (trombone, chant), Ronnie Burrage (batterie), Martin Fisher (synthétiseur), Janos Get (choeurs), Michael Hiesman (chant), Clarice Taylor (choeurs)

remarques

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
free funk

Y a plus de Bowie qu'on ne croit qui aient accompli un parcours en musique. Bon, le célèbre David est hors compétition ici et n'a rien à voir avec ce qui nous occupe. Par contre, le regretté Lester Bowie, trompettiste au sein du Art Ensemble of Chicago, comptait parmi ses frères un tromboniste, Joseph Bowie. C'est le cas de ce dernier qui nous intéresse puisqu'il est le fondateur, avec son autre frère Byron, du groupe Defunkt. Au travers de ce large ensemble de cuivres, Joseph a essayé, et largement réussi, à croiser musique funk et musique jazz dans l'optique de les réactualiser toutes les deux. Installée à New-York, la formation va largement s'inspirer de l'effervescence créatrice qui règne alors en ce début d'années quatre-vingt dans la grande pomme. Cela entraînera paradoxalement comme conséquence un abord plutôt froid dans leur musique, chose commune aux groupes no wave qui submergent alors les clubs alentours (Stickmen, B-52's, etc... ), mais cet effet secondaire sera largement compensé par leur penchant viscéral pour les disharmonies auxquelles se greffent de plus un côté légèrement speedé que l'on pourrait attribuer lui plutôt à la scène punk. Avec James Chance & The Contorsions, Defunkt fût sans doute à l'époque parmi les plus grosses sensations de ce renouveau free funk/punk jazz, si pas leur seuls représentants. Mais Defunkt n'est pas pour autant hermétique aux influences extérieures ; il préfère même les intégrer pour donner à sa musique une grille de lecture multiple et donc passionnante ("In the Good Times" basé sur le gimmick du "Rapper's Daylight" de Nile Rodgers et Bernard Edwards, ou encore "Thermonuclear Sweat", clairement inspiré du "I Got the Feeling" du Parrain de la Soul, Monsieur Dynamite, James Brown). L'histoire de Defunkt est semée d'embûches et de pause carrières impromptues, mais elle nous aura donné au moins un disque sensationnel et des musiciens fantastiques, parmi lesquels on pointera un certain Melvn Gibbs (déjà bien inspiré comme le prouve l'instrumental "Melvin's Tune").

note       Publiée le jeudi 12 août 2004

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Defunkt" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Defunkt".

notes

Note moyenne        4 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Defunkt".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Defunkt".

Dun23 Envoyez un message privé àDun23
Il est chroniqué celui là, whaou! Une bombe funk-jazz, je crois que c'est clair! Le meilleur de Defunkt à mon goût car le plus funky. Les autres (ceux que je connais) explorent un peu plus le côté Jazz de la formation.Un très bon groupe!
Note donnée au disque :