Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFunkadelic › Maggot Brain

Funkadelic › Maggot Brain

cd • 7 titres • 36:45 min

  • 1Maggot Brain10:18
  • 2Can You Get to That2:49
  • 3Hit It and Quit It3:48
  • 4You and Your Folks, Me and My Folks3:35
  • 5Super Stupid3:56
  • 6Back in Our Minds2:37
  • 7Wars of Armageddon9:42

informations

USA, 1971

line up

George Clinton (chant), Eddie Hazel (guitare), Bernie Worrell (claviers), ...

chronique

  • p-funk

L'histoire du P-Funk est intimement liée à George Clinton. Et George Clinton n'est autre que le parrain de deux entités majeures et légendaires du funk des années soixante-dix ; Parliament, qui ne s'aventurera que rarement au-delà des limites de la musique funk, et Funkadelic qui, comme son nom le laisse présupposer, se veut la contraction du funk salace de James Brown avec le psychédélisme de ses frères noirs, Jimi Hendrix et Sly Stone les premiers. "Maggot Brain" est déjà leur troisième album, et s'ils vont perdre peu à peu ce côté allumé pour se complaire dans un langage qui rendra la distinction d'avec Parliament de plus en plus difficile, dans ses premières années, Funkadelic est redoutable d'efficacité, accomplissant avec maestria les tâches pour lesquelles le groupe fût fondé. Pas encore établi dans sa formation la plus classique qui intégrera dès le prochain disque Bootsy Collins, on trouve toutefois autour de Clinton des sommités comme Bernie Worrell aux claviers et le génial Eddie Hazel à la guitare. A l'image du gourou funk, "Maggot Brain" est lui aussi bien entouré ; du haut de ses septs titres, des petites furies comme "You and Your Folks, Me and My Folks" ou le rock vitaminé de "Super Stupid", se voient délimités de part et d'autre du disque par deux longues plages qui corroborent l'aspect psychédélique évoqué. Il s'agit de "Wars of Armageddon", une super jam de dix minutes voguant de délires sonores en effets drolatiques et qui clôt les pérégrinations du groupe sur la longueur du sillon. Mais c'est surtout, et avant toutes choses, la plage titre, "Maggot Brain", le véritable morceau de bravoure du disque, et peut-être de toute la carrière de Funkadelic ; un solo de guitare interminable de Hazel, d'une puissance et d'un feeling rarement entendu depuis Hendrix, tout simplement. Du coup, limiter Funkadelic à un rôle de foire, c'est, au-delà de toutes considérations, afficher clairement l'étendue de sa bêtise.

note       Publiée le jeudi 12 août 2004

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Maggot Brain" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Maggot Brain".

notes

Note moyenne        25 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Maggot Brain".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Maggot Brain".

Tallis Envoyez un message privé àTallis

Oui, ils ont chacun leur folie spécifique, dirons-nous. Petite préférence pour Free your mind en ce qui me concerne, mais jusqu'à Let's take it to the stage, je les aime tous beaucoup.

Dioneo Envoyez un message privé àDioneo
avatar

Oui, c'est l'époque où ils partent dans tous les sens, c'est sûr ! N'empêche que dans cette veine/période, je trouve celui-là spécialent hm, spontané, disons... Et Free Your Mind exceptionnellement cohérent, sur des bases disons techniques et esthétiques assez proches !... En fait tous leurs disques de cette époque sont ont, chacun, leur ambiance, finalement ils sont assez différents (encore une fois tout en étant nettement tous leur truc a eux, bien reconnaissable de l'un à l'autre).

Note donnée au disque :       
Tallis Envoyez un message privé àTallis

En même temps, tous les albums de Funkadelic dans cette période sont joyeusement foutraques. Ça part vraiment dans tous les sens et c'est ce qui fait leur charme : Standing on the verge... ou Let's take it to the stage sont tout aussi jouissifs.

Mais Maggot Brain, oui, c'est quelque chose...

Dioneo Envoyez un message privé àDioneo
avatar

Et ceci-dit, pour rebondir sur ce qu'on disait y'a un moment - le "débat" sur le parti-pris de prod radical/minimaliste de Maggot Brain, le morceau... Sur l'édition CD (2005) que j'ai, y'en a, entre autres bonus, un mix différent, avec la batterie moins mutée/lointaine, une basse, un piano, des percus... avec à priori la même prise de guitare, moins bidouillée question effets mais il me semble en tout cas que le solo y est note pour note (et je vois pas trop Hazel jouer justement ça exactement à l'identique, sur deux prises différentes). Et bon, je la trouve, cette version... Bah nettement moins touchante, frappante. (Alors que d'autres versions, live par exemple, enregistrées plus tard, peuvent être vraiment cool, avec une ambiance autre, en ne cherchant pas à reproduire trop fidelement celle que "tout le monde" connaît).

Message édité le 07-03-2024 à 18:25 par dioneo

Note donnée au disque :       
Dioneo Envoyez un message privé àDioneo
avatar

Qu'est-ce qu'il est foutraque, en fait, ce disque, sous son apparence "simple", presque "basique", même, par rapport à un truc comme Free Your Mind. Mais juste apparence, hein, j'ai dit - parce qu'en réalité ça fuse bien de partout, dans le mode jam qui est le sien. Including le gros hardrock cramé de Super Stupid, la gospel-pop megaweed (au moins) de Back in Our Minds et le fonkasampladelic (avant les samplers) de Wars of Armageddon. Ouep... Vraiment pas raison d'en rester au morceau-titre ! (Qui reste un truc incroyable bien évidemment, c'est pas le propos, qu'on ne se méprenne pas).

Message édité le 07-03-2024 à 17:58 par dioneo

Note donnée au disque :