Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFunkadelic › Maggot Brain

Funkadelic › Maggot Brain

cd • 7 titres • 36:45 min

  • 1Maggot Brain10:18
  • 2Can You Get to That2:49
  • 3Hit It and Quit It3:48
  • 4You and Your Folks, Me and My Folks3:35
  • 5Super Stupid3:56
  • 6Back in Our Minds2:37
  • 7Wars of Armageddon9:42

enregistrement

USA, 1971

line up

George Clinton (chant), Eddie Hazel (guitare), Bernie Worrell (claviers), ...

remarques

chronique

Styles
rock
Styles personnels
p-funk

L'histoire du P-Funk est intimement liée à George Clinton. Et George Clinton n'est autre que le parrain de deux entités majeures et légendaires du funk des années soixante-dix ; Parliament, qui ne s'aventurera que rarement au-delà des limites de la musique funk, et Funkadelic qui, comme son nom le laisse présupposer, se veut la contraction du funk salace de James Brown avec le psychédélisme de ses frères noirs, Jimi Hendrix et Sly Stone les premiers. "Maggot Brain" est déjà leur troisième album, et s'ils vont perdre peu à peu ce côté allumé pour se complaire dans un langage qui rendra la distinction d'avec Parliament de plus en plus difficile, dans ses premières années, Funkadelic est redoutable d'efficacité, accomplissant avec maestria les tâches pour lesquelles le groupe fût fondé. Pas encore établi dans sa formation la plus classique qui intégrera dès le prochain disque Bootsy Collins, on trouve toutefois autour de Clinton des sommités comme Bernie Worrell aux claviers et le génial Eddie Hazel à la guitare. A l'image du gourou funk, "Maggot Brain" est lui aussi bien entouré ; du haut de ses septs titres, des petites furies comme "You and Your Folks, Me and My Folks" ou le rock vitaminé de "Super Stupid", se voient délimités de part et d'autre du disque par deux longues plages qui corroborent l'aspect psychédélique évoqué. Il s'agit de "Wars of Armageddon", une super jam de dix minutes voguant de délires sonores en effets drolatiques et qui clôt les pérégrinations du groupe sur la longueur du sillon. Mais c'est surtout, et avant toutes choses, la plage titre, "Maggot Brain", le véritable morceau de bravoure du disque, et peut-être de toute la carrière de Funkadelic ; un solo de guitare interminable de Hazel, d'une puissance et d'un feeling rarement entendu depuis Hendrix, tout simplement. Du coup, limiter Funkadelic à un rôle de foire, c'est, au-delà de toutes considérations, afficher clairement l'étendue de sa bêtise.

note       Publiée le jeudi 12 août 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Maggot Brain".

notes

Note moyenne        22 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Maggot Brain".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Maggot Brain".

(N°6) › samedi 14 octobre 2017 - 13:50  message privé !
avatar

Je souscris. Quel putain de bordel de cul d'intro d'anthologie.

Note donnée au disque :       
Aladdin_Sane › vendredi 1 janvier 2016 - 17:18  message privé !

Excellent cet album. Le morceau titre qui ouvre l'album est phénoménal. Bardo Pond l'a d'ailleurs repris sur un ep qui vaut le détour.

Note donnée au disque :       
Harry Dickson › mardi 18 juin 2013 - 18:32  message privé !

Mais bordel à cul de pompe à merde c'est pas pensable un début d'album comme ça ! Hazel !!!

Note donnée au disque :       
Dioneo › lundi 9 août 2010 - 00:53  message privé !
avatar

Ils ont sorti au moins un album ensemble -Moa Anbessa- sur Terp Records (label que je ne connais pas mais qui a l'air principalement spécialisé dans la musique africaine à survoler le catalogue) ; apparemment le disque est moitié live/moitié studio.

Mais en fait il y avait déjà des traces bien saillantes du goût des Anarcho-Battaves pour ces musiques-là sur leur album Turn, par exemple, où le morceau 'Gétatchèw' (comme par hasard...) se construit sur ces rythmes et gammes inhabituels à nos oreilles, où ils reprennent un chant de maquis érythréen, où ils samplent plus loin les congolais de Konono Numéro 1 (en faisant monter longuement la pression autours de la boucle de base)... Sans doute que Francis Falcetto -le créateur et directeur de la série 'Éthiopiques' sur Buda Music, dont un volume est consacré au même sax- n'y est pas pour rien. Il me semble bien qu'il a été au moins à un moment tourneur et/ou manager de The Ex (et de Rys Chattam, aussi...) pour la France ou l'Europe, je ne suis pas certain des détails mais quelque chose dans ce genre...

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › lundi 9 août 2010 - 00:32  message privé !

Oui oui le son était très bon mais les guitares assez en retrait, sauf quand les mecs se lâchaient. Et le morceau chanté par la batteuse était en effet bien cool, je pensais qu'elle chantait en hollandais mais ça semblait un peu trop oriental... Par contre la collaboration avec le saxophoniste concerne uniquement la scène ou ils ont bossé en studio ensemble ?