Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThe Jimi Hendrix Experience › Axis : Bold as Love

The Jimi Hendrix Experience › Axis : Bold as Love

cd • 13 titres • 38:49 min

  • 1EXP1:55
  • 2Up from the Skies2:55
  • 3Spanish Castle Magic3:00
  • 4Wait Until Tomorrow3:00
  • 5Ain't No Telling1:46
  • 6Little Wing2:24
  • 7If 6 Was 95:32
  • 8You Got Me Floatin'2:45
  • 9Castles Made of Sand2:46
  • 10She's So Fine2:37
  • 11One Rainy Wish3:40
  • 12Little Miss Lover2:20
  • 13Bold as Love4:09

enregistrement

Londres, Angleterre, 1967

line up

Jimi Hendrix (guitare, chant), Mitch Mitchell (batterie, chœurs), Noel Redding (basse, chœurs)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles
blues
rock
psychédélique
Styles personnels
hard rock psychédélique

"EXP" ou la musique noise façon Hendrix ? Par petites touches subtiles, ce géant a, en quelques albums, mis la patte à un nombre impressionnant de genres pour les remettre en cause de manière fondamentale. Et ses répercussions se sentent encore de nos jours. Personne n'y a échappé, même pas quelqu'un comme Prince, même si ce n'est pas la première personne à laquelle vous pourriez penser. Alors, renvoyez-vous plutôt entre les oreilles "You Got Me Floatin'" ; vous aurez alors toutes les preuves en main pour épater vos copains et leur démontrer de manière irréfutable à quel point Lenny Kravitz n'a absolument rien inventé (déjà de manière générale, mais encore plus) sur "Are You Gonna Go My Way ?". Le second album d'Hendrix, toujours sous la bannière de l'Experience, "Axis : Bold as Love", souffre du terrible syndrome du disque laissé-pour-compte. Un superbe album, vraiment, qui n'a pour seul misérable défaut que d'être coincé entre deux monuments inattaquables. Alors, dans ce cas là, bien sûr, y a pas de miracles. Et pourtant ; c'est bien ici qu'on retrouve "Spanish Castle Magic", "Little Wing" ou encore "If 6 was 9". Le final somptueux de la plage titre, le faussement jazzoteux "Up from the Skies", sans oublier les vibrations irrésistibles de "Ain't No Telling" et ses multiples variations rythmiques qui ne resteront pas sans conséquences, elles non plus. Aussi discret soit-il, "Axis : Bold as Love" est en en réalité d'une importance capitale car, en bien des points, Hendrix apprend ici à canaliser ses idées et toute son énergie de la manière la plus efficace qui soit. En somme, il prépare déjà le terrain pour le monumental "Electric Ladyland".

note       Publiée le jeudi 12 août 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Axis : Bold as Love".

notes

Note moyenne        32 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Axis : Bold as Love".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Axis : Bold as Love".

dimegoat › dimanche 14 juin 2020 - 10:19 Envoyez un message privé àdimegoat

Celui que j'écoute le plus également et le fait qu'il ne contienne pas trop de classiques de ses concerts, à part little wing et Spanish castle magic, lui laisse une bonne fraîcheur, contrairement au premier album.

boumbastik › samedi 13 juin 2020 - 21:38 Envoyez un message privé àboumbastik

Jimi j'ai appris à l'aimer avec Axis. Le côté solaire du truc, les riffs bien gras, la voix profonde, la section rythmique impeccable, les morceaux composés avec classe. "Y a pas les "grands classiques" là-dessus, mais pratiquement que des morceaux qui mériteraient de l'être. Le grand album qui se la raconte pas." Ouais N°6, bien vu. Juste en passant, en 2012 Gary Moore avait sorti un album live hommage à Jimi, Blues for Jimi (Mitchell et Cox y jouent sur 3 morceaux). Franchement excellent. La version de Voodoo Child est particulièrement cool.

Note donnée au disque :       
Raven › samedi 13 juin 2020 - 16:35 Envoyez un message privé àRaven
avatar

"Je préfère la version de Voodoo Chile par Stevie Ray Vaughan". Et moi celle de Norma Loy. Mais on cause d'Axis ou bien ? En classique : "If 6 was 9", tout de même. Je me souviens bien qu'à la découverte de Hendrix avec une compile foutoir (contenant beaucoup de versions live d'ailleurs) c'est une de celles qui imprimaient direct.

nicola › samedi 13 juin 2020 - 15:15 Envoyez un message privé ànicola

Je préfère la version de Voodoo Chile par Stevie Ray Vaughan à l’originale, comme je préfère la reprise de Brainstorm par Monster Magnet à l'originale.
Les versions de Voodoo Chile en concert, en revanche, devaient dépoter.

Dioneo › samedi 13 juin 2020 - 15:06 Envoyez un message privé àDioneo
avatar

Voui, comme je disais : sur l'album elles me vont bien comme ça, au fond... Mais certaines versions live sont bien, dans une tout autre optique, de mémoire ! (Et du live d'Hendrix, de toute façon - quand le son n'est pas trop cracra tout de même pour cause de source douteuse, justement - ça "révèle" souvent tout à fait autre chose de sa musique, au gars (de la leur ouais - parce que pas n'importe qui, avec lui, que ce soit l'Experience ou le Band of Gypsies, les gars arrivent à suivre, que ça improvise jazz-passé-dans-le-rock-psyché ou jam-funk-jazz plus musculeux comme sur ledit Band of Gypsies par exemple).

Note donnée au disque :