Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSigrblot › Blodsband (Blood Religion Manifest)

Sigrblot › Blodsband (Blood Religion Manifest)

12 titres - 48:05 min

  • 1/ Intro
  • Chapter I:
  • 2/ Krigspsalm
  • 3/ Manifest (Blood religion part II)
  • 5/ Chaos prayer; Deus Bellum
  • 5/ Crisis of faith
  • 6/ Döende generations dom
  • Chapter II:
  • 7/ Ödesjord
  • 8/ Blodsband
  • 9/ Hirdsång
  • 10/ Folkstorm
  • 11/ Sacrament (Blood religion part I)
  • 12/Commie Scum

enregistrement

Recorded in Nordland studios during 1999-2003. Produced and mixed by Sigrblot.

remarques

*La présence de Sigrblot sur ce site ne signifie en aucun cas l'adhésion, même partielle, de la rédaction de Guts of Darkness aux idées véhiculées par le groupe.

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
black metal

C'est après cinq ans de silence que Sigrblot, groupe Suédois de Black Metal, nous revient avec un premier opus plus que bon. Musicalement, le groupe se situe plutôt dans un Black Metal assez rapide que l'on pourrait pourquoi pas rapprocher de leurs compatriotes de Funeral Mist, malgré une approche peut-être un peu plus dépouillée et à l'utilisation très légère de claviers. Des riffs très directs sont enchainés à des passages mid tempo laissant ainsi souffler l'auditeur au milieu de l'assaut, mais surtout rajoutant une grosse efficacité au titre, ce qui est loin d'être déplaisant. On peut même sentir une tendance à faire partir les riffs dans un style pagan / folk, enrichissant ainsi l'ensemble, créant un tout varié, mais cohérent. On se laisse souvent prendre au petit jeu du headbanging et les ambiances ne sont pas laissés en marge. En effet, outre quelques claviers à certains moments, les guitares parviennent à vous glacer les sangs, tandis que la voix joue un rôle réellement primordial dans l'aspect malsain et radical de cet opus. Voix non sans rappeler dans ses parties hurlées celle d'un Arioch (Funeral Mist / Triumphator / Marduk) des grands jours, mais en la nuançant avec des parties dans un esprit plus narratif, tel quelqu'un qui serait en train d'arranguer la foule. Quelques samples et une intro faite d'orgue et de percussions viennent rajouter la touche final à une musique réellement profonde et travaillée. Le travail du groupe ne s'arrête pas là, car en effet en plus de la musique, le concept et le visuel ont également été magnifiquement élaborés, tel, comme le titre de l'album l'indique, un manifeste religieux. On se délecte alors des textes (pour ceux écrits en anglais, la majorité étant en Suédois) traitant de la guerre, de suprémacie et apportant une réflexion interessante sur ce qui nous entoure et nous dirige. Enfin, on notera la sympathique référence de la couverture et la reprise d'un titre de Fortress "Cummie scum". Un album excellent en tout point que je ne peux que vous recommander !

note       Publiée le samedi 7 août 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Blodsband (Blood Religion Manifest)".

notes

Note moyenne        17 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Blodsband (Blood Religion Manifest)".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Blodsband (Blood Religion Manifest)".

merci pour le fusil... › vendredi 21 février 2014 - 02:40  message privé !

Première saignée, vraiment pas dégueu.

cantusbestiae › mardi 16 novembre 2010 - 10:32  message privé !

Toujours aussi bon. Le mystère autour du line-up est un secret de polichinelles tant on reconnaît les parties vocales d'Arioch/Mortuus sur certains morceaux. Un pot-pourri de ce qui se fait de mieux, ça penche parfois vers un Katharsis en mieux produit et qui ne se passerait pas d'une petite dose de mélodie; on reconnaît des riffs guerriers similaires aux meilleurs moments de Marduk. Le chant est excellent, l'utilisation de samples religieux fait mouche une fois n'est pas coutume. J'espère voir un jour un nouvel opus de cet excellent combo.

Note donnée au disque :       
Nokturnus › vendredi 3 septembre 2010 - 17:11  message privé !
avatar
Note donnée au disque :       
born to gulo › jeudi 19 mars 2009 - 11:30  message privé !

ça se trouve encore quelque part, cette saleté ? j'ai l'impression que la rééd n'est qu'en vinyl

cantusbestiae › vendredi 6 mars 2009 - 00:29  message privé !

Ce que la Suède nous a proposé de meilleur. Couillu comme très peu d'autres formations, SIGRBLOT se pose là, massif, sans fioriture, une machine de guerre foutrement inspirée.

Note donnée au disque :