Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSeeds Of Sorrow › Immortal junkies

Seeds Of Sorrow › Immortal junkies

10 titres - 47:42 min

  • 1/ If jesus died
  • 2/ Headshot
  • 3/ Fake
  • 4/ Immortal junkies
  • 5/ Deep mongolian steinem job
  • 6/ Illuminati
  • 7/ The day the whole world dies
  • 8/ Alcoholic nightmare
  • 9/ Ejaculation of an unknown god
  • 10/ Symphony of destruction (megadeth cover)

enregistrement

Enregistré et mixé par George Sukopp aux Metamorphosis studios, Vienne, de avril à mai 2003.

line up

Tom Zonyga (batterie); Alex Aigner (vocaux); Markus Marath (guitare basse); David Guger (guitare); Sigurd Krieger (guitare)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
death metal

Voilà du death, à n'en pas douter. C'est lourd, brutal, massif, assassin et entièrement malmené par des rythmiques changeantes et techniques, des breaks inlassables et des ruptures inconfortables, c'est un gros son de blockhaus avec batterie carton, une alternance de guttural informe et de crachage à prétention black, c'est du "powerfull and pretentious death metal". Personnellement je m'y perds, comme avec Ominous, dans ce dédale de plans, de contre plans, de surplans, d'overplans et d'antiplans qui, j'ose à peine le dire, sont en plus assez bateaux. Quatrième album pour les autrichiens depuis 1995, il serait injuste de dire que c'est vide et sans maturité. Du travail, de la construction, un choix mélodique et harmonique qui ne m'inspire personnellement strictement rien, mais se défend complétement, et une vraie reflexion structurelle et rythmique. Parfaitement exécuté, pourvu de son lots d'idées qui marchent, "Immortal junkies" est de ces albums dont la seule chose à dire, c'est que c'est chiant. Dire que c'est mauvais serait mentir, dire que c'est bâclée serait blasphème, dire que c'est creux serait malhonnête... non, ce death metal pseudo technique à la facture indiscutable est tout simplement chiant. Je me risque à l'expliquer par une ignorance totale du concept d'émotion musicale par les 5 "musiciens" qui officient ici, comme en témoigne le niveau d'inutilité de leur reprise de Megadeth, fièrement affichée en fin de programme.

note       Publiée le lundi 2 août 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Immortal junkies".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Immortal junkies".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Immortal junkies".