Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDr. John › Remedies

Dr. John › Remedies

6 titres - 40:39 min

  • 1/ Loop Garoo (4:42)
  • 2/ What Comes Around [Goes Around] (2:57)
  • 3/ Wash, Mama, Wash (3:42)
  • 4/ Chippy, Chippy (3:32)
  • 5/ Mardi Gras Day (8:11)
  • 6/ Angola Anthem (17:35)

enregistrement

USA, 1970

line up

Dr.John (chant, claviers) et une foule de musiciens malheureusement non crédités dans les notes de pochette...

remarques

chronique

Styles
rock
blues
world music
Styles personnels
swampadelica

Dr.John, "the Night Tripper", comme il aimait se faire appeler au début de sa carrière, est un sorcier blanc. Son rituel invoque les esprits de la terre, mais aussi les créatures cachées dans les marais de sa Nouvelle Orléans à laquelle il a su adjoindre aux images qu'elle évoque habituellement ce relief sonore que reprendront après lui les Meters, et à leur suite les Neville Brothers. Sorte de relais entre Captain Beefheart et un Tom Waits enfin révélé à lui-même, préfigurant aussi la sensibilité de Daniel Lanois, Dr.John signe avec son troisième disque peut-être son essai le plus flippé de toute sa carrière. Il y a bien sûr "What Goes Around Comes Around", "Wash, Mama, Wash" et "Chippy, Chippy", autant de témoignages oraux de la vie dans le bayou, à la fois teintés de blues et de cette élégance soul qu'on ne trouve nulle part ailleurs. Mais au-delà de ces titres que des oreilles frileuses pourraient trouver tout-à-fait conventionnels, s'extirpent des titres franchement passionnants comme, par exemple, "Loop Garoo", en ouverture, une sombre histoire de zombies sur fond de musique tremblotante. Une musique qui révèle peu de choses, mais qui est définitivement prenante de par ce qu'elle dissimule. Et puis, il y a les deux longues suites qui referment ce volume ; "Mardi Gras Day", huit minutes d'un carnaval qui n'est pas tout à fait juste, et qui se confirme au fur et à mesure que le morceau progresse. Puis, l'inquiétant et tribal "Angola Anthem", tout en percussions, qui, du long de ses dix-sept minutes, dépeint avec aisance l'ambiance des soirées imbibées au bourbon, délire hallucinogène compris. Ceux qui ne jurent que par les mauvais trips de la bande à Jim Morrison pourraient bien y trouver leur compte, dans cette jam interminable dont la brume qui la recouvre possède une forte odeur de souffre. Du voodoo rock ? Peut-être. Notez donc : Dr.John est un sorcier. Et son remède, un poison.

note       Publiée le dimanche 1 août 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Remedies".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Remedies".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Remedies".

ericbaisons › mardi 10 mai 2011 - 11:53  message privé !
The Gloth › vendredi 8 octobre 2010 - 16:15  message privé !

J'ai enfin écouté celui-ci et je le trouve plutôt moyen : plus conventionnel, moins vaudou que "Gris-Gris", et le dernier morceau de 17 min. fait quand même remplissage. Je préfère les autres albums de cette période, "Babylon" et "The Sun, Moon and Herbs".

Note donnée au disque :       
dariev stands › dimanche 18 avril 2010 - 23:55  message privé !
avatar

yep, allez, jvais préparer un gumbo à base de gris-gris !! (j'adore l'étiquette trouvée par proggy)

The Gloth › lundi 6 juillet 2009 - 11:26  message privé !

Oui, ce serait bien d'en chroniquer quelques autres.

Note donnée au disque :       
Nuxalk › lundi 6 juillet 2009 - 01:16  message privé !

Ca m'aurait plus fait penser à Captain Jack. ( http://www.youtube.com/watch?v=dl6uT7oWf_4 )