Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWumpscut › Music for a slaughtering tribe

Wumpscut › Music for a slaughtering tribe

cd | 14 titres

  • 1 Soylent green
  • 2 On the run
  • 3 Koslow
  • 4 Fear in motion
  • 5 Dudek
  • 6 Default
  • 7 Bleed
  • 8 Concrete rage
  • 9 Believe in me
  • 10 She's dead
  • 11 Rotten meat
  • 12 The day's disdain
  • 13 Float
  • 14 My life

enregistrement

Ecrit, enregistré, et mixé par Rudy R., Allemagne 1992-1993

line up

Rudy R. (tous instruments et chant) ; Aleta Welling (chant sur 4)

remarques

Il existe de multiples éditions de cet album, notamment une version reprenant certains titres intégralement chantés en allemand, 'Music for a german tribe' (en bonus de la version box d'Embryodead'), et une réédition avec cd bonus de remixes.

chronique

Styles
indus
electro
Styles personnels
electro-dark indus cultissime

Après avoir officié en tant que dj pendant quelques années, et impressionné par le travail de Leaether Strip, Rudy R. décide de créer son propre projet. Sous le nom de Wumpscut il édite quelques démos ('Defcon', 'Small chambermusicians'), participe à quelques compilations aujourd'hui cultes ('New forms of entertainment vol.1', avec notamment Dive) et après avoir signé chez Vuz Records sort son premier véritable album, 'Music for a slaughtering tribe'. Il n'est pas peu dire qu'il s'agit là d'une petite révolution dans le milieu dark. Auparavant, l'electro était surtout réservée aux fans de rythmes bien calibrés pour exécuter séries de pompes et autres abdominaux, avec mise en exergue des tatoos et de la pillosité éventuelle de certains (pardon aux filles). Mise à part l'exception Leaether Strip qui n'hésita pas à jouer avec les mélodies et les ambiances, c'est à peu près tout. Jusqu'à donc l'arrivée du père Rudy qui frappe un grand coup avec son mélange d'electro-dark industrielle et gothique. Des titres qui dévastent tout sur leur passage : 'Soylent green', tube interplanétaire des soirées goths (grâce à son rythme imparable, sa mélodie empoisonnée et son ambiance générale qui en rendra fou plus d'un), 'Concrete rage', mécanique et répétitif, au chant saturé et vindicatif mais aussi les excellents 'Fear in motion' ou 'On the run'. Rudy se charge également de plomber l'atmosphère par des séquences apocalyptiques, dépressives et inquiétantes notamment sur 'She's dead' ou 'Believe in me', ou d'autres plus ambient comme 'Rotten meat' ou 'The day's disdain'. Quelques incursions dans l'indus rythmique qui caractérisera par la suite les productions du label Ant-Zen sur 'Koslow' ou 'Bleed' achèveront de vous convaincre que cet album est indispensable à votre santé mentale. Vu ce qu'il en reste, qu'avez-vous à perdre ?

note       Publiée le dimanche 20 juin 2004

partagez 'Music for a slaughtering tribe' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Music for a slaughtering tribe"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Music for a slaughtering tribe".

ajoutez une note sur : "Music for a slaughtering tribe"

Note moyenne :        21 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Music for a slaughtering tribe".

ajoutez un commentaire sur : "Music for a slaughtering tribe"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Music for a slaughtering tribe".

Dead26 › mercredi 22 avril 2015 - 19:28  message privé !

Dans le genre cet album est bon je conçois, c'est très dansant et la voix est bien malsaine par moment mais les sonorités ont tendance à me gonfler à force, je vais peut être dire une connerie mais parfois j'ai l'impression d'entendre de la techno...logie. C'est ça qu'on appelle de l'agrotech? Et moi qui croyais que c'était de la techno agricole merde alors !

Note donnée au disque :       
novy_9 › mercredi 15 mai 2013 - 10:43  message privé !

"Lui aussi a viré au moisi après Bunkertor 7, remarque." eh oui !!! après je peux plus non plus ... c'est arrivé a tellement de groupe electro industriel, de tomber dans la facilité ....

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › mercredi 15 mai 2013 - 09:56  message privé !

Complètement halluciné ce disque, que je ressors après quelques années de hiatus. Je n'arrive pas à comprendre comment la scène aggrotech actuelle soit aussi pourrave quand on voit le potentiel ici. Wumpscut a vraiment un son qui lui appartient, acéré, martelant, furieux. 'On the run', 'Fear in Motion', 'Concrete Rage'. Lui aussi a viré au moisi après Bunkertor 7, remarque.

Note donnée au disque :       
julius_manes › lundi 19 septembre 2011 - 18:28  message privé !

...I crushed her head.
Un 1er "vrai" album regroupant quelques sermons bien sentis de la part du neuveu de Benoit XVI ("Soylent green", "Fear in motion", "She's dead"), le reste n'étant franchement pas folichon. Par la suite, il sera ordonné "Pape de l'électrodark/goth" par la production d'autres missels de bonne facture dans l'ensemble (dont le remarquable "Bunkertor 7" (1995)). De nos jours, le père Rudy est redevenu simple abbé et sa religion est devenue consensuelle...

PS : Merci gulo ;-)

Note donnée au disque :       
Raven › lundi 7 juin 2010 - 20:00  message privé !
avatar

excellent tajine

Note donnée au disque :