Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAntipop Consortium › Anti vs. Matthew Shipp

Antipop Consortium › Anti vs. Matthew Shipp

cd • 10 titres

  • 1Places I've Never Been3:21
  • 2Staph5:38
  • 3Slow Horn3:09
  • 4A Knot in Your Bop4:02
  • 5SVP5:19
  • 6Coda3:23
  • 7Stream Light3:41
  • 8Monstro City3:05
  • 9Real Is Surreal3:08
  • 10Free Hop7:13

enregistrement

Sorcerer Sound, New York City, USA, 2002

line up

Guillermo E. Brown (batterie), Khan Jamal (vibraphone), William Parker (contrebasse), Matthew Shipp (piano), Priest (mc, programmation, synthétiseur), Beans (mc, programmation, synthétiseur), Daniel Carter (trompette)

remarques

chronique

Styles
jazz
hip-hop
Styles personnels
free hop

Cette rencontre au sommet qui célèbre la fin de l'aventure Antipop Consortium en compagnie de l'excellent pianiste jazz Matthew Shipp tient autant du semi-échec que de la semi-réussite. Des rencontres insolites entre hip hop et ce jazz libre à qui il doit tant, il y en a déjà eu beaucoup. Et si le mouvement M'Base l'a définitivement imposé, il ne faut pas oublier que même Ornette Coleman s'y est frotté. C'est dire si on a déjà eu l'occasion d'entendre ce que de telles confrontations pouvaient bien donner, parfois de bien stérile... Étonnamment, il ne s'agit pas ici d'une simple transposition où l'on se contentera de superposer des beats à une musique qui n'en a fondamentalement pas besoin. Même s'ils sont réduits à un duo, Priest et Beans d'Antipop Consortium poursuivent ici les recherches sonores qui les avaient fait connaître sur "Arrhythmia" et plus encore sur le désormais introuvable "Tragic Epilogue". C'est donc avec un plaisir retrouvé que l'on redécouvre le groupe au meilleur de sa forme sur des titres comme "Slow Horn" ou, plus encore, "Real is Surreal", d'un flow assuré, sur fond musical à la fois futuriste et éprouvant, baigné dans un chaudron de bruitage en tous genres. Si je me permet de faire la fine bouche en parlant de semi-échec, c'est parce qu'à aucun moment, ni les membres d'Antipop, ni le groupe de Shipp, ne s'abandonnent à la folie furieuse qui les caractérise. Shipp s'est rarement montré si ouvertement mélodique, reprenant même au passage les premières mesures de "All blues" dans "A Knot in Your Bop". Excepté "Free hop", le bien nommé, et un "Svp" absolument fascinant dans son déroulement hypnotique, les autres morceaux de ce dix titres ressemblent plus à des installations, des préambules (de premier choix tout de même) à cette collaboration plus en profondeur qui nous est pourtant promise. Un peu comme si la pudeur avait annihilé leurs ardeurs. Un peu comme si la rencontre de deux forces vives ne pouvait que déboucher inévitablement sur un non-lieu. Cela reste en tout point excellent, mais on ne peut s'empêcher de penser que cela aurait pu - que cela aurait dû - être aussi encore mieux.

note       Publiée le lundi 31 mai 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Anti vs. Matthew Shipp".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Anti vs. Matthew Shipp".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Anti vs. Matthew Shipp".

M-Atom › mercredi 22 avril 2009 - 20:41  message privé !

le genre de rencontre qui a toute les chances d'aboutir a un fiasco tant on est en droit d'attendre du tres haut de gamme quand on connait le potentiel d'antipop et du quintet (parker, shipp...c'est du lourd dans la sphere free actuelle). le résultat est a mon gout satisfaisant...trop satisfait, on sens que la carte de la sécurité a été jouée a fond. d'ailleurs la crispation est palpable sur la plupart des morceaux...il manque ce grain de folie que chaque parti est capable de donner a ses compostions quand il joue en solo. au final on se retouve avec un excellent disque ou hip hop et jazz se mêlent a merveille mais qui a perdu une bonne partie de l'aspect avant gardiste et renversant qui caractèrise les travaux en solo des intervenants.

Note donnée au disque :       
blub › samedi 23 février 2008 - 01:08  message privé !
Découvert Antipop Consortium avec cet album!!! les 2 mc sont trés impressionnant et ça fait vraiment plaisir du piano de cette qualité en Hip Hop (on est pas chez dr.dre avec une boucle de 3 notes) album trés linéaire (pour moi c'est un plus! car cohérent) vraiment cool et fun par moment!
Note donnée au disque :       
Coltranophile › mardi 2 octobre 2007 - 13:52  message privé !
Un disque décevant à mon goût, la musique est terriblement statique, une rigidité cadavérique rend ce disque assez suffocant mais sans créer de fascination de quelque ordre que ce soit. Les aventures électroniques de Matthew Shipp sur le même label sont généralement plus recommendables même si inégaux ("NuBop" et "Harmony and Abyss" sont assez formidables). Sur le même label et dans la catégorie grosse réussite, le "High Water" de El-P devrait en intéresser certains. Le disque de Beans en trio est assez bon lui aussi.
Note donnée au disque :       
wav › lundi 31 mai 2004 - 11:23  message privé !
je suis d'accord avec toi pour le coup.