Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAArcadium › Breathe awhile

Arcadium › Breathe awhile

  • 1969 • Akarma AK 239 • 1 CD digipack

cd • 7 titres

  • 1I'm on My Way11:51
  • 2Poor Lady4:00
  • 3Walk on the Bad Side7:36
  • 4Woman of a Thousand Years3:37
  • 5Change Me4:47
  • 6It Takes a Woman3:53
  • 7Birth, Life and Death10:18

enregistrement

Angleterre, août 1969

line up

Graham Best (basse, choeurs), Allan Ellwood (orgue, choeurs), John Albert Parker (batterie), Robert Ellwood (guitare, choeurs), Miguel Sergides (guitare douze cordes, chant)

remarques

Tout comme son édition sur Repertoire, la version Akarma possède deux titres bonus : "Sing My Song" (4:18) et "Riding Alone" (2:49), plus proche de l'esprit sixties de la plupart des titres de l'album, mais brisant au passage tout l'effet de sa conclusion.

chronique

Styles
progressif
pop
Styles personnels
psychédélique

Une fois encore (de trop ?), je vais vous parler d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. La fin des années soixante fût véritablement une période charnière ; les révolutions, qu'elles soient chiffrées ou sexuelles, se succédaient et, avec elles, notre rapport au monde allait drastiquement changer, bien qu'il soit difficile pour beaucoup d'en mesurer toute la portée, élevés alors que tous ces changements faisaient déjà parties de nos acquis. Arcadium, comme une quantité faramineuse d'autres groupes à l'époque, appartient à ce conglomérat de formations qui, parmi les premières, ont osé s'aventurer un pas plus loin que le simple format pop, entre progressif encore à définir et psychédélisme alors en plein essor. "Breathe Awhile" oscille en permanence entre ces trois idiomes, pourtant issus de la même racine, sans jamais trop savoir dans lequel il est le plus approprié de s'épanouir. Deux voyages fumeux ("I'm on My Way" et l'ambitieux "Birth, Life and Death"), très Floydiens par essence, emprisonnent une collection de titres aux abords plus conventionnels, entre Moody Blues, Pretty Things et Procol Harum, dominé par des parties de guitare parfois acides. Si les incartades instrumentales au sein des morceaux aux expositions les plus prolongées ("Walk on the Bad Side") se font les témoins d'une nouvelle approche qui va bientôt mettre d'accord tout le monde, ils ne parviennent pas à palier le son relativement daté du disque qui n'a vraissemblablement pas pu jouir, lors de son transfert sur support cd, d'une remastérisation digne de ce nom. Objet de pure convoitise, de par la rareté du pressage original sur le label Middle Earth, "Breathe Awhile" est un disque correct mais, en fin de compte, dispensable qui ne se montre malheureusement pas à la hauteur de sa réputation. Mais ceci n'arrêtera en rien la curiosité des plus acharnés à la cause progressive.

note       Publiée le dimanche 23 mai 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Breathe awhile".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Breathe awhile".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Breathe awhile".