Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKing's X › Dogman

King's X › Dogman

  • 1994 • Atlantic 7567-82558-2 • 1 CD

cd • 14 titres • 59:28 min

  • 1Dogman4.01
  • 2Shoes3.29
  • 3Pretend4.36
  • 4Flies and blues sky4.32
  • 5Black the sky4.32
  • 6Fool you4.31
  • 7Don't care4.39
  • 8Sunshine rain4.35
  • 9Complain3.19
  • 10Human behaviour4.28
  • 11Cigarettes5.52
  • 12Go to Hell0.51
  • 13Pillow4.24
  • 14Manic depression4.59

enregistrement

Produit par Brendan O'Brien, enregistré par Nick DiDia. Mixé par Brendan O'Brien. Southern tracks, Atlanta.

line up

Doug Pinnick (basse, voix); Ty Tabor (guitares, choeurs); Jerry Gaskill (batterie, choeurs)

remarques

Edité simultanément sous quatre pochettes différentes (bleue, verte, jaune, rouge) ; tracklists identiques.

chronique

Styles
metal
rock
Styles personnels
spiritual grunge

"Dogman" se veut manifeste. Après s'être mis tout seul dans la peau des trop sages par le spécieux "King's X", le groupe décide de se recentrer sur son âme, débarrassé des prétentions, en quête d'une nouvelle sincérité. Hard rock et spiritualité : en cette première moitié des 90's, King's X trouve logiquement sur cette route un fils qui lui doit tant et à qui l'air du temps consacre tout son amour: le grunge. Brendan O'Brien aux manettes, textes sombres et poétiques, artwork noir et dépouillé, "Dogman" est un disque puissant et noir, triste et métallique, magistral sur bien des points. king's X a troqué son onirisme merveilleux contre une authenticité plus profonde; un son beaucoup plus lourd, une basse plus grosse, des pièces plus violentes, plus pesantes, plus directes... mais dont émane toujours cette ampleur spirituelle, ce penchant pour les choeurs aux étoffes harmoniques, cette essence black music, toujours et à nouveau. Car en revenant à un vocabulaire plus épuré, à des rythmiques plus engagées, à une rage plus directe sans mettre de côté sa merveilleuse générosité, King's X se montre plus authentique, plus sauvage et touchant qu'il ne l'avait encore jamais été. "Flies and blues sky", "Sunshine rain", "Cigarettes"... jamais King's X n'avait composé si près des larmes, "Dogman", "Shoes", "Black the sky", "Human behaviour"... jamais le trio n'avait abordé aussi ouvertement l'inconfort, le malaise et le noir. Et "Fool you" la magnifique le montre sans détour : ces gars-là ont encore une classe exraordinaire. "Pillow" clôture le disque comme une symphonie noire et brute, saisissante, pesante, épurée et terrible, avant l'hommage flamboyant rendu sur scène à celui qui, incontestablement, marcha sur les mêmes routes que ces curieux texans. Avec "Dogman", King's X inaugure son deuxième âge, celui d'un retour aux sources, d'un retour à la vérité, si pénible soit elle. Un âge où Doug devient la grande figure tragique à la proue du vaisseau ; sa gorge et son feeling, sa rage et sa beauté vont porter ce hard/grunge travaillé au long des années à venir; une musique qui ne va plus cesser de se redéfinir, de se ressituer et de se réinterroger avec la plus grande justesse, du mélodisme à la mélancolie en passant par l'épure, jusqu'à aujourd'hui encore. Dans "Dogman" le sombre, les guitares ont le poids du plomb et la précision du laser, les mises en place sont à l'équerre et les choeurs au compas. Avec l'impressionnant feeling qui se dégage de ce disque, ça rélève du miracle... King's X, une fois encore, a du rencontrer Dieu...

note       Publiée le dimanche 23 mai 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Dogman".

notes

Note moyenne        13 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dogman".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dogman".

born to gulo › jeudi 15 avril 2010 - 14:58  message privé !

mélasse

Note donnée au disque :       
Raven › jeudi 31 décembre 2009 - 20:10  message privé !
avatar

Cigarettes, Pretend et Flies & Blue Sky inspirent simplement le respect, le même genre de respect qu'on peut avoir pour les Soundgarden ou les Living Colour de ces années-là ; un album qui fait du bien par où il passe.

Note donnée au disque :       
pinnickX › dimanche 14 décembre 2008 - 20:56  message privé !

Putain, c'est à se demander pourquoi ils n'ont pas décollé avec celui-la ... Il y avait une date prévue pour la tournée de "Dogman" en France, annulée pour manque de réservations (semble t'il) ... logique quoi ...

J'adorerais l'avis de Sheer-khan sur le double-live, "Ogre Tones" et "XV", belle plume ...

Le_Vieux_Con › lundi 23 juin 2008 - 13:06  message privé !
Il n'y a qu'un mot pour décrire ce disque fantastique : g-é-n-é-r-e-u-x !
empreznor › lundi 16 juillet 2007 - 08:14  message privé !
dur de faire mieux que Dogman en effet; essaie Faith hope love, et peut etre que l'enchainement Mr Wilson-Moanjam te fera craquer, qui sait.