Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOlympic Gramofon › S/t

Olympic Gramofon › S/t

19 titres - 72:34 min

  • 1/ 100 (0:53) - 2/ 111 (7:50) - 3/ Pelo (3:04) - 4/ F&T (4:38) - 5/ Way Down Belleville (4:41) - 6/ Mystique (5:20) - 7/ Delicatessen (4:05) - 8/ Shiver (1:07) - 9/ Heidi's Talk (0:25) - 10/ Heidi (6:54) - 11/ Cayaitano (2:19) - 12/ 1000 (0:23) - 13/ Torve (4:49) - 14/ Trachtajiraf (1:09) - 15/ Fatumix (3:24) - 16/ Shiver (2:46) - 17/ 222 (1:26) - 18/ In This Land (5:29) - 19/ Spank (11:52)

enregistrement

Studio Pee Wee, Nanterre, France, juin 1996

line up

Cyril Atef (batterie, chant, percussions), Eric Löhrer (guitare), Julien Lourau (saxophones, flûte à bec), Sébastien Martel (guitare, voix), Vincent Segal (violoncelle, basse), Dj Shalom (platines)

remarques

chronique

Styles
jazz
rock
ovni inclassable
Styles personnels
fusion

Ce disque n’est pas une nouveauté. Mais le Label Bleu vous donne une chance en or d’enfin pouvoir renouer le contact avec ce collectif dont le disque, paru à l’époque sur Pee Wee, demeurait jusqu’ici introuvable. Rien d’étonnant à ce que ce soit ce label, littéralement porté par le désir de renouveau qui l’habite, qui publie ce disque ; aux côtés de Sébastien Martel, on trouve des noms, autrefois bien discrets, qui aujourd’hui passent pour des pointures (Cyril Atef et Vincent Ségal, depuis dans Bumcello, ou encore Julien Lourau, fondateur du Groove Gang). Ce fût d’autant plus aisé que quasi tous les musiciens du groupe ont entre temps publié un disque sur ce label ou y ont au moins participé. Olympic Gramofon propose un condensé des musiques actuelles avec un sens du groove indéfectible : rock, métal, jazz, world, electro, reggae, funk, rap, tout y passe avec égal bonheur. Une démarche qui à l’époque de sa sortie (1996) caractérisait bon nombre de formations similaires qui avaient compris que le développement durable passe par le métissage (je pense aux belges de X-Legged Sally). Sans la cataloguer, la musique déployée par ce sextet a suffisamment d’arguments pour plaire à ceux qui apprécient à leur juste valeur des groupes comme Doctor Nerve, Miriodor, Motor Totemist Guild ou encore Innocent X. Ils restent toutefois plus attachés à l’accroche mélodique que tous les illustres groupes que je viens de vous citer. Un plus véritable pour tous ceux qu’une démarche parfois trop cérébrale ennuye ou insupporte. Peu avare, le disque restitue dans sa programmation d’origine les dix-neuf titres qui le constituaient. Passages improvisés côtoient passages plus écrits et plages exploratrices à rallonge se juxtaposent à des piécettes plus courtes en recherche d’équilibre et de contrastes. Tout cela, qui plus est, sans faillir à une bonne dose d’humour. A croire qu’avec le groupe français Ceux qui Marchent Debout, Olympic Gramofon est une des deux secrets les mieux gardés de l’Hexagone. On attend que vous pour que ça change.

note       Publiée le dimanche 16 mai 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "S/t".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "S/t".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "S/t".