Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBathory › Blood fire death

Bathory › Blood fire death

cd | 9 titres

  • 1 Odens ride over nordland
  • 2 A fine day to die
  • 3 The golden walls of heaven
  • 4 Pace 'till death
  • 5 Holocaust
  • 6 For all those who died
  • 7 Dies irae
  • 8 Blood fire death
  • 9 Untitled

enregistrement

Enregistré au Heavenshore Studio en février 1988

line up

Quorthon (chant, guitares), Kothaar (basse), Vvornth (batterie)

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
black metal

Bathory, pour son quatrième album, change de style. Effectivement, le black primaire est de plus en plus abandonné pour laisser place à un heavy metal très inspiré par les légendes nordiques, ce qui donne du viking-metal ! L'album est en fait un mélange entre des titres très rapides et agressifs proches du black/thrash metal sans grand génie et d'autres beaucoup plus heavy dans le style d'"Enter the eternal fire" disponible sur l'album précédent "Under the sign of the black mark". Le groupe a encore du mal à s'adapter à ce nouveau style et l'inspiration n'est pas vraiment au rendez-vous. Il s'agit ici d'un album de transition avant une série d'albums plus calmes et plus lents. A noter que "Dies irae" ressemble beaucoup au "Fight fire with fire" de Metallica !

note       Publiée le dimanche 2 septembre 2001

chronique

Tout débute par des hennissements de chevaux, quelques bruits étouffés de cavalcades lointaines, des nappes de synthé qui enflent, se superposent, quelques percussions quand arrive le paroxysme du morceau…C’est un brin kitsch mais, je l’avoue, tellement prenant, je ne m'en lasse pas. Odin chevauche à travers son royaume des terres du Nord. Quorthon tourne le dos au satanisme de ses trois premiers albums pour s’intéresser de plus près à la culture scandinave et les traditions vikings, s’essaie à de brefs passages acoustiques, des vocaux clairs, sans pour autant délaisser définitivement le black metal des débuts. ‘Blood fire death’ est pour moi la quintessence même de Bathory, le parfait pont entre une violence crue, des arrangements plus subtils empruntant carrément au thrash sur quelques riffs, un potentiel mélodique accru et une atmosphère démente. ‘A fine day to die’ enchaîne directement par un pont acoustique alors que meurent dans le lointain les derniers hennissements. Répit de courte durée puisque cette ambiance un peu triste mais sereine et contemplative fait soudain place à un black viking de premier choix (malgré quelques pains à la batterie d’emblée). Les chansons suivantes verront une violence croissante jusqu’à ‘Holocaust’ avec batteries martelantes, guitares puissantes (on n’est pas toujours si loin d’un punk ultra rapide). La vitesse décroît légèrement avec l’hommage aux guerriers morts ‘For all those who died’ qui n’en perd pas moins toute sa puissance mais se révèle plus subtil émotionnellement. Vocalement aussi; Quorthon lance des pointes déchirantes qui trahissent un certain désespoir derrière les raclements de gorge. ‘Blood fire death’ n’est cependant pas un disque de deuil mais une oeuvre gonflée d’énergie et de puissance comme en témoigne le brutal retour au black de ‘Dies Irae’. Une ultime décharge d’électricité pour nous préparer à la splendide intro épico-acoustique de ‘Blood fire death’ qui évoluera en un viking metal au chant pas encore clair mais moins rageur que précédemment. Voilà justement ce que j’aime dans cet enregistrement, on y ressent toute la puissance sombre des trois essais précédents mais un vrai potentiel mélodique et une volonté d’évolution se dessinent déjà en un équilibre quasi parfait: pas trop épique, pas trop bourrin, une violence valeureuse entre les deux, solidement interprétée sans être trop lissée pour autant. S’il fallait n’emporter qu’un Bathory vers le Valhalla, je choisirais celui-ci sans hésiter. Hail Quorthon !

note       Publiée le lundi 29 janvier 2018

partagez 'Blood fire death' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Blood fire death"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Blood fire death".

ajoutez une note sur : "Blood fire death"

Note moyenne :        60 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Blood fire death".

ajoutez un commentaire sur : "Blood fire death"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Blood fire death".

Richter › dimanche 4 février 2018 - 17:13  message privé !

Enfin une vraie chronique pour cet album...je suis désolé mais on dirait que Nicko écrit en même temps qu'il écoute l'album. Et ce qu'il raconte, ça ne vole pas bien haut !

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mardi 30 janvier 2018 - 16:04  message privé !

alterner avec Summoning si le traitement ne fait pas effet

Note donnée au disque :       
dimegoat › mardi 30 janvier 2018 - 11:33  message privé !

faut pas pousser mémée dans le drakkar

Note donnée au disque :       
yog sothoth › mardi 30 janvier 2018 - 11:24  message privé !
avatar

Tu te colles 2 j sur la discographie de Falkenbach et Bathory parait tout de suite beaucoup moins kitsch !

dimegoat › mardi 30 janvier 2018 - 11:08  message privé !

Kitsch mais prenant, c'est ça, un peu comme la harangue de Theoden avant la charge aux Champs du Pelennor.

Note donnée au disque :