Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOmnicore › Der Peaker

Omnicore › Der Peaker

cd • 10 titres • 68:30 min

  • 1Der Peaker's church07:00
  • 2Serial believer06:52
  • 3Noisect07:31
  • 4Ear slaughter05:47
  • 5Maria's praying for digital conversion08:21
  • 6Make a choice (make love, make war)05:47
  • 7Decapitated aphrodisis07:33
  • 8Serial believer (Peaker mix)06:29
  • 9Serial believer (serious mix)06:26
  • 10La menace06:39

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré au Digital Peak Studio, Lyon, France, mai 200-septembre 2001

line up

Anthony Monteil (voix, textes, claviers, guitare sur 6, tom basse sur 7), Manon Gueyraud (voix et textes sur 5 & 7), Bertrand Thibert (basse sur 6)

remarques

Réédition augmentée du CDr de 2002

chronique

Le premier album de ces lyonnais sur le défunt label-disquaire toulousain La Citadelle est une bonne surprise. Une formation à consonnance electro-dark indus qui n'hésite pas à intégrer des ambiances malsaines et suffocantes inspirées de Cold Meat et consorts. C'est d'ailleurs dans ce registre que débute 'Der Peaker', avec une introduction aux nappes glaciales d'où émergent soudain une rythmique industrielle dans la lignée des productions Ant-Zen. 'Serial believer' secoue la sono avec son electro-dark façon :Wumpscut: et le dance-floor se profile à l'horizon. On retrouve plus loin deux remixes de ce titres dans des versions assez semblables mais ma foi sympathiques. D'autres incursions dans l'electro-indus pêchue sur 'Ear slaughter' rappellent Ah Cama-Sotz dans ses heures les plus dures. L'indus ambient est au final plutôt majoritaire : les samples de films sont un peu trop présents par moments mais s'intègrent plutôt bien à l'ensemble. Froide et apocalyptique, la musique d'Omnicore trouve un écho dans les textes orientés vers la religion et la manipulation mentale, des sujets qui collent évidemment parfaitement à l'atmosphère générale de l'album. La production un peu trop homogène brouille parfois l'alternance dark-ambient / electro-indus, mais sert finalement le propos : déranger et annihiler tout espoir de sérénité. A découvrir !

note       Publiée le jeudi 29 avril 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Der Peaker".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Der Peaker".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Der Peaker".