Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNoriko Tujiko › From Tokyo to Naiagara

Noriko Tujiko › From Tokyo to Naiagara

  • 2003 • Tomlab TOM28 • 1 CD

8 titres - 48:46 min

  • 1/ Narita Made (5:06)
  • 2/ Zipper (6:56)
  • 3/ Rocket Hanabi (7:10)
  • 4/ Mugen Kyuukou (6:05)
  • 5/ Kiminotameni (5:17)
  • 6/ Tokyo (5:12)
  • 7/ Tokyo Tower (4:32)
  • 8/ Robot Hero (8:28)

enregistrement

Tokyo, Japon, 2003

line up

Samm Bennett (wave drum), Zak (environnement sonore), Sakana Hoshomi (programmation), Tujiko Noriko (chant, programmation), Yumiko Ohno (mini Moog), Aki Onda (traitement informatique)

remarques

chronique

Styles
pop
techno
Styles personnels
japanese pop > abstract electro

Tokyo, c'est l'effervescence en plein. Un endroit, comme il en existe peu sur la Terre, qui vous pompe toute votre énergie pour la répandre dans l'atmosphère, toujours tendue et électrique. Pas étonnant dès lors à ce que la baie de la capitale nippone nous ait pondu autant de fous furieux, quand ce n'est pas tout simplement de névrosés incurables ou autres adeptes de la camisole de force à vie. Et au beau milieu de tout ce stress, alors que les gens se pressent par milliers comme des fourmis dans les dédales aux plafonds bas du métro de Shibuya, dans l'élan de cette course frénétique à la réussite, à la performance et à la consommation, se dresse une jeune femme qui regarde toute cette agitation avec la curiosité de l'enfant, la peur au ventre. Cette femme, c'est Tujiko Noriko. Oh, bien sûr, comme tout le monde là-bas, il lui manque une case. Mais ses démons, elle ne les exorcise pas en les crachant à la gueule de l'auditeur ; elle a fait le choix difficile de les malaxer pour mieux les (res)sentir, pour mieux les cerner, et peut-être commencer à les comprendre. Parce que, c'est vrai, dans le fond ; comment a-t-on fait pour en arriver là ? La musique de "From Tokyo to Naiagara", c'est un peu comme ces effets spéciaux dans les films américains où la foule se mue à une vitesse phénoménale alors que le sujet principal se meut de la manière la plus posée et la plus naturelle du monde. C'est d'abord un blues moderne empli d'une mélancolie désincarnée. On aura vite fait dès lors de cataloguer Tujiko de Björk nippone puisque, comme l'islandaise, l'essentiel de son discours passe par les circuits électriques de machineries électroniques. Les contrastes et les effets sont nombreux, riches et variés, et laissent à penser que la belle n'est pas étrangère à l'univers d'Autechre. Un univers où elle aurait tout simplement déposé sa voix pour nous narrer des histoires à dormir debout. Ou pour tenir encore debout, dans un monde sans queue ni tête dans lequel on a de plus en plus de peine à se reconnaître.

note       Publiée le samedi 17 avril 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "From Tokyo to Naiagara".

notes

Note moyenne        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "From Tokyo to Naiagara".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "From Tokyo to Naiagara".

Alliage › mardi 23 février 2010 - 20:44  message privé !

C'est à ça qu'on reconnait un bon disque indie : une nana bien moche.

Note donnée au disque :       
Rain › mercredi 29 août 2007 - 15:20  message privé !
Perso, je préfère 1000 fois Noriko à Bjork. Je trouve qu'elle en fait moins et que l'ambiance générale de l'album est excellente.
Note donnée au disque :       
soulsmaster › mercredi 24 mai 2006 - 23:13  message privé !
tout simplement magnifique, grandiose. ça respire la simplicité. ya que les japonais pour nous sortir des truc comme ça. ce sont des virtuoses.
Note donnée au disque :       
kama › dimanche 18 avril 2004 - 18:07  message privé !
un cd pour voyager.. c'est calme, melancolique, pur, raffiné, comme un jardin japonnais.
Note donnée au disque :       
saïmone › samedi 17 avril 2004 - 15:27  message privé !
avatar
Fini la session nippone de l'ami Proggy, avec une délicieuse jeune femme comme seule les japonaises peuvent l'être...J'adore la chronique, les 6-7 premières phrases résument tout ce que je pense de ce fabuleux pays...Un de ces 4 j'irais, promis...obligatoirement...
Note donnée au disque :