Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMegadeth › The world needs a hero

Megadeth › The world needs a hero

12 titres - 57:56 min

  • 1/ Disconnect
  • 2/ The world needs a hero
  • 3/ Moto psycho
  • 4/ 1000 times goodbye
  • 5/ Burning bridges
  • 6/ Promises
  • 7/ Recipe for hate... warhorse
  • 8/ Losing my senses
  • 9/ Dread and the fugitive mind
  • 10/ Silent scorn
  • 11/ Return to hangar
  • 12/ When

enregistrement

Enregistré aux Henson Recording Studios

line up

Jimmy Degrasso (batterie), David Ellefson (basse), Dave Mustaine (chant, guitares), Al Pitrelli (guitares, chant)

remarques

L'édition MISBX006 propose en bonus un poster de la pochette de l'album.

chronique

Si on regarde tous les albums du groupe dans l'ordre chronologique, il y a un fait plutôt étrange et marrant. J'aime exactement un album sur 2 ! Et comme j'ai plutôt détesté "Risk", le précédent album, il y avait de fortes chances pour que j'aime ce nouvel album. Et bien ça n'a pas loupé ! Déjà, faire mieux que ce précédent opus n'allait pas être difficile, mais là, en plus, je dois dire que l'album est particulièrement réussi. Non, il ne s'agit pas pourtant d'un véritable retour au thrash des années 80, mais les titres sont bien heavy comme il faut, et comme il aurait toujours dû être le cas, et les compos sont particulièrement bonnes pour la grande majorité. Pour résumer, on peut dire qu'il s'agit d'un retour à "Cryptic writings". Il y a quelques bonnes excursions vers le thrash comme sur "Return to hangar" principalement. L'album est aussi bien varié avec de purs moments intenses (la fin de "1000 times goodbye"), une excellente ballade, "Promises", bref du bon Megadeth moderne, avec un Dave bien en voix et avec toujours son attaque des cordes de sa guitare si légendaire. Aussi, il subsiste quelques titres moyens comme "Losing my senses" ou encore le final "When" un peu trop ambitieux et raté selon moi, et faisant un peu trop penser à un certain appel réalisé 17 ans plus tôt par un autre groupe dont le nom commence par M... De plus, la deuxième partie de ce morceau me fait étrangement penser au morceau de Diamond Head (merci Julius pour la précision !) "Am I evil ?". Megadeth est cependant de retour et c'est bien là l'essentiel ! Une bonne surprise mine de rien.

note       Publiée le mercredi 14 avril 2004

partagez 'The world needs a hero' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The world needs a hero"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The world needs a hero".

ajoutez une note sur : "The world needs a hero"

Note moyenne :        20 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The world needs a hero".

ajoutez un commentaire sur : "The world needs a hero"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The world needs a hero".

fallon › dimanche 16 juillet 2017 - 19:08  message privé !

Après l'insipide "Risk". Megadeth retrouve des couleurs avec ce "World needs a hero". Même s'il est assez inégal avec des titres sans relief comme "Moto psycho", "losing my senses" et cette immonde ballade "Promises" , impossible de ne pas adhérer . Le titre éponyme est vicieux et tendu à souhait, "Disconnect" ouvre de belle manière ce 9ème album, le très bon" Burning bridges" au refrain poignant et et que dire de ce jouissif "1000 times goodbye" qui sent le sarcasme et le sexisme à plein nez. Dave Mustaine est une sacrée enflure mais c'est pour ça qu'on le kiffe!

Note donnée au disque :       
vieille fessée › vendredi 22 janvier 2016 - 01:25  message privé !

Avec Crypic Writing, le meilleur album de la période peu inspiré de Megadeth (Que je situe entre 1994 et 2004). Il y a un léger mieux, mais on est quand même pas mal proche de l'auto parodie. C'est pas encore ça qui est ça...

Note donnée au disque :       
born to gulo › lundi 14 septembre 2009 - 08:29  message privé !

merde, lord tom lui a hacké ses logins

Raven › lundi 14 septembre 2009 - 04:13  message privé !  Raven est en ligne !
avatar

Musty Mountain Hop you motherfucker ! tu aimes le classique qu'on t'as désigné mais c'en est trop, des histoires de cape et d'épée tout ça, on en revient; la vérité est dans l'oeil du quadra rocker, avec le cure-dent vissé a la commissure, et l'oeil canaille & les larmes de croco et tout, et la vengeance consommée, ciel d'azur, hard froid et effets néo dégoûtés quand c'est pas le riff qu'on iron madèrise, pour faire comme la nouvelle génération le temps de quelques notes qui te leurrent comme le naïf goujon que tu es, et la ballade avec violons toute choute Marc Bolan qui te fait pas voir cette pine rougeaude, reptile, se faufilant hors du Complices. Musty a baisé ta soeur pendant que tu badinais avec Lars et ses banquiers. Sois en fier.

Note donnée au disque :       
Raven › vendredi 12 juin 2009 - 15:27  message privé !  Raven est en ligne !
avatar

Whats yooours is miiiine, and whats mine is mine tooooo, if you shake my hand better count your fingers...

Note donnée au disque :