Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPhantom Vision › Traces of solitude

Phantom Vision › Traces of solitude

cd • 11 titres

  • 1Solitude (intro)
  • 2The darkest skies
  • 3Cyber attack
  • 4The end of all dreams
  • 5The retreat of the dumb souls
  • 6Bed of flowers
  • 7Downfall (drowning to...)
  • 8Obscurity, love and obsession
  • 9Engineers of life
  • 10You're a ghost
  • 11The darkest skies (the myth remix)

enregistrement

A.Bizarro Studios, Portugal, avril-août 2002

line up

Pedro Santos Moncego (chant, programmation), David Reis (guitares), Nuno Soares (basse), Pierre Dumond (clavier, machines), Anabela Barros (choeurs)

remarques

chronique

Bon, pour ce deuxième album, on ne peut pas dire que les Portugais de Phantom Vision aient réellement cherché à se renouveler, je dirais plutôt qu'ils ont repris les éléments du premier en les améliorant. De ce point de vue, c'est plutôt réussi, la production me semble meilleure, l'écriture plus sérieuse. La recette de base est la même, une rythmique électro à base de programmation et de clavier mais, bon point, les rythmes sont plus intéréssants et les sonorités moins naïves, même si elles demeurent un brin légères à mon goût parfois. Ajoutez à cela une guitare qui sonne de façon très similaire au premier opus (c'est dommage) et, selon moi, n'est toujours pas assez développée (malgré une présence plus marquée). Le problème vient probablement du fait que Phantom Vision vise un peu trop les dancefloors au lieu d'opter franchement vers une voie plus rock gothique à laquelle le prédestine son chant à la Andrew Eldritch; le groupe peine à trancher sur ce flottement entre tentation électronique et héritage 'Sistersien'. Au niveau vocal, Pedro réussit à insuffler une émotion plus palpable, notamment sur les morceaux calmes ('Engineers of life', 'You're a ghost', très Depeche Mode). Pourtant certaines pièces voient tous ces éléments équilibrés et elles ressortent clairement de l'ensemble de par leur efficacité mélodique, ainsi 'Darkest skies' (bonne idée les choeurs féminins) ou 'Bed of flowers' qui présentent tous les atouts de tubes. On regrette d'autant plus la faiblesse d'autres chansons, surtout que si 'Traces of solitude' démarre plutôt bien, il finit par s'essouffler en raison du manque de pêche des derniers morceaux et de leur structure un peu linéaire. Quant au remix de 'Darkest skies' qui clôt le disque, il me semble bien inutile avec son côté calibré dancefloor. En résumé, l'élève Phantom Vision est en progrès mais il peut encore s'améliorer...sur un troisième album ? C'est en tous cas tout le mal que je leur souhaite.

note       Publiée le mercredi 7 avril 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Traces of solitude".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Traces of solitude".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Traces of solitude".