Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWarsaw › Warsaw

Warsaw › Warsaw

  • 1999 - Mpg, MPG 74034 (1 cd)

cd | 17 titres

  • 1 The drawback
  • 2 Leaders of men
  • 3 They walked in line
  • 4 Failures
  • 5 Novelty
  • 6 No love lost
  • 7 Transmission
  • 8 Living in the ice age
  • 9 Interzone
  • 10 Warsaw
  • 11 Shadowplay
  • 12 As you said
  • 13 Inside the line
  • 14 Gutz
  • 15 At a later date
  • 16 The kill
  • 17 You're no good for me

enregistrement

morceaux 1-11, Arrow studios, Manchester, Angleterre, mai 1978 // morceau 12, Britannia Row, mars 1980 // morceaux 13-17, Pennine Sound Studios, Manchester, Angleterre, 18 juillet 1977

line up

Ian Curtis (chant), Bernard Albrecht (guitare), Peter Hook (basse), Stephen Morris (batterie), Steve Brotherdale (batterie)

chronique

Soyons francs, je ne serais probablement pas là à chroniquer ce cd si Warsaw ne s'était pas appelé par la suite...Joy Division. Il s'agit bien là en effet de la formation de Ian Curtis et ses collègues et de leur propre aveu, ils n'avaient à l'époque pas beaucoup de talent. Le constat est certes un brin sévère mais il est certain que si le groupe s'en était tenu là, plus personne n'en parlerait aujourd'hui. L'intéret de ce disque est justement de mesurer le parcours accompli et l'extraordinaire acharnement de musiciens à la base pas forcément destinés à devenir des légendes du rock mais mûs par une sincérité écorchée qui leur a donné la force de poursuivre et d'améliorer sans cesse leur créativité. Crée en pleine explosion punk, Warsaw en porte forcément les stigmates en délivrant un punk rock correct mais sans originalité. Les orchestrations n'ont rien de particulièrement marquant, basse lourde, batterie roulante, guitares sales...quant à la voix de Ian Curtis, elle est loin d'avoir cette maturité grave qui caractérise le son de Joy Division. Pourtant, perdues au milieu de cette foule de titres communs, on distingue déjà quelques perles qui ressortent clairement du lot de par leurs arrangements particuliers et un je ne sais quoi de plus torturé, de plus adulte qui leur donne une profondeur que n'ont pas les autres. Citons notamment 'They walked in line', 'Transmission', 'Shadowplay' ou 'Living in the ice age' qui préfigurent déjà la cold wave de Joy Division (qui reprendra d'ailleurs certaines de ces chansons en les améliorant). De ce point de vue, l'instrumental 'As you said' est assez typique de par son usage de sonorités électroniques que l'on retrouvera sur 'Isolation' par exemple. 'Warsaw' a donc tout du témoignage d'archive, ce qui n'empêche pas malgré tout de prendre un certain plaisir à l'écoute de pièces parfois un peu naïves mais qui témoignent avec vigueur du climat d'une époque désormais révolue.

note       Publiée le samedi 3 avril 2004

partagez 'Warsaw' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Warsaw"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Warsaw".

ajoutez une note sur : "Warsaw"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Warsaw".

ajoutez un commentaire sur : "Warsaw"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Warsaw".

novy_9 › vendredi 17 janvier 2014 - 12:00  message privé !

C'est vrai que j'ai aussi du mal à dissocier Warsaw de Joy Division, tout est déja là en plus brute, il manquait seulement M.Hannet et un peu de maturité.

Note donnée au disque :       
merci pour le fusil... › jeudi 12 juillet 2007 - 18:12  message privé !
Ian ne sait pas en fait...
Aiwass › jeudi 12 juillet 2007 - 18:10  message privé !
Faut que tu warsaw ou faut que t'ailles warsaw ?
merci pour le fusil... › jeudi 12 juillet 2007 - 18:04  message privé !
2 batteries , intriguant...faut que je warsaw !! (huhu...oula , 'fatigué moi...)
raspoutine › jeudi 10 mai 2007 - 01:55  message privé !
Tout faux Twilight. Cet album pose déjà toutes les bases du futur Joy Division. On ne peut le dissocier du reste de leur discographie. Leur génie y est déjà présent.
Note donnée au disque :