Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIInvercauld › Tiamhaidh

Invercauld › Tiamhaidh

  • 2004 • Cyclic law 6th Cycle • Lim • 500 copies • 1 CD digipack

cd • 7 titres • 43:51 min

  • 1An dorcha06:22
  • 2Cunnartach04:35
  • 3Airsnealach04:43
  • 4Stoirmeil05:19
  • 5Tiamaidh09:51
  • 6Coirbte05:58
  • 7Duaichnidh06:38

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré et mixé par Doyle Finley, Hiver 2002 – 2003

line up

Doyle Finley (tous instruments)

remarques

Pochette 3 volets cartonnée et 'gaufrée'

chronique

Styles
ambient
Styles personnels
dark-ambient

Un très belle œuvre que cette nouvelle sortie Cyclic Law. Après quelques cd-rs édités de manière plutôt confidentielle, l’américain Doyle Finley, fort de ses origines gaéliques, s’aventure dans les vastes étendues des contrées de ses ancêtres où la pluie bat la mesure du temps et déchire le rideau de brume. Telles une ammonite figée dans l’ambre pour l’éternité, les plages se succèdent en nappes épaisses et tour à tour rondes ou menaçantes, en sonorités figurant l’orage qui gronde sans jamais éclater, la terre qui craque mais ne cède pas, le vent qui souffle sans écraser le fétu de paille humain. Sur une durée relativement courte pour un album de ce genre, les sept morceaux forment un tout homogène et prenant pour rendre une dark-ambient réminiscente des travaux de Lustmord ou Inade pour ne citer qu’eux. Cette quête ‘initiatique’ de l’homme aux travers des quatre éléments est débarrassée de tout aspect ethnique (le ‘risque’ lorsque l’on s’attaque à un héritage culturel personnel) : l’individu seul parcourt ces terres humides à la recherche d’une quiétude perdue et observe sa place insignifiante dans cet univers si hostile. Sombre mais pas désespérée, lumineuse sans être optimiste, telle est la musique d’Invercauld. Un nouvel artiste à surveiller, et un label qui commence à creuser son trou (Cyclic Law, futur Cold Meat Industry ?) dans une scène par trop souvent parasitée. Superbe !

note       Publiée le mercredi 31 mars 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Tiamhaidh".

notes

Note moyenne        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Tiamhaidh".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Tiamhaidh".

Emperor Gestahl › vendredi 1 juillet 2005 - 23:37  message privé !
mmm, bon, j'ai beau essayer, je n'entends dans ce disque qu'une baignoire qui se vide...
Emperor Gestahl › dimanche 1 mai 2005 - 11:32  message privé !
argument rejeté... c'est tellement bien, un disque qui te révèle ces secrets au fil des écoutes... là tu le déflores brutalement... mais je t'aime quand même...
Hallu › samedi 30 avril 2005 - 19:11  message privé !
Toute personne qui écoute suffisamment ce disque sera susceptible de s'en rendre compte de toute manière. Si tu l'as acheté c'est pas pour l'écouter d'une oreille distraite.
Note donnée au disque :       
Emperor Gestahl › samedi 30 avril 2005 - 18:03  message privé !
hallu, quand on fait une remarque comme ça, on signale qu'un détail nous chiffonne, je sais pas, on balance pas LE TRUC qui va forcément pourrir le disque à tout le monde (enfin... les 3 pelés qui l'ont, dont moi)... Bref, je vais m'empresser d'oublier ta remarque... (en même temps je n'aime de toutes façons pas ce disque)
Hallu › vendredi 29 avril 2005 - 19:42  message privé !
Joli packaging mais un peu cheap. Sinon l'ambiance est excellente mais un détail choque : la pluie, omniprésente, n'est qu'un sample passé en boucle (sample de quelques secondes, qui change selon les morceaux) =/ Une fois cette constatation faite, il est difficle de s'en défaire. C'était pourtant pas compliqué d'enregistrer 44 minutes de pluie......
Note donnée au disque :