Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPitchshifter › Desensitized

Pitchshifter › Desensitized

cd • 12 titres • 75:08 min

  • 1Lesson one00:13
  • 2Diable06:02
  • 3Ephemerol04:14
  • 4Triad04:30
  • 5To die is gain04:52
  • 6(A higher form of) killing04:45
  • 7Lesson two00:06
  • 8Cathode07:32
  • 9N/A00:14
  • 10Gatherer.Of.Data.04:57
  • 11N.C.M.05:10
  • 12Routine/(silence)/Landfill32:22

enregistrement

Enregistré et mixé aux Studios Rhythm, Angleterre, avril - mai 1991

line up

J.A. Carter (guitare/programmation), M.D. Clayden (basse), 'D'.J. walters (percussions), J.S. Clayden (chant)

remarques

chronique

Styles
indus

Prenez votre manuel de désensibilisation à la page 1 : nous allons commencer le processus d'abandon de votre libre-arbitre. Tout pensée sera un crime ; rejoignez-nous et faites-nous confiance : vous êtes sous contrôle! Bienvenue dans l'univers parano de Pitch Shifter ! 'Desensitized' est un incontournable pour tout adepte de musiques hybrides metal-indus et une sacrée tornade pour les tympans et le cerveau. Comment, vous voudriez résister aux tirs à balles réelles que sont 'Diable' (monumental et lourd à souhait), '(a higher form of) killing' (pan dans les dents !), ou encore à l'inquiétant 'Cathode' (mon préféré !) ? Pauvres de vous, il n'y a plus aucun espoir et 'To die is gain' ou 'Triad' et leur aspect tribal/hip-hop indus finiront de vous en convaincre... reprenant la recette de 'Submit sortie l'année précédente, 'Desensitized' se démarque par un son encore plus énorme, toujours aussi monolithique et écrasant, proposant des ambiances des plus étranges dignes d'un Godflesh malsain ('Routine') et des morceaux d'anthologies à décorner des boeufs. Un disque qui mérite de figurer en bonne place dans votre discothèque metal-indus bien lourd aux côtés des Ministry, Godflesh et autres Sielwolf. Une tuerie !!!

note       Publiée le vendredi 19 mars 2004

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Dioneo
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Desensitized" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Desensitized".

notes

Note moyenne        13 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Desensitized".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Desensitized".

Dioneo Envoyez un message privé àDioneo
avatar

PS : Ah ah, n'y manque même pas le morceau caché après X minutes de silence ! Nineties métalindus décidément... "Merci pour le sursaut" !

Message édité le 17-12-2021 à 18:34 par dioneo

Dioneo Envoyez un message privé àDioneo
avatar

Pécho pour 2 balles 50 en occase (ouais, revival de cette habitude là... Mais non en fait, je vais pas le refaire tant que ça, je pense, c'est plus que ça m'a surpris de voir ce genre de truc à cet endroit) à la librairie/disquaire Le Forum de Besac... Ça a l'air bien fun, ouais, dans le genre métalindus lourd avec prod rock propre mais massive. Ça groove comme disent les com de pas mal entre Godflesh et Ministry, avec un côté Killing Joke (période Hosannas, quoi) par moments, je trouve aussi, des accès limite Lemmy sur le chant des fois je trouve (Ephermerol), puis comme disait Juj y'a longtemps, un truc vaguement Treponem Pal (ce qui est "logique" vues les réf plus haut citées, hein). La dystopie façon parc d'attraction/manège à sensations - métalindus nineties, donc, tout à fait dans le ton de ce secteur là. (Et comme ça je dirais dans le très bon dudit, hein, ouais).

Message édité le 17-12-2021 à 16:46 par dioneo

vargounet Envoyez un message privé àvargounet

Bon allez je monte à 6 boules également, les deux premiers Pitchshifter y'a vraiment rien à jeter. Puis Diable bordel, peut pas faire une ouverture plus percutante !

Note donnée au disque :       
vargounet Envoyez un message privé àvargounet

Très bon album également du bon groove et une ambiance apocalyptique et bien fun ce qui en fait une rondelle très agréable d'écouter. Encore une fois je regretterais l'aspect plus brut et terrassant de leur premier album.

Note donnée au disque :       
Hoorayforapocalypse Envoyez un message privé àHoorayforapocalypse

Du bon, ça c'est sur. Mais où est la chronique d'Industrial, le vrai chef d'oeuvre du groupe ?

Note donnée au disque :