Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSylvian / Fripp › Damage

Sylvian / Fripp › Damage

12 titres - 71:53 min

  • 1/ Damage (4:31)
  • 2/ God's Monkey (6:42)
  • 3/ Brightness Falls (6:29)
  • 4/ Every Colour You Are (5:40)
  • 5/ Firepower (7:02)
  • 6/ Gone to Earth (2:28)
  • 7/ 20th Century Dreaming [A Shaman's Song] (8:03)
  • 8/ Wave (6:11)
  • 9/ Riverman (5:01)
  • 10/ Darshan [The Road to Graceland] (10:47)
  • 11/ Blinding Light of Heaven (4:15)
  • 12/ The First Day (4:44)

enregistrement

Décembre 1993

line up

Michael Brook (Infinite guitar), Robert Fripp (guitare, Frippertronics), Trey Gunn (Chapman Stick, choeurs), Pat Mastelotto (batterie), David Sylvian (guitare, claviers, chant)

chronique

Ceux qui n'ont pas été convaincu par "The First Day" auraient en toute légitimité le droit de se demander ce qu'un témoignage en concert de leurs prestations pourrait bien leur apporter de plus. Ils auraient raison de se la poser, mais ils auraient tort de ne pas se laisser tenter, car "Damage" s'emploie méticuleusement à exploser toutes les pistes qui avaient été tracées sur l'album studio. A l'instar du live posthume de Japan, "Oil on Canvas", "Damage" s'ouvre et se referme sur deux prises studio à la mélancolie instantanée, deux chutes de premier ordre, qui ne sont qu'un avant goût de la vibrante qualité de ce disque. Les Crimheads apprendront avec plaisir que la paire rythmique qui officie sur ce live n'est autre que Trey Gunn et Pat Mastelotto, à quelques mois de la publication de "Vrooom". Mais l'intensité et la fraîcheur de ce disque ne serait rien sans la présence essentielle de l'inventeur de l'infinite guitar, Monsieur Michael Brook. En prenant à son compte les nappes que s'amuse d'habitude à déployer le père Fripp, il permet à ce dernier de se lancer, sans se faire prier, dans des interprétations dévastatrices de rancoeur et de sensibilité, et ce pour la quasi intégralité des onze morceaux en concert présentés ici. Ensemble, Sylvian et Fripp revisitent quelques titres phares de l'album "Gone to Earth" (la plage titre, mais aussi "Wave" et "Riverman"), ou encore le superbe "Every Colour You Are" du projet Rain Tree Crow. En fait, c'est bien simple ; il n'y a pas un titre ici qui n'est pas sublimé face à son interprétation studio. Et si la musique ne suffit pas à vous convaincre, le collectionneur chevronné se retournera sur l'objet de toute beauté, un épais coffret noir et argent au copieux livret photos aux couleurs chatoyantes, devenu introuvable depuis mais réédité par Sylvian en 2002 sous un format différent, à la playlist et à la production réadaptée selon ses propres goûts, perdant non seulement de son charme mais aussi, c'est le plus regrettable, de son intérêt véritable.

note       Publiée le mercredi 17 mars 2004

partagez 'Damage' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Damage"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Damage".

ajoutez une note sur : "Damage"

Note moyenne :        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Damage".

ajoutez un commentaire sur : "Damage"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Damage".

mangetout › dimanche 12 janvier 2014 - 15:51  message privé !

J'ai regardé, avec et chez mon meilleur ami, hier soir le rip du laserdisc (et oui ça eu existé ces choses là) de la tournée au Japon "The road to graceland '93" et malgré la qualité passable de l'image ce fut un grand moment de grâce, d'allégresse, de magie en suspension mais aussi d'une efficacité redoutable sur les morceaux plus "punchy" et plus particulièrement "Darshan" où les entrelacs des guitares (Sylvian, Fripp et Michael Brook) formaient une masse mouvante complexe faite de rebonds et d'une chaude communication entre les divers intervenants. Une pure merveille à rééditer (en blu-ray si possible) de toute urgence !

kaplan › mardi 2 novembre 2010 - 20:53  message privé !

D'accord pour dire que ce live est de bien meilleure qualité que l'album studio... C'est souvent le cas également avec King Crimson...Je regrette d'ailleurs que David Sylvian n'ait pas fait un bout de chemin avec Crimson à la fin des nineties, au moins pour le chant et les compos...Belew est sympa mais David beaucoup plus fin et plus classe...

Note donnée au disque :       
20sangs › dimanche 8 avril 2007 - 10:34  message privé !
j'adore cet album, je l'écoute régulierement depuis une dizaine d'annèes sans me lasser.Dommage qu'il ait été réédité sans "darshan" avec d'autres modifs, c'est moins bon...
Note donnée au disque :       
torquemada › mercredi 28 février 2007 - 19:51  message privé !
[http://www.gutsofdarkness.com/god/objet.php?objet=6504]
Note donnée au disque :       
matstriker › mercredi 28 février 2007 - 19:33  message privé !
Frippertronic? was ist das?