Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGPeter Gabriel › Birdy

Peter Gabriel › Birdy

12 titres - 35:36 min

  • 1/ At Night (2:38)
  • 2/ Floating Dogs (2:55)
  • 3/ Quiet and Alone (2:30)
  • 4/ Close Up (0:58)
  • 5/ Slow Water (2:51)
  • 6/ Dressing the Wound (4:06)
  • 7/ Birdy's Flight (2:58)
  • 8/ Slow Marimbas (3:21)
  • 9/ The Heat (4:41)
  • 10/ Sketch Pad With Trumpet and Voice (3:05)
  • 11/ Under Lock and Key (2:28)
  • 12/ Powerhouse at the Foot of the Mountain (2:19)

enregistrement

Realword Studios, Angleterre, 1984

line up

Manny Elias (batterie, percussions), Larry Fast (claviers), Peter Gabriel (claviers, programmation, voix), John Giblin (basse), Jon Hassell (trompette), Tony Levin (basse), Jerry Marotta (batterie), David Rhodes (guitares), The Drummers of Ekome (percussions)

remarques

chronique

Si Peter Gabriel s'est vu confié l'illustration musicale du film "Birdy", c'est plus parce que le réalisateur Alan Parker était littéralement tombé sous le charme des troisième et quatrième disques de l'ex-Genesis. Sur ses deux derniers disques, Gabriel donne pleine puissance aux percussions, focalisant toute son attention sur des ambiances nocturnes et inquiétantes que le réalisateur aurait bien aimé exploiter pour son nouveau long métrage. Aussi ne serons nous pas surpris d'entendre qu'une bonne moitié de la musique présente sur ce disque est issue des deux albums précités. Arnaque ? Pas vraiment, puisque si l'on reconnaît malgré tout les morceaux rebaptisés pour l'occasion, ils nous sont livrés sans le chant et, dans la plupart des cas, retravaillés, remixés, avec des ajouts de claviers ou d'effets divers. Certains titres retrouvent même une seconde jeunesse ou passent carrément mieux par le biais de ce lifting que ne le faisaient les versions originales (c'est surtout vrai pour "Not One of Us", extrait de son troisième album, dont seule la section finale a été retenue pour être mieux mise en valeur sous l'intitulé "Birdy's Flight"). Sans atteindre l'excellence de "Passion", l'aboutissement de sa carrière, qu'il réalisera en 1989 pour Martin Scorsese, "Birdy" demeure une grande bande originale de film, pleine de rebondissements, d'ambiances très travaillées, fouillées comme Gabriel nous y a habitué et qui, chose peu commune, a l'avantage de maintenir un lien tenace avec la discographie personnelle de l'auteur. Posée, habitée, la musique tournoie comme l'écho intérieur d'un tourment qui s'avère être inexprimable par les mots ("Sketch Pad with Trumpet and Voice"). Un sentiment en parfaite adéquation avec la trame du film qu'il est sensé illustrer. Elle est aussi vaporeuse et méditative ("Quiet and Alone", "Slow Water"), un réel vecteur d'ambiances colorées mais qui enferment en elles cette part d'étrangeté qui nous fascine ("Floating Dogs", "Slow Marimbas"). Bref, pour un coup d'essai, c'est une belle réussite...

note       Publiée le mercredi 17 mars 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Birdy".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Birdy".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Birdy".

Ramon › dimanche 7 juillet 2013 - 15:39  message privé !

Une B.O qui fonctionne avec le film (qui n'a pas bien vieilli), mais qui n'est rien d'autre qu'un support pour des images. (très) anecdotique et (absolument) dispensable donc.

Note donnée au disque :       
Lord Tom › jeudi 23 avril 2009 - 21:59  message privé !

'Tain Floating Dogs, cette intro et ce noyau éclaté, Slow Water, Sketch Pad With Trumpet and Voice aussi

vargounet › samedi 20 août 2005 - 18:56  message privé !
Je ne sais pas pour la BO mais le film est superbe , sans doute le meilleur de Parker avec Angel heart .A