Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHalf Japanese › Heaven sent

Half Japanese › Heaven sent

10 titres - 73:26 min

  • 1/ Heaven Sent (61:40)
  • 2/ Good and True and Fine (1:07)
  • 3/ A Fine Line (1:22)
  • 4/ Outer Space (1:35)
  • 5/ Well Worth While (1:23)
  • 6/ Better Than No (1:11)
  • 7/ Dynasty (1:25)
  • 8/ Goldfish and the Trout (1:11)
  • 9/ This Is Our Night (1:17)
  • 10/ The Day We Met (1:15)

enregistrement

VPRO Radio 5 Studio, Amsterdam, Hollande, septembre 1995

line up

Gilles V.Rieder (batterie, percussions, claviers), John Sluggett (guitare), Jad Fair (chant, bruits), Dallas Good (basse), Steve Petter (guitare)

remarques

chronique

Styles
rock
Styles personnels
post rock > underground

Half Japanese a une longue histoire de débroussailleur derrière lui. Présent sur la scène alternative américaine depuis maintenant plus de vingt ans, la bande à Jad Fair a connu toutes les modes et a su toutes les traverser en restant toujours eux-mêmes. C'est cette authenticité qui fait tout l'attrait de Half Japanese, comme si le but avoué était de rendre la musique à ceux qui la font et qui l'écoutent, et non à ceux qui la vendent. Dans cette volonté farouche de ne jamais rien faire comme tout le monde, voilà que Kitty Kitty Records nous propose d'écouter une session de 1995 enregistrée en public pour une radio hollandaise qui, avec l'aide de quelques overdubs, se voit transformée en une chanson pop... de plus de soixante minutes, rien de moins ! Un long crescendo, toujours tendu (aah, ces guitares qui vous lacèrent la chair en faisant le bruit d'une perceuse), ancré dans le présent, un peu à la manière de Frontier, plus proche de nous, mais surtout en droit prolongement du mythique "White Light/White Heat" du Velvet Underground. Et la voix de Jad, proche de Lou Reed, n'y est pas étrangère. C'est ainsi tout un pan de la culture radicale américaine qui est ici représenté, inconsciemment ou non, si bien qu'on peut voir en ce "Heaven Sent" comme la dernière main qui ait, pour l'instant, tenu le flambeau de cette tradition iconoclaste et contestataire. Des Red Krayola à Sonic Youth, en passant par Gastr Del Sol ou Tortoise, c'est un peu le même discours qui circule dans ces veines. Audacieux et dépouillé de toutes fioritures pour se consacrer à l'essentiel : notre triste et misérable réalité, celle que, par automatisme, on respire à chaque instant. En dépit de son titre, "Heaven Sent" a tout d'une spirale infernale. Une descente aux enfers à vrai dire. Un enfer où nous nous consumons déjà, même si la température n'y est pas excessive et que tout ce qu'il y a à entendre, ici, circule dans les non-dits... "This is our time, this is our time".

note       Publiée le jeudi 11 mars 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Heaven sent".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Heaven sent".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Heaven sent".

sergent_BUCK › jeudi 15 octobre 2009 - 02:20  message privé !
avatar

J'arrive au bout du morceau titre et j'avoue être conquis. C'est linéaire au possible, mais les nuances incessantes font qu'on ne s'ennuie pas une seconde. J'imagine que les autres albums n'ont pas grand chose à voir et c'est tant mieux. J'irai les écouter, tiens.

julayss › samedi 20 mai 2006 - 12:35  message privé !
Jad Fair aux nuits sonores également !
taliesin › vendredi 12 mars 2004 - 09:57  message privé !
Rappelons que Gilles Rieder fait également partie du groupe 'Basta !' dont l'album 'Le rouspéteur' m'avait laissé une excellente impression il y a de cela quelques années. Mélange de rock prog' à la 'Ange', 'Gong', voire space-rock "hawkwindien" mâtiné de jazzcore façon 'Alboth !', le groupe a notamment fait des premières parties pour Nirvana, Linton Kwesi Johnson ou encore les Bérus...
Twilight › jeudi 11 mars 2004 - 16:54  message privé !
avatar
Half Japanese est un peu culte de par chez nous puisque Steve Petter est un gars de la scène underground de Neuchâtel, ma ville. J'avoue pourtant mal connaître leur oeuvre...Une lacune qu'il faudra combler un jour
perse-neige › jeudi 11 mars 2004 - 16:11  message privé !
y' as d' autre album de half japanese qui vont etre chroniquer ? j' ai que l' album HOT et c' est delirant, on dirait une parodie pas drole de groupe de rock cette musique.