Vous êtes ici › Les groupes / artistesCGraham Collier › Down another road

Graham Collier › Down another road

6 titres - 49:10 min

  • 1/ Down Another Road (5:09)
  • 2/ Danish Blue (17:30)
  • 3/ The Barley Mow (5:30)
  • 4/ Aberdeen Angus (6:02)
  • 5/ Lullaby for a Lonely Child (5:35)
  • 6/ Molewrench (8:54)

enregistrement

Londres, Angleterre, 1969

line up

Harry Beckett (trompette), Graham Collier (contrebasse), Nick Evans (trombone), Karl Jenkins (piano, clarinette), John Marshall (batterie), Stan Sulzmann (saxophones alto et ténor)

remarques

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
british jazz > jazz modal

Pour la postérité, et pour les trois pelés et deux tondus que ça intéresse, c'est très certainement ce disque, "Down Another Road" que l'on retiendra du fabuleux contrebassiste anglais Graham Collier. Entouré d'une fine équipe parmi lesquels on compte des gens prestigieux comme Karl Jenkins, Harry Beckett, Stan Sulzmann, Nick Evans et John Marshall, il signe ici une pure merveille de disque jazz, non seulement bien en phase avec son époque, mais aussi d'une fraîcheur et d'une spontanéité qui en rendent encore aujourd'hui l'écoute plus qu'agréable. Alors que ses compères vont trouver des fortunes diverses en créant leurs propres voies, soit en allant chercher la gloire directement aux États-Unis, soit en développant un langage hermétique mais identifiable entre mille, Collier semble n'avoir qu'un seul souci à l'esprit ; développer une musique propice à ce que l'expressivité de ses musiciens puisse s'y épanouir. Tirant les leçons des nombreux enregistrements de ce jeune jazz américain qui ne cesse de se réinventer, en adoptant notamment une grille modale (les superbes "The Barley Mow", "Lullaby for a Lonely Child" et "Molewrench", dignes de n'importe quelle production Blue Note), et sensible aux vibrations du jeune terreau anglo-saxon alors en plein essor, Collier signe avec ce tir groupé de six titres, un petit compendium de british jazz/jazz modal/canterbury style dont vous me direz des nouvelles. Le titre qui retiendra évidemment toute notre attention (mais il n'est pas le seul) est le magnifique "Danish Blue" qui s'inscrit d'emblée parmi les titres majeurs de ce jazz anglo-saxon. Nucleus a beau ne pas s'être encore constitué, il n'empêche que la paternité de ce disque envers "Elastic Rock" s'étend bien au-delà de la simple pochette puisque Marshall et Jenkins iront rejoindre ce groupe, un simple transit en fait, avant de rejoindre Soft Machine... Tout ces gens font la musique, et parlent d'une même voix. Et quelle voix !

note       Publiée le jeudi 11 mars 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Down another road".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Down another road".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Down another road".

saïmone › dimanche 22 mai 2005 - 23:05 Envoyez un message privé àsaïmone
avatar
"Pour la postérité, et pour les trois pelés et deux tondus que ça intéresse" ahahah