Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGorgoroth › Incipit satan

Gorgoroth › Incipit satan

8 titres - 36:28 min

  • 1/ Incipit Satan
  • 2/ A world to win
  • 3/ Litani til satan
  • 4/ Unchain my heart !!!
  • 5/ An excerpt of x
  • 6/ Ein eim av blod og helvetesild
  • 7/ Will to
  • power
  • 8/ When love rages wild in my heart

enregistrement

Enregistré et mixé au Sunlightstudio à Stockholm en juillet/aout et octobre 1999 par Jocke. Produit par Gorgoroth et Jocke.

line up

King Ov Hell (basse), Tormentor (guitares), Infernus (guitares), Gaahl (vocaux), Sjt. Erichsen (batterie).

Musiciens additionnels : Daimonion (synthés), Micky Faust (chant sur 8).

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
black metal

Du black crasseux ("Incipit...", "Unchain..."), furieux ("Ein eim..."), lent et lourd ("Litani..."), de la dark ambient malsaine ("Will to power"), une complainte extremiste et désespérée ("An excerpt of x"), du heavy metal franchement inattendu et défiguré au chalumeau de la saturation ("A world...", "When love...") : pour Gorgoroth, le black est d'abord un esprit, un souffle dégueulasse pourrissant tout ce qu'il touche pour en faire l'expression la plus crue et sauvage de la haine dépressive. Cinquième album et pourtant, le monstre d'Infernus continue de surprendre, cherchant un peu partout de nouveaux angles aigüs par lesquels poignarder. Les guitares sont toujours aussi sales, la batterie toute sèche et claquante, la voix de Gaahl réellement impressionnante de fureur et de puissance, King of Hell, avant de devenir le compositeur majeur du groupe, s'affirme d'ores et déjà comme un bassiste très présent et abyssal, dont le jeu gronde en arrière plan de cette fange sursaturée pour la plomber d'une gravité sombre et sinistre. Tout est là... peu importe le flacon pourvu qu'on ai l'ivresse, peu importe la compo, pourvu que ça soit Gorgoroth. Le mélodisme et le calme inédits de "A world to win", heavy metal épique aux accords conquérants ne résistent pas bien longtemps au venin diffusé par le son, la voix à bout de gorge aux harmoniques saturées naturelles à force de gueuler, à ce traitement du jeu de guitare qui semble confondre médiator et rappe à métaux. Les cordes crient comme de douleur sous les attaques de Tormentor et d'Infernus, chaque note fait mal à l'instrument comme à l'oreille... à cette sauce là, chacune des huits pièces qui composent cet "Incipit..." a vite fait de sombrer dans la merde et l'horreur. Hypnotisé par la proccesion "Litani..." récitée comme un chant de Maldoror, emporté au plus froid de la forêt norvégienne par le riff de pur désespoir qui déchire le ciel morne de "Excerpt...", collé au mur par la déflagration imparable du fou furieux "Ein eim...", foutu à poil et jeter aux serpents électro-organiques du souterrain "Will to power"... franchement, une fois arrivé là, on ne se pose pas une seule seconde la question du chant clair et crooner de l'unique morceau de black metal flanqué des mots "Love" et "Heart". Aggression physique, aggression mentale, insanité à tous les étages, Gorgoroth reste totalement fidèle à lui-même, et c'est précisément pour ça qu'il se permet n'importe quoi. Le groupe est toujours aussi incisif, il n'a rien perdu de son incontestable démence, il ne recule devant aucune solution pour en finir, avec nous comme avec sa propre musique. Ce combo ne ressemble décidément à aucun autre et cet album en est une puissante démonstration... malgré la douleur, l'épouvante et le noir, on ne lasse pas d'errer dans les monts Gorgoroth...

note       Publiée le samedi 6 mars 2004

partagez 'Incipit satan' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Incipit satan"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Incipit satan".

ajoutez une note sur : "Incipit satan"

Note moyenne :        33 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Incipit satan".

ajoutez un commentaire sur : "Incipit satan"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Incipit satan".

saïmone › mardi 25 septembre 2018 - 21:52  message privé !
avatar

Le riff d'A World to Win, on dirait une blague

born to gulo › mercredi 14 décembre 2016 - 22:04  message privé !

Il est encore mieux quand tu as vu le passage dans le docu sur Gaahl, auquel cette photo fait obligatoirement penser ^^

Note donnée au disque :       
Raven › mercredi 14 décembre 2016 - 20:55  message privé !
avatar

J'allais justement dire, un peu pris dans l'bousin tout glagla-crayeux, "voilà un album qui mérite ce titre quelque peu usurpé de 'Blizzard Beasts'". J'en ai comme une envie de gratter le pare-brise... mais j'ai même pas d'bagnole. C'est chié !

Dead26 › mercredi 14 décembre 2016 - 20:43  message privé !

Till Minne 3ème de la trilogie est excellent en tout point. Y'a de l'ambiance air wick fraicheur blizzard (made in Norvège) et c'est bonnard !

Note donnée au disque :       
Raven › mercredi 14 décembre 2016 - 20:33  message privé !
avatar

J'm'écoute l'album de Trelldom sorti en 2007 là (c'ui avec la seule pochette qui me parle vraiment - Ace of Spades dans la neige). Morcif d'ambiance qui ne pouvait pas mieux tomber à ce moment précis de l'année. Merci les gars !