Vous êtes ici › Les groupes / artistesWRozz Williams › Whore's mouth

Rozz Williams › Whore's mouth

cd • 12 titres

  • 1Temptation
  • 2Life is but a dream
  • 3Raped
  • 4Who's in charge here ? (Beneath the triumph of shadows)
  • 5A fire of uncommon velocity
  • 6HER only sin
  • 7Interlude
  • 8A brother of low degree
  • 9Dear skin
  • 10Maggot drain
  • 11Dec.30, 1334
  • 12Best of the breed

line up

Christian Omar Madrigal Izzo (percussions), Paris (claviers, clarinette), Rozz Williams (chant, basse), Anne Marie (violon)

remarques

chronique

Styles
gothique
indus
Styles personnels
indus cabaret / spoken word suicidaire

Il n'est jamais aisé de parler des défunts, encore moins d'un artiste comme Rozz Williams lorsqu'il produit des albums aussi personnels que 'Whore's mouth'. Pas facile en effet de juger objectivement la musique d'un homme qui a pris la décision de mettre fin à ses jours (difficile d'en douter à l'écoute de 'Dec. 30.1334', même si débattre avec du recul est toujours aisé). De la manière la plus objective possible, 'Whore's mouth' me semble assez représentatif du travail de Rozz en solo. Au niveau vocal, on retrouve cette voie du spoken word qu'il semblait affectionner tant et qui lui permettait de se libérer de ses démons les plus terribles. Musicalement, je dirais qu'on assiste à un mélange de Premature Ejaculation, Heltir et l'album avec Gitane Demone, à savoir des collages de discours musicaux couplés avec une touche de cabaret. C'est du Rozz Wiiliams dans tout ce qu'il a de plus expérimental avec une sorte d'immédiateté plus cabaret, destinée à servir la force de ses textes. Piano et sonorités indus s'accouplent pour servir la pensée d'un homme qui va mourir et qui semble chercher à expliquer au monde pourquoi. Oui, pas facile d'être objectif devant telle urgence mais ce doute n'est-il pas preuve du talent d'un artiste qui savait attirer l'attention de ses auditeurs...pas assez visiblement...RIP Rozz !

note       Publiée le vendredi 5 mars 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Whore's mouth".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Whore's mouth".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Whore's mouth".

Hazincourt › mercredi 24 février 2016 - 16:16 Envoyez un message privé àHazincourt

Le plus puissant pour moi, chef d'oeuvre incontournable de Rozz, tout est dans ce disque, tout son univers ou presque.

nonono › vendredi 1 juillet 2011 - 11:38 Envoyez un message privé ànonono

moi c'est Maggot drain qui me rend fou !

Solvant › lundi 19 mai 2008 - 20:34 Envoyez un message privé àSolvant
J'imagine même pas LE TOTAL CHEF-D'OEUVRE que ça aurait pu donner avec l'aide de Merzbow &/ou Nordvargr. Déjà que sans eux c'en est un.
Note donnée au disque :       
Myrddin › samedi 1 avril 2006 - 02:16 Envoyez un message privé àMyrddin
Sans doute l'album le plus personnel, surprenant au débaut puis envoûtant une fois que l'n est habitu à ces expérimentations. "A fire of uncommon velocity "est une chef d'oeuvre de désespoir contenu avec un mélodie au piano qui me donne les larmes ax yeux.
Note donnée au disque :       
Shelleyan › samedi 10 décembre 2005 - 01:08 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar
C'est ma fois vrai, comment ai-je pu commettre une bourde pareille ? ! ? ST-Rozz, pardon !