Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSScorn › White Irises Blind

Scorn › White Irises Blind

cd • 10 titres • 62:26 min

  • 1White irises blind06:07
  • 2White irises blind (minimal mix)05:47
  • 3Black ash dub08:00
  • 4Drained07:38
  • 5Host of scorpion05:00
  • 6Lick forever dog (edit)03:10
  • 7On ice (disembodied in dub)07:54
  • 8Heavy blood (ambient freaks mix)06:24
  • 9Heavy blood (the blood fire dub)05:36
  • 10Stairway (Ninj remix)06:45

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré et mixé au Studio Jasmine Café, Birmingham, Angleterre, 1992 (‘Lick forever dog’) – 1993 (‘White irises blind’)

remarques

Edition cd des maxis 'White irises blind' (1-5) et 'Lick forever dog' (6-9)

chronique

Styles
ambient
indus
Styles personnels
industrial dub ambient

Excellente idée que cette réédition cd de deux maxis tirés des deux premiers albums de Scorn. Outre la qualité des titres éponymes (même version que l’album pour ‘White irises blind’ et version edit pour ‘Lick forever dog’), il est à noter que les remixes de ces deux titres sont aussi variés qu’intéressants, jouant sur les ambiances et les structure initiales des morceaux au travers d’un filtre parfois encore plus industriel ou encore plus ambient et dub qu’à l’accoutumée. Ajouter à cela des remixes de ‘Scorpionic’ (tiré de ‘Colossus’ et ici réintitulé ‘Host of scorpions), de ‘On Ice’ (terrible !) et du non moins oppressant ‘Heavy blood’ tout deux extraits de ‘Vae solis’. Cette édition propose également en bonus un remix jungle de ‘Stairway’ (extrait de ‘Gyral’) plutôt dispensable (surtout quand on connais l’original !) et dont la présence anachronique (ce morceau de 1995 est l’œuvre de Mick Harris alors seul aux commandes de Scorn) nous rappelle que Scorn n’est plus que l’ombre de lui-même depuis le départ ‘mouvementé’ de Nick Bullen. Seuls les mauvaises langues prendraient ombrage d’une telle remarque, d’autant plus que ce morceau ne saurait en rien entâcher l’excellence de ce cd : dire qu’un tel groupe manque relève de l’euphémisme le plus éhonté !

note       Publiée le jeudi 4 mars 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "White Irises Blind".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "White Irises Blind".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "White Irises Blind".

juj › lundi 13 août 2007 - 15:48  message privé !
c'te ligne de basse, maman ... tough dub, rudeboy
Note donnée au disque :       
juj › jeudi 22 juin 2006 - 11:43  message privé !
dans la lignée de deliverance, quoiqu'un poil moins obsessionnel (seulement du fait qu'il y a plusieurs morceaux, pasque sinon ...) : ambiance très très nocturne et rampante - raah, ce dub de white irises blind, c'te basse ...
Note donnée au disque :       
darkcradle › jeudi 4 mars 2004 - 23:55  message privé !
j'adore lire les chroniques de marco .. g jamais le fond sonore qui va avec mais bon...