Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSkeletal Family › Promised land - the best of

Skeletal Family › Promised land - the best of

cd | 18 titres

  • 1 Trees
  • 2 Just a friend
  • 3 The night
  • 4 She cries alone
  • 5 The wind blows
  • 6 So sure
  • 7 Promised land
  • 8 Burning oil
  • 9 And I
  • 10 Black Ju Ju
  • 11 Hands on the clock
  • 12 This time
  • 13 Far and near
  • 14 No chance
  • 15 What happened ?
  • 16 Restless
  • 17 What goes up
  • 18 Just a minute

line up

Anne Marie Hurst (chant), Roger Nowell (basse), Stan Greenwood (guitare), Steve Crane (batterie), Karl heinz (synthé), Howard Daniels (batterie), Martin (batterie), Kevin Phillips (batterie), Katrina (chant)

chronique

Il y a des groupes comme ça, à la durée de vie très brève, au nombre d'albums plus que limité et qui pourtant deviennent culte au sein d'un certain public. Si l'on cite le mot 'gothic', ce n'est assurément pas le nom de Skeletal family qui vient en premier, et pourtant l'intérêt pour cette formation anglaise de la première vague des 80's n'a pas vraiment faibli, à tel point qu'elle s'est récemment reformée. Le label Cherry Red qui pense toujours aux fans éplorés nés un brin trop tard s'est d'ailleurs fait un devoir de ressortir en cd leur unique album encore trouvable, 'Burning oil', ainsi que ce bon best of qui permet justement de retrouver en plus des classiques des morceaux extraits de leurs deuxième et troisième albums, plutôt ardus à trouver sur le marché. Les atouts majeurs de Skeletal family sont un indéniable talent à écrire de bonnes mélodies et une énergie typique des première formations gothiques à la rythmique roulante et aux guitares grinçantes. Il faut encore ajouter la voix de Anne Marie que l'on pourrait situer quelque part entre Siouxsie et Xmal Deutschland, désespérée, torturée, passionnée...A partir de là, rien à dire, les chansons s'enchaînent sans la moindre faiblesse jusqu'à celles tirées du troisième album (le premier signé sur une grosse compagnie, en l'occurence Chrysalis), soit les morceaux 16, 17, 18, et là...patatra ! Exit Anne Marie, partie rejoindre les pitoyables Ghost Dance, à la trappe les guitares puissantes et torturées...C'est un Skeletal family plus rock, plus commercial et qui n'est plus que l'ombre de lui-même qui apparaît et splittera d'ailleurs rapidement. Restent toutes les perles de la première époque, et il y en a...

note       Publiée le lundi 1 mars 2004

partagez 'Promised land - the best of' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Promised land - the best of"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Promised land - the best of".

ajoutez une note sur : "Promised land - the best of"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Promised land - the best of".

ajoutez un commentaire sur : "Promised land - the best of"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Promised land - the best of".

Solvant › jeudi 23 juin 2011 - 20:35  message privé !

Je ne sais pas si c'est à ce point indispensable, mais j'aime beaucoup ce très juvénile best-ov.

Note donnée au disque :       
Myrddin › samedi 1 avril 2006 - 01:34  message privé !
Un groupe indispensable à toute discothèque qui se respecte. les morceaux mêlent ambiances sombres (Hands on the clock) et punks avec une maîtrise et une inventivité que la plupart des groupes des années 90 n'ont jamais réussi à atteindre. Les musiciens maîtrisent parfaitement des mélodies déjantées prochent de celles des monstrueux Specimen. Anne marie a ce petit brin de folie à la siouxsie dans des complaintes qui touchent aux tripes (The Wind Blows), manie un registre plus mélodique comme une reine (promised land) et au final donne envie de mettre au pilori sa si pitoyable remplaçante (qui au passage chantait sur scène en collant de gym style veronique et davina avec un noeud dans les cheveux... elle a été -enfin- virée en 2005 au profit d'une 3ème chanteuse pour l'album "Sakura", allez savoir pourquoi).
Note donnée au disque :