Vous êtes ici › Les groupes / artistesKEyvind Kang › 7 Nades

Eyvind Kang › 7 Nades

  • 1996 • Tzadik TZ 7013 • 1 CD

cd • 12 titres • 45:16 min

  • 1Theme from 1st nade3:01
  • 2Angel with wings torn off3:23
  • 3Earth2:17
  • 4Thin, rabid, pearly tunnel4:45
  • 5Inevitability / The engagement1:35
  • 6Winged head over troubled waters5:00
  • 75th nade / Invisible man7:40
  • 8Universal7:55
  • 9Theme from 6th nade1:45
  • 10Extra cry2:40
  • 11The banishment2:58
  • 12Living corpses2:14

enregistrement

Hanszek audio, octobre 1995.

line up

Scott Colburn (tape splicing and arranging [4], tape manipulations [6, 8], fire [6]), Eyvind Kang (violon [1, 2, 3, 5, 7, 8, 11, 12], claviers [1, 5, 6], piano [2, 12], voix [1, 5], tape manipulations [2], bruits [3, 10], basse [4, 11, 12], microphone [6], erhu [7], harpe [7], tuba [8], cymbales [1), Steve Moore (trombone [5]), David Slusser (slussomatic [4]), Byron Au Yong (harpsichord [1, 5]), Suzanna Knapp (flute [1, 5]), Mike Anderson (trompette [1, 5]), Ian Rashkin (basse [1, 5]), Brent Arnold (violoncelle [1, 5, 11]), Terry Hsu (violon [1, 5]), Alan Kestle (violon [1, 5]), Tim Young (guitare [1, 2, 4, 5], voix [1, 5], amplifier [2]), Courtney Aguirre (voix [1, 5]), Teresa Truax (narration en français [1, 5]), Angela Lopes (voix [2]), Christina Schinkei (bruits électroniques [2]), Mari Murao (voix [4]), Mr Ko (guitare [4, 10], claviers [4]), Craig Flory (moog [4], guitare acoustique [4], saxophone alto [7]), Mike Stone (percussion [5]), Cristal (voix [5]), Jasmine (voix [5]), Don Ankney (french horn [6, 9]), Nancy Bondurant (bassoon [6, 9]), Scott Perry (oboe [6, 9]), Jessica Lurie (saxophone alto [7]), Tari Nelson-Zagar (basse [7]), Geoffrey Harper (basse [7]), Reggie Watts (boite à rythmes [7]), OM (voix [7]), Brian Fairbanks (flute [9]), Thuc Ngyen (clarinette [9]), Brad Mowen (voix [10]), Angelina Baldoz (trompette [11]), Yoko Murao (narration [11]), Jarrad Kaplan (batterie midi [12])

remarques

chronique

"7 Nades" est le premier album du compositeur / violoniste Eyvind Kang qui même si son nom ne vous dit rien ne vous est sans doute pas inconnu puisqu'on le retrouve entre autres sur les albums de Secret Chiefs 3, le groupe de Trey Spruance's, mais également sur "California" de Mr Bungle. Dès la première écoute, "7 Nades" ne laisse pas indifférent, c'est le moins que l'on puisse dire car il faut dire que le gars il est carrément barré... Pour vous situer le truc on pourrait dire que Eyvind Kang c'est un peu le John Zorn du violon ! Mais ne vous faites pas de fausses idées, "7 Nades" n'est pas qu'un album totalement disjoncté ; c'est avant tout une véritable oeuvre personnelle. Un "disque d'auteur" serais-je tenté d'ajouter. Mélangeant allègrement jazz classieux, samples, bruitages, hurlements et ambiances suicidaires, Kang s'est entouré de pas mal de monde sur cet album et se permet toutes les folies ! Il parvient à créer aussi bien de superbes ambiances feutrées que des moments carrément glauques et flippants comme sur l'hallucinant second morceau "Angel with wings torn off". D'ailleurs, "7 Nades" est un peu comme un cauchemard sans fin, tout commence doucement par de petits morceaux façon petites berceuses aux allures gentillettes, puis sans s'en que l'on se soit douté de quoi que ce soit on se retrouve plongé dans un monde de tarés où ça vrombit et ça crisse ("Universal") dans tous les sens ! Mais malgré ses multiples facettes la musique de ce premier album garde une unité et une cohérence rare et chacun des 12 morceaux apporte sa part à cet édifice brillament construit. Passionnant de bout en bout.

note       Publiée le samedi 14 février 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "7 Nades".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "7 Nades".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "7 Nades".

Aladdin_Sane › dimanche 26 janvier 2014 - 18:07 Envoyez un message privé àAladdin_Sane

Réessayé aujourd'hui, ça passe toujours pas. Du coup, j'enchaine avec Nurse With Wound...

born to gulo › mercredi 14 juillet 2010 - 17:57 Envoyez un message privé àborn to gulo

très tentant, d'autant que j'aime bien son Athlantis, mais que les passages peplum avec Patton n'y passent qu'une fois sur deux

Eliphas › mercredi 14 juillet 2010 - 13:34 Envoyez un message privé àEliphas

Un album assez terrifiant!

Note donnée au disque :       
punksportif › samedi 18 juillet 2009 - 00:09 Envoyez un message privé àpunksportif

Le disque d'Eyving Kang le plus barré et bruyant. Les autres sont plus reposé...

download dispo ici

http://tzadikology.blogspot.com/2009/07/eyvind-kang-7-nades.html

Grim › dimanche 15 février 2004 - 17:36 Envoyez un message privé àGrim
Ce disque est très bon! Je suis surpris de le voir chroniqué après huit ans :) Toute la qualité c'est que le jazz constitue toujours une base solide sur laquelle le reste délire. Vraiment aingoissant par moment et tripant tout le temps, avec des sons d'une grande beauté.
Note donnée au disque :