Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGreen Carnation › Journey to the end of the night

Green Carnation › Journey to the end of the night

8 titres - 70:16 min

  • 1/ Falling into darkness
  • 2/ In the Realm of the midnight sun
  • 3/ My dark reflections of the life and death
  • 4/ Under sternal stars
  • 5/ Journey to the end of night (part I)
  • 6/ Echoes of Despair (part II)
  • 7/ End Of Journey? (part III)
  • 8/ Shattered (part IV)

enregistrement

Jailhous studio, juillet 1999

line up

X Botteri (guitar, E bow & slide effects), Tchort (guitar & lyrics), Christopher Botteri (bass & effects), Rx Draumtanzer (main vocals), Alf T. Leangel (drums). Musicien additionnel: Linn Solaas (vocals), Synne Soprana (vocals), Vibeke Stene (vocals), Atle Dorume (vocals), Leif Christian Wiese (violin)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
progressif
Styles personnels
doom

Avec entre autre, Tchort (Emperor) et les frères Botteri (In the woods), on se dit que c'est plutôt bien parti pour Green Carnation et ce n'est pas la suite qui va nous contredire. Nous avons à faire à une musique que je qualifierais de doom metal progressif, assez étonnant, lorsque l'on sait que le groupe jouait du death metal pas forcément exceptionnel 10 ans auparavant. Les chansons plutôt longues, dépassent souvent les 10 minutes, voir les 15 pour deux d'entre elles. Les morceaux sont complexes, très alambiqués, et disons le tout de suite, difficiles à suivre lors des premières écoutes. Mais ce défaut de départ, devient rapidement une des grandes qualités de l'album, et le plaisir s'en trouve multiplié une fois bien imprégné de l'univers de Green Carnation. Les parties lourdes alternent avec celles nettement plus planantes, avec des enchaînements parfois assez déconcertants (dans le sens positif du terme), et l'ambiance obscure et étirée qui en découle, n'est pas pour me déplaire. Les vocaux sont très bons, proche de In the woods, et les voix féminines sont souvent utilisées pour souligner la mélodie. Les compos sont somptueuses et le mélange Botteri-Tchort n'y est certainement pas pour rien. Une galette qui devrait ravir les fans de In the woods, et je sais qu'il y en a, les autres l'apprécieront certainement aussi tant la qualité est au rendez-vous !

note       Publiée le lundi 9 février 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Journey to the end of the night".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Journey to the end of the night".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Journey to the end of the night".

merci pour le fusil... › vendredi 21 décembre 2007 - 21:20 Envoyez un message privé àmerci pour le fusil...
il me semble que j'avais un T chort de ce groupe.
fracture › lundi 7 juin 2004 - 16:59 Envoyez un message privé àfracture
Exact Tibo, mais leur influence reste. D'ailleurs, Tchort leur a dédicacé le disque. Tout cela est indirect je sais, mais non dénué d'importance (en tout cas sur Tchort).
tibo › lundi 7 juin 2004 - 00:56 Envoyez un message privé àtibo
@fracture:les frères Botteri n'ont pas écrit une note sur light of day. C'est Tchort qui a tout fait et je crois même qu'ils n'étaient plus déja plus dans le groupe.
Note donnée au disque :       
adem-flake › samedi 5 juin 2004 - 11:09 Envoyez un message privé àadem-flake
Maintenant que je l'ai écouté... il est quand meme super plat cet album, la finesse et l'efficacité de composition c'était pas totalement naturel chez eux
Note donnée au disque :       
fracture › lundi 22 mars 2004 - 14:47 Envoyez un message privé àfracture
Moi, c'est le contraire. J'aime bien cet album, j'adore Light of Day... mais le dernier Blessing in Disguise me semble pas très original. Sans doute parce que les frères Botteri ne sont plus dans le groupe...