Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRReverend Bizarre › Harbinger of metal

Reverend Bizarre › Harbinger of metal

cd | 7 titres | 74:02 min

  • 1 Harbinger [3:27]
  • 2 Strange horizons [13:51]
  • 3 The ambassador [1:47]
  • 4 From the void [20:18]
  • 5 The wandering jew [18:27]
  • 6 Into the realms of magickal entertainment [3:41]
  • 7 Dunkelheit [12:27]

enregistrement

Aucune info ne figure sur la version promo.

line up

Albert Witchfinder (basse, chant), Peter Vicar (guitare), Earl Of Void (batterie)

chronique

Styles
metal
metal extrême
doom metal
Styles personnels
true doom metal

Fraichement signés sur Spikefarm records, revoici les finlandais Reverend Bizarre dont "Harbinger of metal" constitue un véritable retour aux racines du doom metal. Le groupe a nettement ralenti le tempo par rapport à son premier méfait, l'excellent "In the rectory of the Bizarre Reverend". Ici ne reste que l'essence même du doom : une musique très lente et hyper lourde, aux vocaux rares mais puissants et aux riffs viscéraux inlassablement répétés. Ajoutez à cela un son très "roots", proche de l'esprit Black Sabbath ou encore de Count Raven, et vous aurez un bon aperçu de la musique distillée sur "Harbinger of metal". Un des grands talents des finlandais est de parvenir à créer en quelques misérables petites notes de rien du tout des boucles génialement efficaces qui servent de trame complète aux morceaux et s'incrustent irrémédiablement dans les tympans ! "Harbinger of metal", que le groupe présente comme un ep (malgré ses 74 minutes !) et non comme son second album, propose 3 nouvelles compositions assez longues (13, 18 et 20 minutes !), entrecoupées de courts et sombres intermèdes instrumentaux. Parmi les morceaux longs, "Strange horizons" et "The wandering jew" s'imposent véritablement comme des fleurons du genre et offrent à eux seuls plus d'une demi-heure d'un doom pachidermiquement joussif comme je n'en avais plus écouté depuis longtemps ! "Strange horizons" possède même à mon humble avis un petit goût de meilleur titre de l'année, mais bon il est un peu tôt pour ça : on en reparlera en décembre ! Pour terminer de nous achever, Reverend Bizarre se fend d'une reprise de "Dunkelheit" du groupe de black metal norvégien Burzum. Evidemment, vous l'aurez compris, le trio a là encore nettement ralenti la cadence par rapport au titre original, rallongeant ainsi le plaisir de 5 petites minutes ! Mis a part le tempo, la version de Reverend Bizarre reste relativement fidèle à l'originale tout en imposant un son plus grave, doom oblige, et les vocaux clairs caractéristiques du psychopathe Albert Witchfinder. Fans de musiques lourdes, vous pouvez investir les yeux fermés, cette galette est un régal !

note       Publiée le samedi 7 février 2004

partagez 'Harbinger of metal' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Harbinger of metal"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Harbinger of metal".

ajoutez une note sur : "Harbinger of metal"

Note moyenne :        28 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Harbinger of metal".

ajoutez un commentaire sur : "Harbinger of metal"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Harbinger of metal".

Klarinetthor › mercredi 28 août 2013 - 03:22  message privé !

forrever I wanderr!!

Note donnée au disque :       
TWB › dimanche 25 septembre 2011 - 21:06  message privé !

"the wandering jew" est vraiment un putain de morceau! "strange horizons" aussi évidemment, et même si je les écoutent peu souvent, le plaisir reste le même depuis que j'ai découvert ce cd! Le groove est imparable, les riffs sont purement heavy et le chant de Witchfinder, chevrotant à souhait, est vraiment prenant. Un très bon EP en somme.

daï › vendredi 6 mai 2011 - 03:33  message privé !

Le thème en intro et en outro de "The wandering jew" est un clin d'oei/hommage à "to live is to die" non ?

NevrOp4th › jeudi 28 janvier 2010 - 15:51  message privé !

Sa s'écoute très bien cette petite chose.

Gloubi › mercredi 28 janvier 2009 - 12:38  message privé !

Le disque qui m'a fait decouvert le Reverend ! "Strange Horizon" est tout simplement le meilleur morceau de Doom que j'ai pu entendre de ma vie , avec les vocaux desespéré d'Albert , sorte de predicateur... Malgré tout , je lui prefere Return To The Rectory , disque plus homogene , qui s'ecoute d'une traite et va encore plus loins dans la lourdeur et le depouillement .