Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSwallow The Sun › The morning never came

Swallow The Sun › The morning never came

8 titres - 56:27 min

  • 1/ Through her silvery body
  • 2/ Deadly nighshade
  • 3/ Out of this gloomy light
  • 4/ Swallow (horror pt 1)
  • 5/ Silence of the womb
  • 6/Hold this woe
  • 7/ Under the waves
  • 8/ The morning never came

line up

M. Kotamäki (chant), J. Raivio (guitare), M. Jämsen (guitare), M. Honkonen (bass), A. Munter (claviers), P. Pasanen (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
doom metal
Styles personnels
doom death metal

Le désespoir vient de gagner un serviteur, car en effet, c'est bien au désespoir que l'on touche avec Swallow the Sun. Ce groupe finlandais nous sort son premier opus, sorte de mélange de My Dying Bride et Shape of Despair, autant dire que le bonheur n'est pas vraiment le thème de l'album. Une galette à écouter dans le noir les longues soirées d'hiver et qui porte particulièrement bien son nom. Des mélodies lentes et mélancoliques, mais toutefois lourdes et écrasantes parsèment l'album qui nous mène tout droit vers la dépression. Une voix gutturale ainsi que des claviers orchestraux d'une grande beauté nous accompagnent tout au long de ce voyage dont l'issue semble irrémédiablement fatale. Une batterie aux rythmiques lentes, nous enfonce encore plus profondément dans le froid de la solitude, quant aux mélodies distillées par les guitares, elles sont particulièrement mélancoliques et chargées en émotions. Le travail réalisé est remarquable, et ce, à tous les niveaux. Bien sûr, Swallow the Sun ne réinvente pas la roue, mais tout cela sonne avec une telle sincérité, que l'on ne peut que succomber à cet album majestueux.

note       Publiée le mercredi 4 février 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The morning never came".

notes

Note moyenne        13 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The morning never came".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The morning never came".

Møjo › samedi 15 mai 2010 - 23:14 Envoyez un message privé àMøjo

"Quelques" ? "Fautes de goût minimes" ? C'est bien euphémiste pour un groupe qui parvient à redonner vie à la théorie du bon et du mauvais cholestérol avec un tel brio :)). Dieu merci j'ai le foie solide...

M-Atom › samedi 15 mai 2010 - 20:25 Envoyez un message privé àM-Atom

un produit purement scandinave et tres efficace...quelques fautes de gouts minimes mais dans l'ensemble c'est une belle réussite !!!

Note donnée au disque :       
pokemonslaughter › dimanche 24 septembre 2006 - 09:13 Envoyez un message privé àpokemonslaughter
avatar
pas mal du tout cet album en fin de compte... un peu surproduit et scandinave, mais ca reste bien sympa !
Møjo › mardi 24 janvier 2006 - 22:14 Envoyez un message privé àMøjo
non
vargounet › mardi 24 janvier 2006 - 21:31 Envoyez un message privé àvargounet
Est ce que ca ressemble à Morgion tout ça ?