Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGodflesh › Slavestate

Godflesh › Slavestate

cd | 9 titres

  • 1 Slavestate
  • 2 Perfect skin
  • 3 Someone somewhere scorned
  • 4 Meltdown
  • 5 Slavestate (radio slave)
  • 6 Slavestate (total state mix)
  • 7 Perfect skin dub
  • 8 Slateman
  • 9 Wound '91

enregistrement

Enregistré et mixé au studio Avalanche, Angleterre, février - mars 1991

line up

Justin K. Broadrick (chant, guitares), G.c. Green (basse), Paul Neville (guitares), Machines (rythmes, samples)

remarques

Contient le mini 'Slavestate', le ep 'Slavestate remixes' et le single 'Slateman'

chronique

Styles
indus
Styles personnels
industriel hybride unique

Pour un mini-album, en voilà un qui est sacrément long. Regroupant diverses sorties de 1991 sur des supports variés, 'Slavestate' est un condensé de douleur et d'agression. Lourd, très lourd, quasiment aucun son aigu sur ce disque, si ce n'est quelques dissonances du sieur Broadrick ça et là. D'entrée de jeu Godflesh nous assome avec le 'tube' techno-indus qu'est 'Slavestate' : nappes synthétiques, loops techno très brutes et rythmique de mammouth en rut ! Une véritable bombe que le mur de guitares vient déclencher avant l'apparition d'un chant vindicatif. A contrario, 'Perfect skin' ralenti le tout et mérite amplement l'appellation de doom industriel, où seule la voix en retrait émerge pour donner un peu de souffle aux plus claustrophobiques d'entres nous. De nouveau des loops electro, limite 'new beat', et la rythmique métronimique s'emballe pour cette folie furieuse qu'est 'Someone somewhere scorned', où les riffs lourds accompagnent les rares incursions dans la mélodie dissonante. Pensez-vous que 'Meltdown' vous permettra de vous reposez ? Hé bien perdu ! Martèlements incessants de rythmes tribaux, de guitares déchirées (oui là c'est bien le mot) contrastés par un chant éthéré et désabusé. Viennent ensuite deux remixes du morceau éponyme, versions electro-techno où le chant se limite à scander des leitmotives ('Jesus !!' 'Salvestate !!, voyez pas dur de retenir les textes :). Une version 'dub' de 'Perfect Skin' (déjà le dub), et pour finir une nouvelle version de 'Wound', ainsi qu'un morceau bien sympathique, le très lourd 'Slateman' où l'on peut entendre du saxophone ! Au final, un excellent moment à passer en compagnie de Godflesh, et qui même s'il n'est pas aussi marquant que 'Streetcleaner' saura nous faire patienter avant la bombe 'Pure'.

note       Publiée le lundi 19 janvier 2004

partagez 'Slavestate' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Slavestate"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Slavestate".

ajoutez une note sur : "Slavestate"

Note moyenne :        15 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Slavestate".

ajoutez un commentaire sur : "Slavestate"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Slavestate".

vargounet › mardi 8 février 2011 - 22:53  message privé !

Marrant ça je viens de le réecouter. Ouais du bon GODFLESH simple direct in the face le premier morceau ouvre super bien le bal. Bon après du niveau de Pure et Streetcleaner no way !

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mardi 8 février 2011 - 22:38  message privé !

très bon celui la !

Note donnée au disque :       
born to gulo › lundi 8 novembre 2010 - 16:17  message privé !  born to gulo est en ligne !

toujours la même grosse boucherie

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › vendredi 21 août 2009 - 23:47  message privé !

Putiiiin le clip trop psyché

Note donnée au disque :       
born to gulo › dimanche 22 mars 2009 - 18:10  message privé !  born to gulo est en ligne !

perfect skin dub a été mon grand morceau pour la messe avec robert (pas celui-là, l'autre) à une époque, et la version de wounds est juste euphorisante

Note donnée au disque :