Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAstrofaes › Dying emotions domain

Astrofaes › Dying emotions domain

cd | 8 titres

  • 1 The black woods theory
  • 2 Fiery mysticism
  • 3 At nightfall
  • 4 Path to burning space
  • 5 Necromantical screams
  • 6 Ad infinitum (dark 2)
  • 7 Dying emotions domain
  • 8 A song of the night birds

enregistrement

Enregistré Juillet-Août 1998 au studio Beat, Kharkiv, Ukraine. Mixé par D.Bondarenko. Produit par Thurios, Khorus et D. Bondarenko.

line up

Thurios (guitares), Khorus (basse) ; Khaoth (batterie) ; Dalver (vocaux) / Saturious (claviers) ; V.Stavropolskiy (saxophone sur 4)

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal atmo-symphonique

Un son rendu surpuissant par la saturation générale, un clavier enveloppant entre atmo et symphonisme, tenu par Saturious, une rage indéfectible et une succession de riffs sorciers et ténébreux : entre dévastation et grandeur harmonique, abîmes terrestres et ampleur lunaire, «Dying emotions domain» est un album rare. Une noirceur de son qui vient couler chaque riff dans le plomb lourd du death, des riffs puissants aux harmonies porteuses, soulevés jusqu’au cosmos par un clavier spacial et sombre, Astrofaes nous fait vivre une sorte de voyage forcé à vitesse éprouvante à travers les étoiles : on reste collé au siège, les joues tirées par la vitesse et le son, les yeux et les méninges traversés de toutes parts de visions fantastiques et de rayons cosmiques. Les compos sont justes, directes et fines, tantôt sympho, tantôt atmo, tantôt folklo, et du riff de mercure aux puissances ténébreuses en passant par le fil des guitares acoustiques, Astrofaes impose sans échappée possible ses visions et ses cris, ses ambiances gigantesques et ses menaces d’horreur. Sur la pochette on voit un titan noir obscur soulever une lune d’argent au milieu des étoiles, dans une nébuleuse aux couleurs Mordoriennes… c’est exactement ça. Il y a quelque chose d’énorme, de colossal dans cette musique ; c’est le son magmatique, Saturious demi-dieu, ce sont ces mélodies aux harmonies terribles de noirceur et de force, ce sont ces enchaînements de rythmes marteleurs pour une efficacité optimum. Combien de fois dans ce disque a-t’on l’impression de se retrouver minuscule, perdu dans l’œil du cyclone, témoin terrorisé de l’irruption soudaine du grand volcan du mal ? Loin de la perfection, loin de «Eyes of the beast», de «Ancestor’s shadows», loin du sol et du reste, plongé dans le cosmos… loin de tout et du monde, Astrofaes nous emmène dans le domaine des émotions mourantes, terrible et gigantesque… loin.

note       Publiée le mardi 13 janvier 2004

partagez 'Dying emotions domain' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Dying emotions domain"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Dying emotions domain".

ajoutez une note sur : "Dying emotions domain"

Note moyenne :        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dying emotions domain".

ajoutez un commentaire sur : "Dying emotions domain"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dying emotions domain".

DR.Jkl › mardi 29 janvier 2008 - 19:36  message privé !
Excellent album, l'ambiance est occulte au possible, les compos sont excellentes et le tout est assez unique.Probablement un de mes albums de black sympho favoris.Path to Burning Space est juste magistrale.
Note donnée au disque :       
empreznor › mardi 6 novembre 2007 - 20:28  message privé !
Il manque une pierre angulaire d'Astrofaes: la demo Attraction: Heavens and earth, avec des compos, un clavier et une batterie du tonnerre.
Sigur_Langföl › dimanche 24 décembre 2006 - 18:19  message privé !
Astrofaes c'est du très, très bon quoiqu'il fasse. Ils ont toujours cette petite touche d'originalité qui rend leur musique si particulière et géniale. C'est une oeuvre unique, peu commune dans le milieu du Black metal et pourtant il s'en dégage tant de choses. Ecoutez cet album et il va vous faire glisser dans un monde d'une infinie complexité et si étrange, qu'il vous faudra du temps pour vous en remettre. Un chef d'oeuvre!
Note donnée au disque :       
Brutal Sanglier › samedi 24 juillet 2004 - 21:50  message privé !
Excellent ! énorme ambiance, emphatique, "cosmique" pourrait-on dire sans rire... Je connais rien qui ressemble à cet album, qui dégage quelque chose de réellement original.
Note donnée au disque :       
Actéon › jeudi 15 janvier 2004 - 12:10  message privé !
Cet album est une tuerie phénoménale, rien à dire : les ambiances au synthés tuent, la guitare est ultra violente et la batterie... j'en parle même pas !
Note donnée au disque :