Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKing Crimson › Eyes wide open

King Crimson › Eyes wide open

29 titres

  • 1/ Introductory Soundscape - 2/ The Power to Believe I : A Cappella - 3/ Level Five - 4/ ProzaKc Blues - 5/ The ConstruKction of Light - 6/ Happy with What You Have to Be Happy With - 7/ Elektrik - 8/ One Time - 9/ Facts of Life - 10/ The Power to Believe II : Power Circle - 11/ Dangerous Curves - 12/ Larks' Tongues in Aspic Part Four - 13/ The Deception of The Thrush - 14/ The World's My Oyster Soup Kitchen Floor Wax Museum - 15/ Into The Frying Pan - 16/ The ConstruKction of Light - 17/ VROOOM - 18/ One Time - 19/ London Improv 1 - 20/ Dinosaur - 21/ The World's My Oyster Soup Kitchen Floor Wax Museum - 22/ London Improv 2 - 23/ Cage - 24/ ProzaKc Blues - 25/ Larks' Tongues in Aspic Part Four - 26/ Three of a Perfect Pair - 27/ The Deception of The Thrush - 28/ Sex, Sleep, Eat, Drink, Dream - 29/ Heroes

enregistrement

DVD 1 : Kouseinenkin Kaikan, Tokyo, Japon, 16 avril 2003 - DVD 2 : Shephers Bush Empire, Londres, Angleterre, 3 juillet 2000

line up

Adrian Belew (guitare, chant), Robert Fripp (guitare), Trey Gunn (warr guitar), Pat Mastelotto (batterie, percussions électroniques)

chronique

Le groupe prog favori des lecteurs de Guts of Darkness (comme je vous comprends) continue à défier toutes les normes admises en nous proposant une fois de plus un produit technologique absolument bluffant. C'est tellement impressionnant que, finalement, l'intérêt musical de la chose semble relégué au second plan. Outre l'aspect technique, King Crimson est toujours resté à la pointe des dernières innovations technologiques, et le groupe le prouve encore aujourd'hui avec ce double DVD live. "Déjà Vrooom", DVD officiel de l'incarnation en double trio, nous proposait déjà des choix multi-angles, une qualité sonore optimale, au choix en Dolby ou en DTS, et des options hallucinantes comme le virtuel 21st Century Schizoid Band (lire à ce propos la chronique concernée). Ici, deux concerts des deux dernières tournées de la formation en double duo sont portés à l'écran ; le premier DVD fait référence à la tournée "Power to Believe". Nous sommes au Japon, en 2003. Le groupe a fait du chemin depuis "ConstruKction of Light" et a fait de gros progrès en terme de balance dans l'architecture sonore. Le son, la performance et l'image, tout est d'un excellent niveau. Le second DVD nous ramène en Angleterre, à la tournée précédente, celle de "The ConstruKction of Light" (2000). Le son, l'image et la performance, tous, laissent à désirer. D'autant que, pris en charge par Bootleg TV, la réalisation s'avère bien pauvre pour une musique sans nuances, sans contrastes, sans dynamiques. Mais il y a un mais de taille. L'innovation se trouve ici et se loge sur ce disque pourtant peu engageant : il vous est loisible de moduler la playlist du concert en sélectionnant un mode aléatoire qui fera en sorte que les espaces improvisés seront toujours différents, vous assurant ainsi, en quelque sorte, de visionner, à chaque fois, un concert différent ! Cette simple (enfin, simple...façon de parler) option permet d'agrandir considérablement l'intérêt de ce set qui une fois encore, après "Déjà Vrooom", prouve qu'il n'y a que King Crimson aujourd'hui pour utiliser intelligemment les possibilités que nous offre ce nouveau support.

note       Publiée le samedi 10 janvier 2004

partagez 'Eyes wide open' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Eyes wide open"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Eyes wide open".

ajoutez une note sur : "Eyes wide open"

Note moyenne :        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Eyes wide open".

ajoutez un commentaire sur : "Eyes wide open"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Eyes wide open".

PYA › mercredi 11 novembre 2009 - 15:57  message privé !

On ne va pas voir un concert du roi cramoisi pour pogotter mais bien pour prendre une overdose de dextérité, de notes et de mélodies improbables et la, le contrat est plus que rempli.Adrian Belew et fripp jouent comme s'ils avaient toujours travaillé ensembles.Ils sont impressionnants de précision et de complicité,du grand art, Fripp a trouvé en Belew son alter ego et il le sait tout en s'en étonnant encore au fil de soli ou riff intimement enchevêtrés avec ceux d'Adrian.De grands moment de plaisir pour les amateurs de guitares et plus généralement pour tous ceux qui aiment la musique construite,déconstruite et jouée live par de grands musiciens dont la puissance n'a d'égale que l'humilité.Artistiquement parlant, nous avons la affaire à du grand King Crimson.Ce band est certainement le plus abouti que Fripp ai eu à conduire, plus encore que la formation III de KC.Techniquement, la qualité audio en stéréo est excellente,on est devant la scène,on assiste bien à ce concert (Japon) et on monte le volume.L’image est de qualité mais un peu sombre,bleue souvent.La qualité audio et vidéo du concert à Londres est un ton en dessous mais la set list est différente et le concert plus intimiste.Cerise sur le gâteau,KC nous propose sur ce 2eme DVD un bonus de plusieurs impro live de la tournée et la encore, nous sommes gratifiés de moments musicaux extraordinaires,l'âme du King est bien là,bien vivante et c'est ce que nous souhaitons.Long life to KC.

CeluiDuDehors › lundi 5 septembre 2005 - 16:14  message privé !
Excellent DVD! Bémol sur le ligth show pour aussi qui met vraiment de la distance je trouve...et je trouve que la voix de Belex est vachement en retrait ça me gène un peu! Sinon c'est vraiment du tout bon! Et moi j'aime bien le 2eme DVD même si le son et l'image sont pas top, c'est plus "chaleureux" je dirais.
Note donnée au disque :       
Eliphas › vendredi 24 décembre 2004 - 22:53  message privé !
Je n'ai vu pour l'instant que le live à tokyo que je trouve fantastique, mais j'ai horreur du light show que je trouve beaucoup trop froid, pas assez en accord avec la musique.
fracture › jeudi 18 mars 2004 - 20:47  message privé !
Force est de constater que même s'il n'a plus rien à dire, c'est-à-dire qu'il fait du Crimson sans plus (je reprends les propos de Proggy), ce groupe fait couler encore beaucoup d'encre. C'est bon signe finalement. Cela montre que tous ces piccotements ne sont que pacotille. ;-)
Note donnée au disque :       
bubble › mercredi 17 mars 2004 - 11:46  message privé !
8^) tu deforme mes propos , mais j'avoue ne pas etre forcement clair ! ce que je veux dire c'est que pour un musicien il est plus facile d'ameliorer son niveau technique par un entrainement quotidien que ca musicalité proprement dite . je fait de la zic et j'ai trainer ma bosse dans les concervatoire et je peux te dire que j'en ai vue des mutants ! c'est nettement plus rare de trouver une musicalité interressante . Des techniciens il y en a enorme ! maintenant fripp , et belew ne sont pas que des technicien je te l'accorde ! mais la composante technique chez eux n'influence pas mon jugement quand a leur musique . c'est ce que je veux dire . d'ailleurs le dvd1 donne moins dans "l'esbrouffe" que ce qu'on peux voir dans le dvd2 .