Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGenital Grinder › S/t

Genital Grinder › S/t

15 titres - 29:46 min

  • 1/ Prodeath
  • 2/ Splachback
  • 3/ Cut my flesh
  • 4/ Cut your dick off
  • 5/ Nul à chier
  • 6/ Forgiven dead
  • 7/ Ham butter slayer
  • 8/ Euthanasia be my savior
  • 9/ GLPJBTM
  • 10/ BLJBTM
  • 11/ Human genofest
  • 12/ Sporraché
  • 13/ 10T de merde dans ta chatte
  • 14/ Winds of destiny
  • 15/ Cadaverous orgasm

enregistrement

Produit par JB Rollin.

line up

Seb Purulator (guitare, voix), Julien (guitare), François (basse), Severin (batterie)

remarques

Il ya un décalage des pistes entre la tracklist et la réalité dès la piste 7.

chronique

Styles
metal extrême
grindcore
Styles personnels
grind

Une pochette qui fait penser à Haemorrhage, un nom enprunté aux célebrissimes Carcass, des titres qui font penser à Gronibard... Tout ces "font penser" annoncent d'entrée la couleur : Genital Grinder n'apporte rien. Mais quand je dis rien, là franchement j'ai beau m'efforcer, y a vraiment que dalle ! Beaucoup verront dans cette chronique un défoncage en règle, un lachage gratuit destiné à casser une fois de plus ces "groupes" qui font vivre la scène française... Et bien franchement, croyez moi la scène grind française en tout cas, c'est pas avec Genital Grinder qu'elle va se faire un nom... Pourquoi ? Et bien voici une petite liste d'arguments qui ma foi me semblent sans appels : blastage idiot sur des riffs tremolos pickés hyper communs et peu inspirés, des grognements parfaitement inutiles ("Nul à chier" ou comment bien porter son nom...), aucune personnalité (il n'y a qu'à se réferer aux premières lignes de cette chronique), et une durée proprement ridicule, 29 minutes dont 6 minutes de plage cachée (le tout vendu au prix d'un album bien sûr)... J'oubliais de préciser le bon logo plein de couilles et de bites pour faire drôle, la plage cachée "Ah la salope" qui ne m'a même pas fait rire, et des morceaux vraiment douteux ("GLPJBTM" et "BLJBTM" sont identiques....) Tout ceci est dommage car la prod' était énorme, et le niveau technique plus que correct, mais là franchement qu'est ce qu'on se fait ch***...

note       Publiée le lundi 22 décembre 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "S/t".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "S/t".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "S/t".

SIKTH › jeudi 26 mai 2005 - 18:51  message privé !
Paradoxalement le guitariste à la chiasse avant chaque concert ! J'ai pu vérifier sa par moi même lors d'un concert ou j'ai vu sortir des chiottes le guitariste et que j'ai du ensuite allé pissé sous la torture. Bref la musique c'est donc de la merde mais en concert sa bouge bien et les gars du groupe sont bien marant...
gab › jeudi 22 janvier 2004 - 17:30  message privé !
Il voulait dire honnéteté, c'est une forme de respect en un sens... Dans le fond tu les respectes plus si tu es honnétes (et correct) que si tu léches langoureusement leur fion alors que tu trouves ça limite merdique...
Ongle incarné › mercredi 24 décembre 2003 - 16:32  message privé !
enfin parler de "respect pour les zicos" quand on leur chie dessus, ça me semble assez cynique!
ZynC › mercredi 24 décembre 2003 - 02:34  message privé !
on est senser l'acheter ou gerber dessus ? :o)
Nicko › mercredi 24 décembre 2003 - 00:13  message privé !
avatar
Euh, juste comme ça, Genital Grinder ne date pas d'hier. Je les ai vu en 2001 et ça faisait déjà pas mal de temps qu'ils tournaient... Pour être précis, ils se sont formés en 1996, soit plus de 3 ans avant la formation de Gronibard... C'était juste histoire de clarifier les choses !